Organique: pourquoi des prix plus élevés?

Organique: pourquoi des prix plus élevés?

Sylvain Lanouette

(Agence Science-Presse) – Le débat sur les avantages des aliments organiques refait surface! Des chercheurs de l’Université de Copenhague au Danemark ont récemment démontré que les aliments organiques secs ne comportent pas plus de nutriments que ceux cultivés en présence de fertilisants et de pesticides.

Selon ces experts, ce sont l’ensoleillement, les précipitations et le sol, et non pas le mode de culture, qui influenceraient le plus la quantité de nutriments dans ces aliments. Même leur assimilation par les animaux n’est pas supérieure à celle des aliments « traditionnels ».

Des prix injustifiés

Organique et traditionnel arrivent donc nez à nez sur l’aspect nutritif; pourtant, ces aliments sont vendus plus cher sur les tablettes. Les chercheurs ne manquent pas d’ailleurs de souligner que plusieurs consommateurs acceptent ces prix croyant que ces aliments sont meilleurs pour la santé.

« Les gens associent “organique” avec “meilleur pour la santé” », confirme la diététicienne Nathalie Jobin, directrice des affaires scientifiques pour le site Extenso, un portail d’information consacré à l’actualité scientifique en nutrition. Cette perception pourrait provenir du fait que les commerces leur réservent souvent une section à part.

Pas toujours meilleur pour l’environnement

Cependant, le marketing n’est pas la seule cause des prix plus élevés attachés à l’étiquette organique. « Ce type de culture comporte des risques qui se reflèteront sur le prix », souligne la spécialiste. En effet, l’agriculture organique est plus sensible aux caprices de la nature et produit souvent de moins bons rendements.

Le choix des consommateurs pour les produits d’appellation organique n’est pas seulement motivé par un souci de santé personnelle, renchérit-elle. Les aliments organiques sont souvent vus comme meilleurs pour l’environnement. Le hic : ils peuvent aussi être suremballés ou provenir de l’étranger, produisant ainsi des déchets et des émissions de gaz à effet de serre.

Comme la valeur nutritive des aliments varie énormément selon l’année, les conditions de production et la provenance des aliments, il sera ardu de clarifier les bénéfices et les défauts de l’agriculture organique. D’ici là, pour prendre soin de sa santé, « il est plus important de s’assurer de consommer des portions suffisantes de fruits et de légumes chaque jour, peu importe leur mode de culture », conseille Nathalie Jobin.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Déchets utiles pour protéger l’environnement

Déchets utiles pour protéger l’environnement

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Recouvrir les résidus miniers par d’autres résidus miniers. C’est l’idée, plutôt étrange, émise par des chercheurs de l’Université de Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) pour contrôler le drainage minier acide et ainsi la contamination des eaux souterraines.

« Notre méthode empêche la pénétration de l’air et donc l’oxydation qui entraîne tellement de problèmes », explique Isabelle Demers. L’étudiante au doctorat en science de l’environnement à l’UQAT rapporte que cette solution présente de nombreux avantages pour l’industrie minière. Elle est très économique et permet de donner une seconde vie aux déchets que l’on devrait enfouir.

Il existe actuellement différentes méthodes appliquées aux résidus miniers, la plus courante étant de les immerger. Cependant, certains bassins perdent leur perméabilité. Les solutions alternatives recourent aux sols naturels ou encore aux récentes géomembranes. Un recouvrement synthétique plutôt onéreux.

Cette nouvelle approche développée en laboratoire consiste à couvrir les déchets de nouveaux résidus pour « neutraliser » leurs impacts contaminants. Cette couverture de résidus miniers désulfurisés, épaisse d’environ un mètre, isole de l’air les résidus générateurs d’acide les préservant ainsi de l’oxydation. Les premiers résultats font l’objet d’une récente publication dans la revue Minerals Engineering.

Cette étude a même démontré que laisser un certain taux de soufre offre encore plus d’efficacité. « Les résidus restent toujours un peu sulfureux. Un faible taux (0,25 %) améliore la consommation d’oxygène et donc diminue les risques d’oxydation », relève Isabelle Demers.

Une solution prometteuse?

Lorsqu’on parle de déchets miniers, les coûts pour l’environnement s’avèrent très élevés. Produits chimiques et métaux forment avec l’oxydation des acides empoisonnant l’écosystème et les nappes phréatiques. Le gouvernement canadien a d’ailleurs mis en place un programme de neutralisation des eaux de drainage minier dans l’environnement minier (NEDEM).

La prochaine étape consistera à tester cette méthode de contrôle sur le terrain. Le groupe de recherche évalue actuellement l’usage de résidus miniers non sulfureux sur le site « Manitou », un site contaminé de la région de Val-d’Or. Les nouveaux déchets pourraient y être utiles.

Pour en savoir plus

Programme de neutralisation des eaux de drainage minier dans l’environnement minier (NEDEM)
http://www.nrcan.gc.ca/mms/canmet-mtb/mmsl-lmsm/mend/default_f.htm

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,

Recyclage, Agence Science Presse

Recyclage, Agence Science-Presse

Quelle quantité de déchets produit un humain chaque année ? Quels sont les meilleurs arguments pour inciter les gens à recycler ?

Roxane

Voici trois excellentes raisons de recycler. Premièrement, tu réduis la pollution puisque au lieu d’aller au dépotoir, tes déchets recyclables sont transformés en un nouvel objet. Deuxièmement, tu économises l’énergie, car fabriquer un objet à partir de matières recyclées demande 10 à 20 fois moins d’énergie que le fabriquer à partir de zéro. Troisièmement, tu économises les ressources naturelles de la Terre, qui sont moins exploitées.

Tous les jours, chaque Canadien produit environ 1 kg de déchets à la maison. Il en produit encore plus au travail ou à l’école. En tout, cela peut faire entre 2 et 2,5 kg par jour. De ces déchets, 85 % pourraient être recyclés, réutilisés, compostés… mais pour l’instant, on n’en récupère que 35 %.

Recycler, ça vaut vraiment la peine !

Textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La station spatiale jette ses ordures par dessus bord

La station spatiale jette ses ordures par dessus bord Dossier espace

(Agence Science-Presse) – Notre culture de prêt-à-consommer et prêt-à-jeter pourrait bien contaminer l’espace si les membres de l’équipage de la station spatiale internationale continuent à jeter leurs ordures par les fenêtres. En effet, les astronautes rejetent régulièrement dans l’espace des équipements usés, des déchets et des réservoirs d’essence vides. Pas de problème, explique la Nasa puisque ces déchets ne restent pas en orbite. Ils retombent dans l’atmosphère où ils sont rapidement brûlés. Pour éviter tout danger de collision avec la station spatiale, les astronautes s’assurent de pousser les déchets dans le sens opposé de la direction de la station.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.