Élections: la science dans les programmes

Élections: la science dans les programmes

Pascal Lapointe           Dossier Pauline Marois

(Agence Science-Presse – novembre 2008) – Deux surprises: parmi les cinq principaux partis, le seul à aborder en détail l’hydrogène comme source d’énergie alternative est… l’Action démocratique! Et la seule occurrence du mot «science» dans le programme du Parti vert est à l’intérieur du mot… science-fiction!

Ce sont là deux des constats qui se dégagent d’un survol des programmes des cinq principaux partis politiques. Deux cent quarante pages (dont 125 dans la seule plate-forme de l’ADQ)… où, n’eut été les énergies alternatives, les mentions de dossiers scientifiques se seraient comptées sur les doigts de la main.

Génétique et hydrogène en politique

Par exemple, les mots gène et génétique sont absents, tandis que OGM n’apparaît que trois fois dans ces 240 pages — chez le PQ, Québec Solidaire (QS) et les Verts— chaque fois pour en promouvoir l’étiquetage. L’adjectif scientifique n’est guère plus chanceux: une seule apparition du côté du PQ, du PLQ et de QS, aucune chez les Verts… et sept présences chez l’ADQ, surtout dans le cadre de sa promesse de «rétablir des liens entre le milieu de l’enseignement et l’entreprise» (on ne précise pas quand ces liens auraient présumément été rompus).

La quête d’énergies nouvelles, en revanche, se détache un peu du lot: quatre partis sur cinq (le PLQ étant l’exception) parlent explicitement de réduire notre dépendance au pétrole, bien que les moyens varient considérablement. Outre sa promotion de la «filière hydrogène» et des économies d’énergie, l’ADQ vante le nucléaire («un choix intéressant du point de vue de l’environnement») tandis que le PQ et les Verts visent, entre autres choses, le respect des objectifs de Kyoto et l’adoption de normes d’efficacité énergétique. Québec Solidaire va jusqu’à recommander la nationalisation de l’éolien.

Absences significatives : les mots pollution (zéro apparition au PLQ et à l’ADQ), gaz à effet de serre (PLQ) et Kyoto (PLQ).

Énergies alternatives au Québec

Dans le cadre de son ambitieux Plan Nord, le PLQ parle surtout du développement de la filière hydro-électrique, prévoyant au passage de consacrer 20 % des nouveaux mégawatts aux énergies alternatives. Cela représenterait environ 850 MW, alors que le PQ, le seul autre à se risquer à chiffrer, promet 12 000 MW d’énergie éolienne, d’ici 2030.

Québec Solidaire (en 34 pages) et les Verts (en 13 pages) vont plus loin dans leur ambition de concilier écologie et économie. QS en fait carrément le premier de ses huit axes (soutien à une agriculture bio et aux villes qui limitent la circulation dans leurs centres, lutte contre la pollution de l’eau, etc.), bien qu’il soit par moments exagérément vague : «Québec Solidaire protégera les écosystèmes».

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Les cerveaux verts de la Silicon Valley

Les cerveaux verts de la Silicon Valley
 Agence Science-Presse – Benoît Lacroix

 

En Californie, au cœur de la très « hot » Silicon Valley, là où sont concentrées les plus grandes réussites du boom informatique (Intel, Apple, Google, eBay, Yahoo), une nouvelle vague s’élève. Une vague verte!

 

 

Plusieurs entreprises innovantes préparent leur planche de surf. Leurs principaux créneaux sont l’énergie solaire, les piles à combustible, l’énergie éolienne, les biocombustibles et les nouvelles sources lumineuses.

 

 

Solazyme, une entreprise en démarrage, mise sur un biocarburant à base d’algues. Nanosolar investit plutôt dans un nouveau procédé de fabrication de panneaux solaires à bas prix. Bloom Energy, financée par John Doerr, un des plus influents spécialistes américains du capital de risque, laisse planer un certain mystère sur ce qu’elle développe.

 

Sur le site Web officiel de la compagnie, aucun détail sur la technologie. Pourtant, en fouillant un peu plus, plusieurs sites nous apprennent que le secret de Bloom Energy est une pile à combustible à oxyde solide réversible.

 

Ce type de pile peut fonctionner selon deux modes. Le mode de décharge, où la pile génère de l’électricité à partir d’hydrogène et d’oxygène, et le mode de charge, où l’hydrogène et l’oxygène sont régénérés à partir de l’eau produite lors de la décharge. Pour l’instant, ce type de pile est surtout connu pour des applications fixes, comme des centrales électriques.

 

En parlant des technologies vertes, Doerr, un des hommes les plus riches de la planète, confiait au magazine Fortune, dans l’édition du 16 avril dernier, qu’« il pourrait s’agir de la plus importante occasion d’affaires du 21ième siècle. »

 

Doerr n’est pas le seul à croire que sauver la planète peut être payant. Un regroupement d’investisseurs spécialisés dans les technologies vertes, le Cleantech Venture Network, rassemble 1300 membres et 6000 compagnies, réparties en Amérique, en Europe et en Chine. Les actifs du groupe s’élèvent à plus de 3000 milliards de dollars américains. Depuis février 2006, il existe sur la bourse des valeurs américaines un indice boursier, le Cleantech Index United States (CTIUS).

 

Arnold Schwarzenegger, le gouverneur de Californie, vient quant à lui de faire adopter une loi limitant les émissions de CO2. Il a aussi rassuré la population : son Hummer roule maintenant à l’hydrogène. La solution laisse songeur, sachant qu’un si gros véhicule pollue de bien d’autres manières. On peut donc se demander si la vague verte sera aussi verte que le billet américain.

Textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.