Chasseurs de fantômes

Chasseurs de fantômes

(Agence Science-Presse) – Les enfants qui ont peur du monstre en-dessous du lit ont peut-être raison, après tout. Il existerait, non loin de nous, une «biosphère fantôme». Rassurez-vous toutefois, elle n’a rien de dangereux, en fait elle vit peut-être en bonne harmonie avec nous depuis des milliards d’années.

Biosphère fantôme

«Biosphère fantôme», c’est l’expression employée par les astrobiologistes pour désigner d’hypothétiques formes de vie qui, sur Terre, seraient à ce point différentes de toutes les formes de vie actuellement connues, qu’elles permettraient à ces savants d’avoir pour la première fois un exemple de ce à quoi pourrait ressembler une forme de vie extra-terrestre. Le problème est toutefois de la trouver: comme l’a résumé Paul Davies dans un atelier récent de l’Association américaine pour l’avancement des sciences consacré à la «vie étrange» (Weird Life), ces microbes «étrangers» pourraient soit vivre dans des environnements jugés jusqu’ici inhabitables (sols contaminés, irradiés, etc.), soit être pleinement intégrés à «nos» formes de vie. Autrement dit, ils pourraient être partout, ce qui n’est pas un gros indice pour commencer à chercher…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,

Chasseurs de fantômes technos

Chasseurs de fantômes technos

Pascal Lapointe

(Agence Science-Presse) – Saviez-vous qu’avec un banal appareil en vente dans certaines quincailleries, vous pouviez détecter des fantômes? Bienvenue à l’ère des chasseurs de fantômes… «technos»!

L’électronique pourchasse en effet les ectoplasmes, orbs et autres poltergeists. Plusieurs clubs nord-américains de «chasseurs de fantômes» ont leur liste de gadgets, toujours les mêmes, chaudement recommandés à qui veut partir en mission nocturne dans les cimetières ou les maisons hantées: la caméra numérique, l’enregistreuse numérique, le détecteur de mouvements et surtout, l’indispensable détecteur de champs électromagnétiques.

Kit technologique du parfait chasseur

C’en est au point où ceux qui mettent en vente un tel détecteur savent que leur clientèle n’est pas du côté des gens inquiets de vivre à proximité de lignes à haute tension. Pour moins de 35 $, vous pouvez en commander un chez Ghost Mart, commerce spécialisé en «rabais sur des équipements pour recherches paranormales». Le «kit» complet, incluant un thermomètre à infrarouge, voire une caméra vidéo numérique, varie entre 250 $ et plus de 2000 $.

Sauf que même un partisan du paranormal, Ron Milione, de l’Atlantic Paranormal Society, reproche à ses pairs de mal utiliser le détecteur de champs électromagnétiques: plusieurs «n’ont pas la capacité de distinguer les sources artificielles, en courant alternatif, des sources naturelles… Le problème est amplifié par le fait que la plupart des détecteurs sont calibrés à 60 hertz, la même fréquence qu’utilisent les appareils électriques de la maison».

C’est que ce «détecteur de fantômes» détecte en effet les champs électromagnétiques émis par les ordinateurs, les télévisions, les fours à micro-ondes, les téléphones cellulaires, le frigo et tous les appareils électriques d’une maison, ainsi que tous les fils électriques dès que le courant y passe (et même après qu’on eut mis l’interrupteur à «off»). Et les lignes à haute tension. Ça commence à faire beaucoup de concurrence pour le fantôme…

Discussion avec l’au-delà

Aurait-il plus de chances par une communication verbale? Tout bon chasseur se munit désormais d’une enregistreuse numérique, mais, même après de longs «nettoyages» avec des logiciels, les propos d’outre-tombe restent, au mieux, douteux. Et encore, certains «chasseurs» affirment qu’au contraire, il ne faut rien nettoyer, puisque c’est dans le bruit de fond que se dissimuleraient les messages.

Et les photos? Même l’organisme de la vieille capitale Paranormal Québec met en garde: «les preuves photographiques de manifestations sont malheureusement souvent remises en question… Des enquêteurs peu scrupuleux ont souvent tenté de modifier des clichés dans l’espoir de montrer des choses spectaculaires au public.»

Science vs Fantômes

Cette évolution technologique rappelle que les manifestations des esprits sont devenues de plus en plus minces, à mesure que progressaient les enquêtes scientifiques, résume Mary Roach, auteure de Spook: Science Tackles the Afterlife. Avant 1930, la mode était aux ectoplasmes, des fantômes censés avoir une «présence» plus physique, jusqu’à ce que les trucs de magiciens qu’employaient les médiums ne soient dévoilés un à un. Aujourd’hui, on en est à fouiller dans l’infrarouge ou le spectre électromagnétique. Et on continue de faire chou blanc. Mais ça fait de belles histoires pour l’Halloween…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

La découverte de l’humain par l’extra-terrestre

La découverte de l’humain par les extraterrestres

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Se débarrasser des humains fait recette. Après le succès du livre The World Without Us (par Alan Weisman) en 2007, un autre auteur, le géologue Jan Zalasiewicz, s’y essaie avec The Earth after Us. Il y met en scène des extraterrestres qui viendraient sur Terre dans 100 millions d’années: que découvriraient-il de nous? Quelles traces de ses réalisations —et de ses dégâts— l’humanité aurait-elle laissé dans les couches géologiques?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Des extraterrestres sur Encelade?

Des extraterrestres sur Encelade?

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Les chercheurs de vie extraterrestre devront ajouter un nouveau nom à leurs planètes préférées. Il y avait Mars, mais aussi Titan, une lune de Saturne et Europe, une lune de Jupiter qui cacherait de l’eau à l’état liquide sous son épaisse couche de glace.

Eh bien Encelade, une lune de Saturne, pourrait être une soeur jumelle d’Europe: la sonde américaine Cassini, qui tourne autour de Saturne, a détecté du sodium dans le sillage de cette lune, qui pourrait se retrouver là lorsqu’une partie de l’océan caché s’échappe dans l’espace en geysers.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Et si des extra-terrestres s’écrasaient sur l’autoroute?

Et si des extraterrestres s’écrasaient sur l’autoroute?

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Jeff Peckman, un citoyen de Denver, a déposé une proposition de référendum réclamant la création, à Denver, d’une Commission aux Affaires extraterrestres. « C’est important, parce que si vous conduisez sur l’autoroute et que vous assistez à l’écrasement d’un petit vaisseau spatial sur une voiture ou un autobus plein d’enfants, vous ne saurez pas vraiment quoi faire », a-t-il expliqué à la presse locale. En vertu des lois municipales, le conseil de ville est dans l’obligation de discuter de cette proposition.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Les extra-terrestres sont en route

Les extra-terrestres sont en route

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Si une civilisation extraterrestre est déjà avertie de notre présence, ce n’est pas à cause de nos programmes de télévision qui voyagent dans l’espace depuis 50 ans, mais à cause des astronomes: un ingénieur russe, Alexander Zaitsev, a calculé l’énergie déployée par ces jets de micro-ondes qui sont envoyés depuis la Terre pour suivre la trajectoire d’astéroïdes menaçants. Il en ressort que ces micro-ondes sont beaucoup plus puissantes, et surtout beaucoup plus susceptibles de poursuivre leur trajectoire, intactes, pendant des centaines d’années-lumière, que nos transmissions de radio ou de télé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,

Extra-terrestres: votre silence est assourdissant

Extraterrestres: votre silence est assourdissant

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Avons-nous regardé au mauvais endroit, au mauvais moment, de la mauvaise façon? Les chercheurs d’extraterrestres ne savent plus à quelle étoile se vouer.

Après 50 ans, toujours rien. Pas le plus petit signal amical en provenance de nos hypothétiques voisins galactiques. Et les chercheurs, qui se rencontrent cette semaine pour leur congrès annuel, se sentent en manque de créativité.

Sound of silence

Le congrès, qui a lieu à l’Université d’État de l’Arizona à Tempe, est appelé, de manière assez appropriée, «Le son du silence» (Sound of Silence).Cinquante ans, cela nous renvoie à l’époque où deux chercheurs ont, pour la première fois, utilisé délibérément leur radio-télescope pour tenter de capter quelque chose. Philip Morrison et Giuseppe Cocconi, de l’Université Cornell à Ithaca (dans l’État de New York) ont en effet réalisé que la technologie utilisée jusque-là pour capter le bruit de fond cosmique et autres émanations naturelles des étoiles et des nuages de gaz interstellaires pouvait tout aussi bien capter des émissions artificielles. Par exemple, un message ciblé, délibérément envoyé vers nous par une civilisation avancée.

Search for extra-terrestrial intelligence

Depuis ce temps, il y a toujours eu un ou des groupes pour tendre l’oreille —à l’origine, c’était vers une seule étoile bien ciblée; aujourd’hui, progrès de la technologie aidant, on peut écouter de nombreuses étoiles à la fois sur une multiplicité de fréquences en même temps. Avec des montagnes de données à analyser: c’est le coeur du projet SETI (Search for Extra-terrestrial Intelligence).

Mais rien ne fait osciller les capteurs. Aucune séquence de nombres premiers comme dans le film Contact. Pas de premier chapitre de l’Encyclopaedia Galactica. Même pas de transmission involontaire, comme un épisode de Perdus dans l’espace qui se serait perdu dans l’espace.

Extraterrestres

Et s’il était temps de transmettre nous-mêmes? «La grosse erreur de SETI a été de compter sur les extraterrestres pour faire tout le travail», résume dans le New Scientist Richard Gott, astrophysicien à l’Université Princeton (New Jersey). Peut-être qu’ils ont la même attitude que nous: «nous sommes tous là à écouter, mais personne ne parle». L’idée a d’ores et déjà généré des débats dans la communauté, certains allant jusqu’à considérer «imprudents» les astrophysiciens qui expédient des messages à l’intention des extraterrestres, peut-être hostiles qui sait…Mais ce débat n’est rien à côté de celui qui a perturbé le congrès de cette année. Est-il possible que cela fasse 50 ans que les chercheurs écoutent au mauvais endroit? Notre façon de définir ce que serait un message extraterrestre (pulsations, sur une bande étroite, etc.) est, après tout, très limitative. «Nous faisons beaucoup de suppositions sur la base d’une société humaine, contemporaine, et occidentale», admet Paul Davies, de l’Université de l’Arizona, qui suggère, lui aussi, d’être plus créatif dans «notre» approche. Plus radical encore, Paul Shuch, de l’Institut SETI, demande tout haut si des signaux extraterrestres ne seraient pas déjà là, mais confondus dans ce que nous captons du reste du cosmos.Cela voudrait dire qu’il faudrait éliminer tout ce qui ne peut être expliqué par le bruit de fond cosmique ou par des sources astrophysiques connues (pulsars, quasars, etc.). Mais ce serait un travail de titan, l’équivalent de chercher un trésor dans le Sahara en commençant à une extrémité du désert, avec une pelle. «Je ne vais pas perdre du temps à penser à des stratégies pour détecter quelque chose que, par définition, je ne peux concevoir», réplique Jill Tarter, une des chefs de file de SETI.

Allen telescope array

Combien de décennies encore, dans ce cas? L’an dernier, la première des 42 antennes du futur observatoire entièrement dédié à SETI, le Allen Telescope Array, est entrée en fonction. Les progrès de l’informatique accéléreront également le traitement des données. D’aucuns estiment que d’ici 2028, un million d’étoiles devraient avoir été scrutées. Une nouvelle échéance…

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.