Film assaut sur Londres

Gerard Butler, Morgan Freeman, Aaron Eckhart

Tirage, prévisionnement du film

Raymond Viger Dossiers CinémaFamille

assaut sur londrèsSuite au décès du premier ministre britannique, ses funérailles d’état deviennent la cible d’un groupe terroriste qui souhaite anéantir certains des leaders mondiaux les plus puissants, détruire la capitale britannique et déployer une vision terrifiante de ce que le futur pourrait devenir.

Le seul espoir pour éviter de tels événements repose sur les épaules du Président des États-Unis, de son incomparable Chef des Services Secrets et d’une agente du MI-6 qui, avec raison, ne fait confiance à personne.

Laissez un commentaire à la suite de ce billet pour avoir une chance de gagner un laisser passez double pour le prévisionnement du film.

Bonne chance à tous.

Assaut Sur Londres

Autres textes sur Cinéma et télévision

Un quart de siècle d’intervention

D'un couvert à l'autre. 25 ans d'intervention auprès des jeunes.D’un couvert à l’autre

L’histoire complète du Journal de la Rue et de ses projets:

La dernière section du livre présente les artistes réguliers du Ste-Cath:

Pour commander ce livre en édition de luxe, 30 pages couleur pour 23,81$ ou en édition régulière en noir et blanc 19,05$ par Internet, par téléphone (514) 256-9000. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet:

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Invitation à Steven Spielberg

Prochainement dans une salle près de chez vous

Un prochain film de Spielberg

LOVE in 3 D, l’adaptation anglophone de Colin McGregor du roman L’Amour en 3 Dimensions.

Raymond Viger Dossiers Croissance personnelle, Livres

An invitation to Steven Spielberg. Thank you to contact me. Ask me to send you our book LOVE in 3 D. It will be a pleasure to do so. For all people who know or who know someone who know Steven Spielberg, thank you to transmit the invitation.

Steven_Spielberg_Masterclass_Cinémathèque_Française film cinemaOn dit que nous sommes à 6 clics de toute personne sur cette planète.

J’en profite donc pour demander aux 5 personnes qui me séparent de Steven Spielberg de m’inviter à lui faire parvenir le livre LOVE in 3 D, traduit et adapté par Colin McGregor.

Depuis qu’un auteur a fait parvenir à Spielberg un manuscrit et qu’il a été actionné pour plagiat, pour éviter de telles poursuites, Steven Spielberg refuse tout manuscrit ou livre.

Je dois donc attendre patiemment que M. Spielberg m’invite à lui faire parvenir une copie de LOVE in 3 D. Puisqu’il ne me reste que 30 ans avant de prendre une semi retraite, je me dois d’être pro actif et de m’assurer que ces 5 personnes qui me relient à M. Spielberg soient elles aussi dans l’action! Merci de vous activer sur vos claviers.

The Suicide Prevention Handbook

love in 3 d amour dimensions colin mcgregor livre anglais book auteurAvec Colin McGregor, nous finalisons la publication de notre deuxième livre en anglais en duo : The Suicide Prevention Handbook.

Nous sommes à finaliser l’achat électronique du livre. Une brillante idée de Colin McGregor qui ne cessait de répéter que les intervenants anglophones étaient très friands des livres d’intervention pouvant être téléchargé sur les tablettes.

Teammates

Le prochain livre en anglais sera le livre Teammates. La première publication en solo de Colin McGregor.

Teammates est un livre que j’ai dévoré pendant de trop courtes vacances. J’ai tellement apprécié la lecture du roman de Colin que je lui ai offert d’en faire l’adaptation en français. Je ne mets pas encore de date sur ce nouveau projet à venir mais cela pourrait être une belle activité pour mes prochaines vacances.

VOS COMMENTAIRES SUR Invitation de Steven Spielberg

Autres livres pouvant vous intéresser:

Photo de Steven Spielberg: Romain Dubois

VOS COMMENTAIRES SUR Invitation de Steven Spielberg

Médiatisation de Saint-Michel: Des jeunes Michelois donnent leur point de vue

Médiatisation de Saint-Michel: Des jeunes Michelois donnent leur point de vue

Gabriel Alexandre Gosselin Dossiers Médias et publicationGang de rue et Cinémas films et vidéosVille de Montréal

Tourné à l’été 2007, projeté pour la première fois à l’été 2008, le film-documentaire Saint-Michel: Images et réalités dépeint le fameux quartier montréalais sous un autre jour. Réalisé et filmé par six jeunes et un intervenant de la maison des jeunes Par la grand’porte, la production cinématographique veut démontrer que les phénomènes de gangs de rue et de criminalité attribués à Saint-Michel n’ont souvent rien à voir avec la réalité propre des gens qui y vivent. L’initiative du documentaire vient des six jeunes qui en avaient eux-mêmes ras-le-bol de voir les médias généraliser leur quartier.

Après avoir rencontré l’intervenant Pierre Vasselin, de la Maison des jeunes Par la grand’porte, et avoir visionné le film, je suis désormais conscient d’un autre Saint-Michel. Si Saint-Michel est le nid de petits voyous qui tendent aux gangs de rue, il est aussi un lieu de vie communautaire de loin plus fort que tout ce que notre imagination peut fabuler! Et les jeunes croient en cet aspect de leur quartier.

Je travaille présentement sur un reportage concernant ce sujet. À lire dans l’édition de juin de Reflet de Société.

Sortir Saint-Michel de Saint-Michel

Après une projection à l’ONF, à laquelle les médias ont été convoqués, le documentaire Saint-Michel: Images et réalités vise maintenant de nouveaux horizons. Par la vente de leur DVD, qui coûte 15$, la Maison des jeunes Par la grand’porte souhaite amasser des fonds pour permettre aux quatres jeunes réalisateurs du film-documentaire de partir à la rencontre des banlieues parisiennes et de faire valoir leur point de vue là-bas. Pour apporter votre soutien au projet, vous pouvez vous procurer le DVD Saint-Michel: Images et réalités par le blogue du documentaire.

Vos commentaires sur Saint-Michel: Images et réalités

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Le cinéma des oubliés: Manon Barbeau et la Wapikoni mobile

Le cinéma des oubliés: Manon Barbeau et la Wapikoni mobile

Claudine Douaire              Dossier Cinémas films et vidéosAutochtone

IMG_1163Le monde du cinéma est parfois fait de frime et de clinquant mais, d’autre fois, il nous offre une vitrine surprenante sur des mondes parallèles et méconnus. Manon Barbeau, cinéaste et documentariste, connue pour son documentaire sur les enfants du Refus Global, fait encore mieux.


La Wapikoni mobile, c’est quoi?

Grâce à son projet vidéo et musical ambulant, nommé la Wapikoni mobile, Manon Barbeau permet aux jeunes marginalisés, laissés pour compte ou isolés, de prendre la parole et de laisser libre cours à leur créativité.

La Wapikoni mobile est un véhicule doté de caméras vidéo, de tables de montage et d’unités d’enregistrement qui arpente les réserves amérindiennes du Québec et va à la rencontre des jeunes de ces communautés recluses.

Épaulés par des professionnels de l’industrie, les jeunes autochtones, caméra en main, sont libres d’aborder tout sujet qui les touchent. Ils font des films avec ce qu’ils possèdent : une tête pleine d’idées et la volonté de s’exprimer.

La naissance de la Wapikoni mobile

Cette aventure a débuté en 1999, lorsque Manon s’est intéressée de près au sort des enfants de la rue de Québec, dans son documentaire L’Armée de l’ombre. Elle avait alors impliqué des jeunes dans le processus créatif et éditorial de son documentaire. Ils ont décidé de quoi ils parleraient et comment ils le réaliseraient.

«Ces jeunes marginalisés obtenaient enfin l’écoute qu’ils n’avaient jamais eu ailleurs. Ils avaient beaucoup à dire et, en plus, ils s’exprimaient d’une façon très articulée», explique-t-elle. Ce fut un succès auprès des jeunes. De cette expérience est née l’envie d’écouter ce que les jeunes autochtones, qui vivent aussi beaucoup de détresse, ont à dire. lac_simon_354

La Wapikoni mobile, une voie autochtone

Manon Barbeau est allée à la rencontre de jeunes Atikamekw dans la communauté autochtone de Wemotaci, située à proximité de La Tuque, en Mauricie. La cinéaste ressentait une responsabilité morale envers ces jeunes. Elle voulait permettre à ces derniers, débordant d’inventivité mais souffrant d’isolement et d’un manque de perspectives, d’avoir un lieu de rencontre, d’échange, d’apprentissage et de création.

«Les jeunes des communautés autochtones sont très riches et possèdent beaucoup de talent. Il fallait trouver une manière de leur donner une chance de se faire entendre, que leurs voix portent.»

Des créations nécessaires

La Wapikoni mobile a pris la route pour la première fois en 2004 grâce à une persévérance à toute épreuve et avec l’appui financier de l’Office national du film. Depuis, ce projet itinérant a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres et produit plus de 160 films réalisés par des jeunes de plusieurs communautés. Plusieurs créations ont été reçues et primées dans des festivals internationaux.

Manon Barbeau, aussi directrice pédagogique et artistique du projet, a eu plusieurs coups de cœur au cours de ces aventures. «Ces jeunes, en forte quête identitaire, doivent s’accrocher à quelque chose pour continuer à vivre. Cela passe beaucoup par la création, soit musicale ou vidéo. La Wapikoni leur offre la possibilité de se valoriser, de parler d’eux, de partager et de se trouver, se retrouver», commente la fondatrice.

Un art autochtone de qualité en expansion

La création musicale est beaucoup appréciée dans les communautés. La Wapikoni mobile permet d’enregistrer musique et chansons. Samian, le rappeur algonquin aujourd’hui célèbre, a enregistré sa première démo grâce aux studios itinérants de la Wapikoni. «Samian est devenu un exemple positif pour les jeunes des communautés. Il aurait pu continuer à s’autodétruire mais il a saisi la chance qui lui était offerte et il fait maintenant rayonner sa culture partout au Québec. Il inspire beaucoup de jeunes à se prendre en main», déclare-t-elle.

Ce projet prend de l’ampleur. Manon Barbeau possède désormais deux véhicules motorisés qui sillonnent les communautés autochtones du Québec. Une initiative similaire sera mise en œuvre en Polynésie française.

Des échanges ont aussi eu lieu avec des pays comme la Bolivie et le Brésil. «Plusieurs jeunes ont rencontré d’autres autochtones des pays d’Amérique du Sud. Nous souhaitons créer un réseau de créateurs autochtones. Ils ont tellement à apprendre et à enseigner les uns aux autres», note Manon Barbeau.

Changer sa destinée par l’art

Manon tire beaucoup de fierté de ces jeunes capables de troquer leur détresse pour de l’inspiration. On s’imagine également le bonheur de ces jeunes autochtones. Ceux qui se retrouvaient devant rien sont désormais derrière la caméra et complètement maître d’œuvre de leur création…et sans doute un peu plus maître de leur destin.

Merci à Manon Barbeau d’avoir pris quelques minutes de son temps pour nous éclairer sur son projet.

Pour en savoir plus sur la Wapikoni mobile et ses jeunes créateurs : www.onf.ca/aventures/wapikonimobile/excursionWeb/index.php

Val d’Or: des Indiens dans ma ville

Val d’Or; itinérance, jeu compulsif, alcool et drogue

Le logement à Val d’Or pour les autochtones

Kistcisakik: le village sans école

La Wapikoni Mobile reprend la route

La boutique Teuehikan, village Piekuakami-Ilnuatsh à Mashteuiatsh: Les Montagnais du Saguenay-Lac-St-Jean

Les Toltec, autochtones mexicains et leur génocide par les Américains

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Du plaisir à plusieurs, c’est meilleur!

Du plaisir à plusieurs, c’est meilleur!

(Agence Science-Presse) – Pour avoir plus de plaisir en visionnant un film, allez-y avec vos amis. Selon les psychologues Suresh Ramanathan et Ann McGill, de l’Université de Chicago, une forme de synchronisation intervient alors. Ils ont demandé à des volontaires de regarder des clips vidéo, soit en groupe, soit séparément. Chaque participant tenait entre les mains une manette avec laquelle il devait indiquer les émotions qu’il ressentait. Les psychologues ont constaté qu’à l’issue de la projection, tous les volontaires « en groupe » éprouvaient à peu près la même impression d’ensemble. En revanche, ce n’était pas le cas des volontaires isolés.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Patrick Huard, Bon cop, Bad cop et le sous-titrage

Patrick Huard, Bon cop, Bad cop et le sous-titrage

Raymond Viger  Dossier Cinéma.

Après avoir regardé plusieurs films québécois qui m’ont déçu, le hasard nous présente Bon cop, Bad cop à la télévision. Puisque j’avais bien aimé le film, nous décidons, ma conjointe Danielle et moi de le regarder à nouveau.

La première fois, nous l’avions vu au cinéma. Petit problème technique pour la télévision. Le sous-titrage est trop petit et le fond parfois pas assez nuancé pour pouvoir le lire facilement. Étant bilingue, je n’aurais pas porté attention à cette difficulté. Danielle, ne parlant pas anglais et ne réussisant pas à lire les sous-titres me demandent de lui lire les sous-titres.

Cela m’a fait réalisé qu’il y a peut-être abus du sous-titrage. J’ai été pendant de longue période à être obligé de traduire. Pour quelqu’un qui doit lire les titres, cela lui fait manquer le charme du visuel, son attention étant limité aux sous-titrages.

Désolé M. Huard. Malgré le titre de meilleur film québécois que je vous ai déjà attribué dans une chronique antérieure, je dois mettre une bémol.

http://raymondviger.wordpress.com/2006/08/13/patrick-huard-bon-cop-bad-cop-et-le-cinema-quebecois/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/07/03/gaz-bar-blues/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/07/04/bingo-le-film-de-jean-claude-lord/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/06/08/camping-sauvage-crazy-et-cruising-bar/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Albert Leblanc l’athlète du patrimoine mondial

Albert Leblanc l’athlète du patrimoine mondial

Par Philippe Patenaude, Graffici       Dossier Jeux Olympiques

Il y a des êtres qui accomplissent de grandes choses dans la vie, mais on n’en sait rien. Nous ne sommes pas tous des enfants du vedettariat. Albert Leblanc, un citoyen du monde de 80 ans qui habite Maria, est de cette lignée. Il a accompli ce que peu de gens au monde ont accompli. Depuis 1964, cet homme à la carrure de l’aventure et aux yeux de printemps, a pédalé le monde à vélo pour suivre les 10 dernières éditions des Jeux Olympiques.

Il est parti le premier juin dernier pour sa 11e édition des Jeux à Athènes. «Mon dernier voyage à vélo» m’a-t-il affirmé. Le dernier après 40 ans à trotter de par le monde en vélo. De Maria à Montréal, il pédalera pour les enfants malades de l’hôpital Sainte-Justine. À chaque caisse populaire qu’il rencontrera sur son passage, il collectera des fonds pour eux. Pour faire différent, notre globe-trotter-Albert prendra l’avion de Montréal jusqu’à Paris pour y prendre le train jusqu’à Athènes. Il repassera par les endroits qu’il a déjà parcourus à vélo, mais tout en conservant la même philosophie de voyage.

Les yeux de monsieur Leblanc respirent la soif de la liberté. Voyager à vélo, c’est être libre. La liberté de partir. La liberté de prendre son temps pour laisser les choses surgir. La liberté d’accueillir les moments magiques comme les plus tragiques. La liberté de choisir les chemins à parcourir. La liberté d’être témoin de l’immensité du monde dans sa plus grande intimité. La liberté d’entrer par la même porte que les gens du pays. Sentir, sous ses roues, le paysage se construire à chaque virage et l’histoire évoluer à chaque coup de pédale. La liberté d’écrire son propre scénario de vie.

Monsieur Leblanc a souvent eu à quitter un emploi pour partir. «Si j’avais travaillé quarante ans de ma vie pour une grosse compagnie de chemin de fer à Calgary (il a déjà exercé ce métier auparavant), est-ce que je serais mieux aujourd’hui? Je serais peut-être «pogné« avec une maladie et une p’tite pension de rien…» me confie-t-il. Cet homme, vert comme un oignon, a défié les lois du temps et ses pièges. La santé est sa plus grande richesse. Pour la gagner, il a sans cesse écouté ses rêves de grandeur à vivre le monde, sans prendre de raccourci ou de chemin croche et sans l’aide de personne.

Monsieur Leblanc peut se vanter, de n’avoir jamais payé pour dormir, durant ses 40 ans de voyages: c’est sa règle. «J’ai couché dans toutes les places au monde. Tout ce que tu peux nommer: dans la forêt, sous les ponts, dans les sous-sols d’église, dans les rues aux Indes, n’importe où! Je me suis fait ramasser par la police. J’ai fait de la prison au Congo, au Brésil, en Yougoslavie parce que je couchais dans la rue. Je passais pour un voyou. Mais toi tu sais que tu es riche à craquer. Tu es en bonne santé, tu as un bon passeport qui te permet d’aller n’importe où, tu as de l’argent dans tes poches. C’est le fun de passer cinq jours en prison, c’est une belle expérience!»

Cet athlète du patrimoine mondial, comme il se nomme, a presque pédalé tous les pays au monde et il a visité toutes sortes d’endroits: «les Îles Fudji, le lieu où est tombée la bombe d’Hiroshima, Nagasaki, Pearl Habour, les Pyramides d’Égypte… J’ai été huit jours sur le Nil. J’ai été perdu trois jours dans la jungle au Brésil. J’ai été atteint par la malaria trois fois. Je me suis presque évanoui sur mon vélo après m’avoir baigné dans des eaux empoisonnées et m’avoir fait piquer par des maringouins au Mali. Je me suis réveillé le lendemain pour constater qu’il y avait des pistes de lion autour de moi! J’ai perdu mon vélo au Brésil, dans une rivière, en voulant la traverser sur un tronc d’arbre. J’ai été volé à la pointe d’un fusil pour 200$ au Japon. J’ai eu huit côtes cassées et le crâne fracturé après m’avoir fait frapper par un camion en Corée.»

À la question: Pourquoi faites-vous cela Monsieur Leblanc? Il me répond humblement: «Lorsque le printemps arrive, les pêcheurs deviennent fébriles, comme pour les chasseurs à l’automne. Pour moi, à tous les 3-4 ans, c’est le goût de faire un tour qui me prend. C’est comme une drogue.»

Afin de laisser des traces de ce personnage, un film sera produit par les Productions Vic Pelletier. Sylvain Rivière, scénariste et réalisateur du film, a eu l’idée de dresser sur écran, un portrait humain de Monsieur Leblanc. Avec son cameraman, ils le suivront sur la route pour récolter ses réflexions au cours du périple vers Athènes. «J’ai décidé de faire ce film pour combler une injustice, car Monsieur Albert n’a pas tout le mérite qu’on lui doit», explique Sylvain Rivière. Le parcours de la vie de Monsieur Leblanc sur écran et même dans un livre, sera un bel exemple pour nous tous, pour se remettre en mémoire que nos rêves ne peuvent se réaliser que si nous prenons la peine de les laisser respirer dans la plus grande liberté.

Les Jeux olympiques de Vancouver veulent-ils discréditer le graffiti?

Yvon Laplante, l’homme qui semait la culture

Sur le chemin de sa vie, 89 ans de sagesse

De la violence à la musique, Roberto Mayer

Trois femmes d’action

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.