Faire de l’argent en finançant un OBNL

Les obligations communautaires

Raymond Viger Dossiers Commerce équitableCommunautaire

Soutenir un organisme communautaire tout en conservant son capital. C’est possible.

Aidez une cause sociale et recevez jusqu’à 6,5% d’intérêt sur votre placement. Original et attrayant.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) exempte les organismes communautaires  du prospectus et des frais de courtiers conventionnels permettant un réel investissement dans un organisme communautaire.

Après 25 années d’intervention auprès de jeunes marginalisés, pour consolider l’ensemble de ses actions sociales et aller encore plus loin, le Journal de la Rue, lance une émission d’obligations communautaires. Disponibles en multiple de 1 000$, elles peuvent recevoir des rendements variant entre 1% et 6,5% d’intérêts selon le montant et la durée des obligations.

Pour toutes informations concernant l’émission d’obligations communautaires du Journal de la Rue, contacter Raymond Viger raymondviger@hotmail.com Tél. : (514) 256-4467.

Merci de partager dans vos réseaux.

Si vous préférez faire un don.

blog-rds1

Publicités

Financement d’organismes communautaires

Journal de la Rue

Avis: émission d’obligations communautaires

Pour préparer un projet novateur de veille Internet auprès de personnes suicidaires et fragilisées ainsi que la consolidation de ses actions sociales, le Journal de la Rue prépare une émission d’obligations communautaires.

Les obligations, en multiple de 1 000$, peuvent recevoir des rendements variant entre 1% et 6,5% d’intérêts selon le montant et la durée des obligations.

Pour toutes informations concernant l’émission d’obligations communautaires du Journal de la Rue, contacter Raymond Viger

Courriel : raymondviger@hotmail.com Tél. : (514) 256-4467.

Qu’est-ce qu’une obligation communautaire?

Organismes communautaires: leur autofinancement

Finances communautaires

Le nerf de la guerre

En partenariat avec Ville de Montréal et le Ministère de la Métropole, le Journal de la Rue lance un projet d’autofinancement des organismes communautaires.

Raymond Viger     dossiers Communautaire, Hochelaga-Maisonneuve

financement organisme communautaireAudacieux pour un organisme communautaire de dire que non seulement il réussit à s’autofinancer mais qu’en plus, il va aider les autres à faire de même.

Pourquoi cette vision?

D’une part, depuis déjà belle lurette, le gouvernement se désengage du financement des organismes communautaires. Je ne veux pas faire le procès des différents gouvernements qui se sont succédé, mais ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.

D’autre part, les bailleurs de fonds traditionnels pour plusieurs organismes ont moins de budget à offrir ce qui entraîne une majoration énorme des demandes. Résultat, il y a de moins en moins d’organismes qui réussissent à trouver un réconfort financier.

Et plus le gouvernement coupe, plus les bailleurs de fonds alternatifs se trouvent contingentés dans leur distribution de fonds.

Nous sommes conscients que ce ne sont pas tous les organismes communautaires qui peuvent soutenir des activités d’autofinancement. C’est pourquoi nous avons décidé de partager avec la communauté notre expérience, notre savoir-faire ainsi que les outils que nous avons développés dans les derniers 25 ans.

Subvention pour s’autofinancer?

Certains pourraient trouver étrange qu’un organisme non subventionné demande une subvention présentant un projet d’autofinancement du communautaire.

D’une part, cette subvention d’un an couvre 50% du coût du projet. Nous sommes donc financièrement solidaires de ce projet.

D’autre part, pour amener à terme le projet, il nécessite un effort initial pour créer des outils de communication papiers et électroniques, ainsi des déplacements pour le présenter…

Nous visualisons ce projet comme une petite boule de neige que nous ferons rouler du haut d’une montagne. Même si cela nécessite un peu d’énergie pour enclencher le mouvement, nous sommes convaincus que rapidement, il fera boule de neige et que non seulement il ne nécessitera plus d’énergie mais que le projet saura rayonner par lui-même.

Coup de départ

C’est ainsi qu’avec un coup de pouce de la Ville de Montréal et du Ministère de la Métropole, nous pourrons mettre sur pied un projet permanent et autonome qui pourra aider et soutenir un nombre de plus en plus grand d’organisme communautaire et de projets d’intervention.

Nous voulons en faire un projet qui saura se transporter un peu partout à travers le Québec.

Nous sommes convaincus qu’il pourrait être une nouvelle forme d’économie solidaire, une nouvelle richesse communautaire, créant sur son passage des emplois, de lieux de socialisation et de partage.

Logo pirate

Le projet utilise la ressource du Bistro le Ste-Cath. Nous vous en présentons aujourd’hui son nouveau logo pirate.

Parce que nous avons été, nous sommes et nous serons différents de la norme.

Parce que nous sommes un collectif communautaire qui veut redonner à sa communauté.

Parce que notre différence doit être un moteur de développement pour nous et pour notre communauté.

Le Ste-Cath représente un bateau parti explorer de nouveaux territoires, de nouveaux projets, de nouvelles façons de faire… pour le mieux-être de tous.

logo vdem

VOS COMMENTAIRES SUR Autofinancement des organismes communautaires

Autres textes sur Communautaire

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com ou encore programmation 2015

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

Bistro le Ste-Cath

restaurant bistro quoi faire soupers spectacles show évents resto est montréalUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Autofinancement des organismes communautaires

Un clic à la fois, faire la différence

Merci de visiter notre Boutique équitable

Économie sociale

Le financement d’un organisme communautaire

Danielle Simard Dossiers Communautaire, Commerce équitable

financement-communautaire-financer-organismeLes campagnes de financement sont multiples au Québec. Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par une levée de fond.

Aujourd’hui, je veux vous présenter une campagne de financement très pénible et difficile. Ne sortez pas votre carnet de chèque. La demande que je vais vous faire est beaucoup plus difficile que de simplement signer un chèque.

L’économie sociale

Un de nos partenaires, Kose, nous offre la possibilité d’afficher des nouvelles de Reflet de Société et du Café-Graffiti dans une info lettre qu’ils envoient une fois par mois. En plus de cette visibilité, il nous donne 5 sous à chaque fois qu’un de nos lecteurs s’abonne à cette lettre et qu’il en prend connaissance.

J’ai fait un petit calcul rapide. Nous sommes 500 000 lecteurs du magazine. Si 3% de nos lecteurs s’abonnent à l’info lettre de Kose et l’ouvrent chaque mois, cela veut dire que nous serons 15 000 personnes à participer à cette campagne. À 5 sous chacun, l’organisme recevra 750$ par mois, soit 9 000$ par année.

Une importante différence sociale

Vous me direz que ce n’est pas aussi prestigieux qu’un téléthon qui ramasse des fonds à coup de million. C’est vrai. Mais pour nous, un budget de 9 000$ par année représente 5 ateliers de formation supplémentaires par semaine pour les jeunes que nous accompagnons.

Si de prendre 1 minute par mois de votre temps pour recevoir cette info lettre est un petit  geste humble et facile, ensemble, il peut faire une grande différence dans la vie de nos jeunes.

Plus difficile que de sortir un carnet de chèque une fois l’an, je vous demande aujourd’hui de prendre un engagement d’une minute par mois pour prendre de nos nouvelles. Après votre inscription, vous n’aurez qu’à cliquer sur l’info lettre que vous recevrez mensuellement. Même pas besoin de le mettre à l’agenda. On s’occupe de vous la faire parvenir.

Chaque petite goutte d’eau que nous sommes, tous ensemble, peut créer un tsunami social. Pour informations: www.refletdesociete.com

Et le carnet de chèque lui?

Pour ceux qui préfèrent un geste concret, n’hésitez pas de visiter notre boutique Internet. De nouveaux produits sont maintenant disponibles. En plus des T-shirts du Café-Graffiti, de nos livres, des CD de musique et documentaires, nous avons rajouté la possibilité de recevoir un T-shirt, une affiche, une carte de vœux ou encore un coton ouaté personnalisé avec une illustration d’un artiste de votre choix.
www.editionstnt.com

VOS COMMENTAIRES SUR Faire une différence, un clic à la fois

Aidez, c’est gratuit avec Köse 

10

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

poster affiche flyer carte anniversaire cartes souhaits voeux affichage impression t-shirtUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux. Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti. www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. cafegraffiti@cafegraffiti.net

VOS COMMENTAIRES SUR Faire une différence, un clic à la fois

Yann Perreau, la drogue et la téquila Jack Ass à Tout le monde en parle

Yann Perreau, la drogue et la téquila Jack Ass à Tout le monde en parle

Dossier Tout le monde en parle.

Pour conclure une soirée intéressante comme je les aime bien, Guy A. Lepage annonce la venue de Yann Perreau. Même si l’entrevue a été parfois humoristique, je dois me questionner sur le discours tenu par Yann Perreau.

Concours de calage de téquila à la Jack Ass. Sniffer du sel, se mettre du citron dans les yeux. Pas sur que je voudrais l’inviter à l’une de mes soirées relaxe du samedi soir.

Je ne connaissais pas M. Perreau. Déçu d’apprendre qu’il a financé son premier CD avec l’argent de la drogue. Pire. Il surenchérit en disant que ce n’est pas le seul que la drogue a financé! Une des raisons pour laquelles les motards sont en prison c’est qu’ils aimaient se vanter de leurs exploits. Je pense que Yann Perreau devrait lire l’histoire des motards et apprendre à être plus discret sur la provenance de son argent.

Je n’ai pas plus apprécié la raison qu’il nous donne pour son implication dans le monde de la drogue. Pour la liberté de pouvoir jouer de la musique qu’elles sont ses choix? Être sur l’aide sociale ou faire pousser du pot! Faire pousser du pot, selon Yann Perreau, est une subvention à la culture. Pas fort si ce ne sont que les seuls choix qu’ils se donnent.

Peu importe les rêves et les objectifs que l’on se donne, le travail et la persévérance peuvent nous amener au succès véritable. Quand on est passionné par ce que l’on fait, on peut travailler et avoir l’énergie pour écrire et chanter. Je suis insulté quand j’entends une telle réplique facile.

Guy A. Lepage a cependant mis le doigt sur le vrai visage de Yann Perreau. Est-il un faux bum? Nous conte-t-il des histoires pour tenter de se trouver intéressant. D’un côté, il nous parle de téquila Jack Ass, de CD financé par l’argent de la drogue. De l’autre côté, il nous parle des marathons et de son entraînement sportif.

Je n’ai pas la réponse à cette dernière question. Je suis simplement déçu de ce que j’ai appris de Yann Perreau. Ma seule consolation est que Guy A. Lepage nous a présenté Yann Perreau sous son vrai jour. Merci M. Lepage. J’avais entendu parler de lui. Je commençais à me dire qu’il faudrait bien que j’aille acheter son CD. Maintenant je n’ai aucune hésitation. Yannn Perreau ne trouvera pas sa place dans ma collection de CD. Pas question que j’encourage un artiste qui se vante d’avoir financé son CD avec l’argent de la drogue. Je deviendrais complice de ses actes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.