Comment bloquer les publicités intempestives?

Bloquer les publicités

Adblock plus: la fin des sites gratuits?

Il y a peu, nous parlions du fantastique logiciel Adblock plus qui bloque les publicités pour une navigation sereine. Si ses bienfaits ne sont pas remis en cause, ses conséquences peuvent être importantes pour le web.

Delphine Caubet dossiers InternetMédias et publicité

ABP bloquer publicité site gratuitAdblock Plus est le logiciel par excellence pour bloquer les publicités intempestives sur Internet. Fini les voitures qui roulent au milieu de l’écran et les sons qui sortent de nulle part. C’est le calme!

Extrême?

Mais cette «fin de la publicité», autant elle est pratique pour les utilisateurs, autant elle est problématique pour l’industrie du web: nombre de sites sont gratuits et ils ont besoin de revenus pour vivre.

L’exemple de la presse écrite est le plus explicite: le papier ne vend plus et les journaux se tournent vers le web. Mais voila, sur la toile, les Internautes ont l’habitude d’avoir accès aux informations librement et gratuitement. Pour survivre, la seule solution est de trouver d’autres modes de financement. Et la publicité est un contournable.

Réponse

Certains sites qui vivent ouvertement de revenus publicitaires bloquent purement et simplement leur contenu aux utilisateurs du logiciel, avec un message leur demandant de le désactiver.Google Android plateforme guerre bloquer publicité

Quant à Google, il a banni en 2013 Adblock Plus de ses plateformes de téléchargement Android. La société allemande ne s’est pas laissé faire, et elle est revenue à la charge avec une version améliorée, téléchargeable via une adresse ou un QR Code. À noter que cette «guerre» ne concerne que les appareils Android, et il n’y a pas problème avec l’utilisation d’Adblock Plus sur l’ordinateur.

Si vous êtes sur Android et tentez de télécharger l’application via Google Play Store, prenez garde: d’autres applications bloquant la publicité ont pris le nom d’Adblock, sans être la célébre société allemande. Et au vu des commentaires disponibles, leur efficacité laisse à redire.

Adaptation

Pour les concepteurs de sites, comme Sébastien aux Éditions TNT, Adblock Plus donne davantage de tracas. Il note que le logiciel ralenti le téléchargement des pages, et qu’il déstabilise les animations sur les sites. «Il y a encore des petits bugs, explique-t-il, mais ils l’ont amélioré.»

Après avoir pris contact avec la société Adblock Plus, ils estiment que 6 à 7% des internautes canadiens utilisent leur logiciel. Ils comptent pas moins de 300 millions de téléchargement depuis leur création, pour actuellement 60 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Lien pour télécharger Adblock Plus sur Android.

Autres textes sur Média et publicité

Vos commentaires sur Comment bloquer les publicités intempestives.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livreMaintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$.

Vos commentaires sur Comment bloquer les publicités intempestives

Vie privée: Google lit nos courriels

Gmail espionne les courriels des utilisateurs

Paranoïa ou fait divers?

La nouvelle est tombée le 5 août 2014. Un pédophile a été arrêté grâce au module de surveillance Google. Coup de chance pour l’enfant, information dramatique pour les utilisateurs. Google espionne nos courriels.

Delphine Caubet     dossiers InternetCriminalité.

Google espionnage courriels vie privéeDepuis plusieurs années, Google lutte contre les images pédopornographiques. Pour cela, leur module de surveillance scanne continuellement les images sur la toile pour arrêter les criminels.

Mais ce «fait divers» vient révéler un tout autre détail: Google ne fait pas que scanner les sites Internet, il se charge également des boites Gmail.

Les faits

L’américain qui vient de se faire arrêter est un pédophile déjà condamné. Si son arrestation est amplement justifiée, il est bon de noter que cette fois-ci l’homme n’a fait «qu’échanger» des images et des vidéos par courriels.

Entendons-nous, si je dis «qu’échanger», ce n’est nullement pour amoindrir son crime (bien au contraire!). Mais cette histoire révèle que Google lit nos courriels «par mesure de sécurité».

Vie privée?

Gmail espionnage pédophile module surveillanceAprès l’affaire Snowden qui a révélé que la NSA espionnait les conversations de Facebook et Skype, il est maintenant confirmé que Google lit nos emails.

Cette nouvelle autour de l’arrestation du pédophile vient en réalité confirmer des soupçons déjà présents depuis un moment. Le 14 avril dernier, dans la mise à jour des conditions d’utilisation de la messagerie, il était clairement stipulait que Google dispose d’un système automatique pour accéder au contenu des messages, afin d’offrir un des publicités adaptées.

Certains diront probablement que Google a permis l’arrestation d’un pédophile, et que si l’on n’a rien à cacher, on n’a rien à craindre.

Mais nous reste-t-il encore une vie privée sur la Internet? Si l’on compare les courriels aux lettres papiers, Google irait dans notre boîte et lirait nos messages.

Aux dernières nouvelles, seuls les États totalitaires ont ce type de pratiques.

Référence sur l’affaire Snowden.

VOS COMMENTAIRES SUR Google met fin à la vie privée: il lit nos courriels

Autres textes sur Internet

 Le référencement:

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livreMaintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$.

VOS COMMENTAIRES SUR Google met fin à la vie privée: il lit nos courriels

Maman c est gros comment Internet

Maman, c’est gros comment, Internet?

(Agence Science-Presse) – Dès 2005, Google estimait qu’Internet contenait 5 millions de térabits de données. Mais il y a des façons plus «parlantes» de présenter la chose.

En juillet 2008 par exemple, un nouvel outil de recherche, Cuil.com, affirmait avoir recensé 120 milliards de pages. Tout de suite après, Google réagissait en affirmant en recenser 1000 milliards.

Qui dit vrai? Peu importe, puisque certaines estimations portent à 100 fois plus de pages accessibles via Internet que ce que les moteurs de recherche réussissent à recenser (source: New Scientist).

PUBLICITÉ

show_image Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Google du rhume

Le Google du rhume

(Agence Science-Presse) – Pour suivre à la trace l’évolution des rhumes et des grippes, fiez-vous à… Google et Yahoo! Des experts en santé publique ont épluché les bases de données de ces deux moteurs, espérant y trouver une corrélation avec le nombre de recherches sur Internet contenant des mots-clefs associés au rhume. Bingo! Entre 2004 et 2008, grâce à Yahoo, «on peut expliquer les variations saisonnières du rhume, avec une à trois semaines d’avance», conclut Philip Polgreen, de l’Université de l’Iowa. Ses collègues du Centre de contrôle des maladies (CDC) qui, eux, ont fouillé Google, arrivent à un constat similaire: entre 2003 et 2007, le pic des recherches par mots-clefs apparaît avec une à deux semaines d’avance sur les rapports d’alerte du CDC.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

Google fraude contre les auteurs: amende de 79,5 millions US

Google fraude contre les auteurs: amende de 79,5 millions US

Dossier Protection du consommateur.   Raymond Viger

Copibec, la Société de gestion collective des droits de reproduction vient de me faire parvenir un document de 36 pages à titre d’auteur. Un recours collectif a été intenté contre Google pour la numérisation de livres.

Google vente illégale de livres numérisés

Google, le géant des moteurs de recherche, avait débuté la numérisation de livres dans le but d’en vendre l’accès et cela, sans payer de droit d’auteur et sans demander d’autorisation.

Recours collectif McGraw-Hill contre Google

Cinq éditeurs, dont The McGraw-Hill compagnies, ont gagné le recours collectif contre Google. Google devra payer 34,5 millions US pour créer et gérer un Registre des droits sur les livres qui collectera les revenus de Google et les distribuera aux détenteurs des droits d’auteurs. De plus, Google devra payer 45 millions US aux auteurs et éditeurs pour la fraude que Google était en train de commettre. Évidemment, Google devra payer tous les frais d’avocats qui ont été engendrés dans ce dossier.

Google viol international des droits d’auteur

Même si un auteur a publié un livre en dehors des États-Unis, il peut être éligible à participer au recours collectif. Parce qu’avec l’Internet, on peut voler les droits d’auteurs de partout à travers le monde. C’est plus de 7 millions de livres publié à travers le monde que la machine Google a numérisé pour les inclure dans la bibliothèque numérique de Google. Cela touche non seulement les auteurs de livres, mais aussi les photos, illustrations, hors-textes.

Google: vente de livres numérisés

Le recours collectif permet aux auteurs d’accorder le privilège à Google de procéder à la vente numérique des livres. Google devra cependant verser 63% des revenus aux auteurs. De plus, sur la page présentant un livre, si une publicité est inséré, Google devra verser aussi 63% des revenus publicitaires.

Conflit d’intérêt

Je suis déçu de voir qu’un géant tel que Google doive passer par une fraude pour conquérir de nouveaux marchés. Rendre accessible tout ce qui a été écrit est bien. Le faire sur le dos de ceux qui se sont investi à écrire ces livres, c’est abominable. Je veux tout de même souligner que je suis en conflit d’intérêt en rédigeant ce texte, étant moi-même un écrivain. Malgré ce conflit d’intérêt, je considère qu’il est d’intérêt public d’annoncer cette fraude que Google a commise. De plus, cela me fait un bien immense de ventiler la frustration que je peux vivre en voyant ce genre de fraude commise par Google.

Document légal contre Google

Faire un résumé de toutes les clauses légales de cette synthèse de 36 pages seraient longue, ardue et dépasserait le mandat de ce blogue. Si vous êtes un auteur enregistré chez Copibec, vous devriez recevoir sous peu ce document, sinon vous pouvez le consulter en ligne pour en savoir plus sur votre éligibilité dans ce recours collectif: Google. Le document provient du tribunal régional des États-Unis pour la circonscription Sud de New-York. Les auteurs qui voudraient retirer les livres de la vente Internet de Google doivent le faire avant le 5 mai 2009.

Censure et référencement de Google

Comme dit si bien notre ami Guy A Lepage à son émission Tout le monde en parle: c’est maintenant l’heure de la question qui tue: avec le texte que je viens d’écrire sur mon blogue, est-ce que Google va référencer l’information que je souligne ou si je vais être censuré?

VOS COMMENTAIRES SUR LA FRAUDE DE GOOGLE.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Congrès de la FPJQ: pessimisme pour le journalisme québécois

Congrès de la FPJQ: pessimisme pour le journalisme québécois

Robin Drevet

Le 5, 6 et 7 décembre 2008 s’est tenu à Québec le congrès de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec (FPJQ), rassemblant environ 700 personnes de tous bord reliés uniquement par leur travail dans le milieu de la presse (on y comptait des journalistes, des éditorialistes, des directeurs de publications, des rédacteurs en chef de la presse écrite, radiophonique ou télévisuelle).

Congrès de la FPJQ

Organisé par atelier, j’en ai assisté à trois. Et finalement j’ai l’impression d’avoir assisté à un cycle sur la fin de la presse écrite et l’avènement du numérique, c’est un problème certes inquiétant pour nos publications mais l’angle abordé était souvent bien pessimiste et quelque peu alarmant.

Bien sur tout cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce congrès, qui était fortement instructif, mais pas de la manière dont je m’y attendais. Le leitmotiv de ce congrès étant Internet, il convient de s’y arrêter. Pour les uns c’est l’aubaine, pour les autres le désastre.

Google: fin des médias écrits?

Commençons par le désastre vu que c’est dans ce domaine que les journalistes se différencient (encore hier un journaliste faisait remarquer que ces auditeurs se plaignaient qu’ils soient seulement porteur de mauvaises nouvelles).

Ils se sont principalement centrés sur le désastre économique avec ce qui concerne les revenus publicitaires qui disparaissent des médias avec en cause le géant google, et en particulier son outil de recherche intitulé google actualité. En effet les annonceurs n’ont plus de raisons valables de publier leurs pubs dans les médias écrits vu l’audience qu’ils peuvent toucher sur Internet. Il y a évidemment du juste dans cette affaire là mais on a oublié d’autres pans importants dans la révolution qu’Internet fait dans la presse écrite.

Publicité et médias

Avant de revenir sur ses aspects quelque peu négligés, voyons les aubaines offertes par l’Internet au média, tout d’abord c’est une plate-forme où l’on est susceptible de toucher un public très large et très diversifié et donc par exemple on peut être en capacité de faire une étude de marchés approfondie pour un lancement de magazines. De plus il y a des opportunités de pouvoir faire de la publicité pour sa publication à prix très réduit car ce qui fonctionne pour les annonceurs fonctionne aussi pour la presse écrite.

Google et les journalistes

Malheureusement à trop vouloir penser en tant que homo œconomicus, on oublie un peu le journaliste lui-même. Il y a certaines choses dont on n’a pas parlé dans ce congrès et qui sont à mes yeux bien plus importantes que de savoir si la presse écrite doit se réinventer (la réponse étant d’ailleurs universellement connue). Je n’ai pas entendu parler des nouveaux ouvriers de la presse, ces journalistes qui publient les articles de Reuters et de l’AFP (agence de presse) sur leur site respectif et qui sont payés des misères (en dehors de Michel Labro, directeur de publication du Nouvel Observateur, qui nous a dit qu’un journaliste n’avait pas à être payé plus).

De plus, à écouter les intervenants, j’ai longuement entendu des débats sur le format (papier, papier numérique, magazine électronique, manchette sur téléphone portable…) mais on a peu entendu sur le contenu, à croire que critiquer les journalistes peuvent, s’autocritiquer cela devient plus dur.

Scoop et éthique journalistique

Je ne suis pas spécialiste mais pourtant, on peut émettre de la critique sur le métier journalistique, sa recherche du scoop au détriment de toute éthique, sa non-vérification des sources, son manque d’esprit critique etc. etc.

En conclusion, je peux donc dire que ce congrès a été formateur pour me faire réaliser que le journalisme traversait réellement une crise qui n’est pas conjoncturelle (liée au contexte de l’Internet), mais plutôt une crise structurelle, ce que les journalistes ont du mal à concevoir, ils se positionnent toujours par rapport à d’autres, et ne se regardent jamais assez, comme s’il se considérait trop parfait.

Pour informations sur la FPJQ.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Web 2.0 se retrouve en cour de Justice; l’histoire de Fuzz.fr

Le Web 2.0 se retrouve en cour de Justice; l’histoire de Fuzz.fr

Il y a des blogueurs qui génèrent des billets, du contenu, des prises de position. Tous les sujets se retrouvent sur les blogues.

Il existe une blogosphère. Tel que Renart L’Éveillé m’a souligné dans les commentaires, c’est la somme des blogues, ce qui inclus tout ce qui tourne autour de ces blogues.  On pourrait la définir comme étant les fans d’un blogue donné. Les lecteurs et commentateurs réguliers d’un blogue sont le lectorat et le commentariat d’un blogue.

Le blogueur, comme un média conventionnel, veut se faire connaître et être lu par un nombre de plus en plus grand d’Internautes. Il veut faire grossir sa blogosphère. Il y a des sites collaboratifs et agrégateurs d’informations en ligne. Des blogueurs vont sur ces sites et présentent différents billets qu’ils ont publiés. Le public est appelé à voter sur la qualité de ceux-ci. Les meilleurs vont monter, les moins bons vont descendre et disparaître. Les blogueurs peuvent s’y faire connaître et les meilleurs augmentent leur blogosphère en récupérant de nouveaux lecteurs. 

Fuzz.fr est un de ces sites. Un blogueur aurait présenté un billet qui n’a pas été apprécié par une vedette française. Celle-ci poursuit le créateur du site Fuzz.fr, Éric Dupin pour avoir laissé publié un article calomnieux.

Cela ébranle la communauté du Web 2.0 et la met en péril. Le site Linkertop.com a eu peur et a fermé l’accès à son site en attendant le prononcé de la Justice envers Fuzz.fr.

Je me questionne énormément sur cet événement qui passera devant le juge le 19 mars prochain. D’une part, qui est responsable du contenu dans un site collaboratif? L’auteur du billet qui vient le présenter ou le site qui offre à tous les Internautes de déposer son billet? Si on dit que c’est le site collaboratif, alors est-ce que Google, MSN, Yahoo et autres vont être tenu responsables des référencements que leurs moteurs de recherches font sur des sites qui pourraient causer préjudices à une vedette?

Le Web 2.0 n’est pas parfait. Il a ses histoires de dérapages. Quelle sorte de précédent la Justice Française va nous réserver le 19 mars? Certains médias conventionnels font face à la Justice. Mais les revenus publicitaires leurs permettent d’envisager et de prévoir les conséquences. Les revenus du Web 2.0 sont embryonnaires et souvent inexistants pour plusieurs. Va-t-on tuer le Web 2.0 en faisant peur aux blogueurs et aux sites collaboratifs?

http://raymondviger.wordpress.com/2008/03/13/cybermanifestation-de-reporter-sans-frontiere/

PS. Dimanche 16 mars. Nous venons d’apprendre que le site collaboratif Gmiix a aussi fermé son site en attendant le jugement de la cour.

Voter pour ce texte sur Cent Papiers.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Google économique

Google économique

(Agence Science-Presse) – Premier acte, la prétention à saveur écologique : plus tôt cette année, un nouveau site, Blackle.com, annonce avec fierté un truc pour que l’Amérique économise 3000 mégawatts de l’heure. Il suffirait que tous les utilisateurs de Google affichent le site de Blackle lorsqu’ils font une recherche Google, parce que sa page noire n’utilise que 59 watts, contre les 74 watts nécessaires à l’affichage de la page Google sur un ordinateur à cathode. Deuxième acte, la cruelle réalité : seulement 25% des ordinateurs de la planète utilisent encore des écrans à cathode, et cette proportion décline chaque année. Par conséquent, la soi-disant économie est surtout un bon truc publicitaire pour Blackle…

Textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.