Télépathie: lire dans les pensées

Télépathie: lire dans les pensées

(Agence Science-Presse) – Des neurologues japonais associés à des informaticiens ont accompli quelque chose qui fera rêver les amateurs de télépathie: ils ont obtenu des illustrations des pensées de participants à une expérience. Les pensées se limitent toutefois à des lettres (n, e, u, r, o) mais c’est un début. L’expérience consistait à montrer ces lettres aux «cobayes», branchés à un appareil d’imagerie par résonance magnétique, qui enregistrait l’activité de leur cerveau. En analysant l’activité propre à chaque «lettre», un programme informatique spécialement conçu a été par la suite capable de reproduire, à peu près correctement, la lettre vue par une personne (source : Neuron).

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,

Publicités

Spinning: science et technologie

Spinning: science et technologie

Marie-Josée Richard et Hélène Marion

(Agence Science-Presse) – Sur les 3,6 millions de cyclistes québécois, seulement 70 000 bravent l’hiver chaque année. Le spinning est donc une activité qui gagne à être connue de ceux qui veulent garder la forme, sans se geler le bout du nez. Sur un vélo stationnaire, les participants suivent la cadence endiablée de l’entraîneur. En une séance, ils peuvent brûler jusqu’à 800 calories! Et avec les récents progrès de la science et de la technologie, on sait comment vous faire suer, pour atteindre les résultats escomptés!

Cyclisme d’hivers

Si à l’origine, cet entraînement était réservé à l’élite cycliste, aujourd’hui des gens de tous les niveaux se sentent interpellés. «On est arrivé à démontrer que c’est la qualité de l’entraînement qui devait prévaloir sur le volume d’exercices à faire», explique Guy Thibault, conseiller en recherche à la Direction du sport et de l’activité physique du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

De plus, le sportif amateur peut désormais compter sur une panoplie de données sur sa forme physique: il peut visualiser ses progrès, sous forme de statistiques, de graphiques et de tableaux. Et attention, on ne parle plus uniquement du nombre de battements cardiaques! On peut connaître son VO2max, son niveau de lactate, son taux de globules blancs, son niveau de fer… des données que le cycliste ne pourrait pas recueillir avec autant de précision à l’extérieur. Sur un vélo stationnaire, quand le chrono est parti, rien ne peut interrompre la séance!

Ces entraînements permettent également de prévenir les blessures et les excès de fatigue causés par un surentraînement. Avec la méthode dite «par intervalles», on ne s’entraîne pas pendant 45 minutes à pleine capacité, cinq jours de suite! On apprend à doser son énergie et à insérer des périodes de repos. En travaillant mieux — et non pas nécessairement en travaillant plus —, les résultats se pointent peu à peu. Quand l’athlète peut constater ses progrès au fil des semaines, il est bien plus probable qu’il demeure motivé et qu’il enfile les séances jusqu’aux premiers jours du printemps.

Technologies dernier cri

 

Le spinning s’accompagne de technologies qui lui sont propres, aujourd’hui plus près de l’informatique que de la mécanique! Par exemple, l’appareil d’entraînement CompuTrainer permet de connaître à la fois la cadence (RPM soit le nombre de tours par minute), la puissance de pédalage (en watts), la fréquence cardiaque et l’efficacité du coup de pédale. Sur la roue arrière du vélo, on installe une unité de résistance capable de faire varier la tension en fonction d’un entraînement préprogrammé ou d’un parcours fourni avec le logiciel. Le cycliste doit alors déployer une force variable pour maintenir sa cadence.

L’athlète peut même rouler avec huit autres coureurs sur des parcours virtuels de déserts, de montagnes, de montées et de descentes… sur écran géant! De l’avis de Ian Hughes, entraîneur de l’Équipe du Québec de vélo de montagne à la Fédération des Sports Cyclistes à Bromont, l’aspect ludique de ces appareils n’enraye en rien la difficulté des entraînements: «ça ne fait que les rendre moins répétitifs et plus divertissants… même à 180 battements cardiaques par minute!».

Entrainement sur logiciel

 

Pour aider l’athlète à voir clair à travers tous ces chiffres, il est recommandé de faire appel aux services d’un entraîneur. Les technologies ont tant progressé que cet entraîneur peut désormais être… virtuel! Il suffit à l’athlète d’envoyer par courriel ses enregistrements de fréquence cardiaque, de VO2max, et autres données. L’entraîneur pourra ensuite les analyser et lui envoyer un programme d’entraînement adapté à ses capacités. L’entraîneur d’aujourd’hui n’a plus à être physiquement auprès de son poulain pour le suivre pas à pas… ou plutôt, coup de pédale par coup de pédale!

Pour en savoir plus:

 

Fédération Québécoise des Sports Cyclistes

www.fqsc.net

Peak – Centre de haute performance Montréal

www.peakcentremontreal.ca

 

Combien ça coûte?

 

Vous désirez investir dans un suivi de votre forme physique? Sachez que le plan d’entraînement coûte entre 100$ et 200$ par mois, selon la qualité du suivi recherché. Tout d’abord, le sportif doit posséder un capteur de puissance efficace; il s’agit d’un moniteur cardiaque qui compte la vitesse du coup de pédale en watts. L’appareil coûte entre 5000$ et 6000$, mais des capteurs moins perfectionnés sont disponibles pour environ 1500$. La montre Polar calcule la fréquence cardiaque et coûte environ 100$. Pour une évaluation complète de votre VO2max, comptez environ 200$ par test. Pour quelques milliers de dollars (1500 à 2000$), il est aussi possible de mettre la main sur un ensemble CompuTrainer pour s’entraîner dans le confort de son foyer et rivaliser contre ses meilleures performances.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Spore: jeu vidéo d’évolution biologique

Spore: jeu vidéo d’évolution biologique

Amélie Daoust-Boisvert

(Agence Science-Presse) – Il est derrière la franchise de jeu d’ordinateur la plus vendue de tous les temps. Après cent millions de copies de cet univers où le joueur invente à son avatar virtuel une maison, un emploi, des amis et des amours, Will Wright lançait dernièrement un jeu qui se targue de fusionner génétique et évolution avec une expérience ludique. De The Sims à Spore, divertissement électronique et science se conjuguent-ils au présent… ou à l’imparfait?

Quatre joueurs testent Spore

L’Agence Science Presse a observé la perception du jeu chez différents joueurs. Jonathan est un artiste: la biologie et autres chimies remontent au secondaire. Son ami, Jonathan, est informaticien: ses notions de biologie lui viennent du cégep. Alors que Valérie détient un bac en écologie et est aujourd’hui naturaliste et animatrice scientifique, Mélanie détient une maîtrise en écologie et comportement animal.

Un premier choix confronte les joueurs: herbivore ou carnivore. Leurs animaux-cellules se promènent et grossissent en mangeant – et en évitant d’être dévorés – dans un océan grouillant. «Ça commence mal… ils représentent mal la cellule», dit Valérie d’emblée. Des unicellulaires avec des yeux et une bouche ne convainquent pas la biologiste. Le premier stade de Spore se rapproche plus exactement des protozoaires, les animaux multicellulaires minuscules. Amusés, ils poursuivent et les voilà qui atteignent le deuxième niveau: la terre ferme.

Evolution à la carte

Jonathan trouve que l’évolution entre l’eau et le plancher des vaches s’est fait à une vitesse fulgurante. En effet, tout stade entre l’unicellulaire et le carnivore terrestre est éliminé. Pour «évoluer», la bibitte créée par chacun des joueurs ramasse de nouveaux caractères – pattes, nez, plumes – dans des carcasses et en obtenant des points ADN – en charmant une autre espèce, par exemple. Lors de l’accouplement, l’animal se retrouve dans un atelier où selon les points et les caractères accumulés, il peut changer d’apparence. Nos deux biologistes, Mélanie et Valérie, expliquent qu’«il n’y a aucune pression de sélection. Qu’on soit gros ou petit, rouge ou vert fluo, ça ne vaut pas la peine, il n’y a pas de différence. Et, d’une fois à l’autre, la bibitte peut passer de petite poule à T-Rex si on le veut!» «Les carnivores, même si l’on met leurs yeux en avant, ça ne change rien, alors que ça a des raisons évolutives», poursuit Mélanie. Bref, tout est sélectionné par la fantaisie du joueur, et le hasard, moteur de l’évolution, est évacué.

Réserve des scientifiques et des joueurs

Will Wright connaît les réserves des scientifiques sur la représentation de l’évolution dans Spore. Pourtant, il affirme qu’«au début de la conception, les travaux de biologistes comme Richard Dawkins et Edward Wilson m’ont stimulé». En entrevue au New York Times peut avant la sortie officielle du jeu, il expliquait qu’il voulait montrer les grandes lignes de l’évolution, mais pas faire attendre le joueur «des millions d’années pour que quelque chose se passe». «J’ai rencontré plusieurs scientifiques, leur a-t-il confié, mais tu découvres beaucoup de choses et dois décider quels 20 % serait cool et amusants dans un jeu.»

Après quelques heures devant leurs écrans, ce n’était pas tant les différents détails que la vision d’ensemble qui titillait les cobayes de ce test. «Ça montre une évolution dirigée vers le cerveau. Ça renforce la fausse croyance que l’évolution est dirigée et qu’elle tend vers une forme supérieure, l’humain», a résumé Valérie. «Tout Québécois qui a complété son secondaire possède les bases suffisantes pour comprendre que ça ne fonctionne pas», a complété Jonathan, dont la bibitte devenue un féroce carnivore se tenait prête à diriger une civilisation.

Science et informatique

La science de l’évolution a profité du jeu et de l’informatique qui lui ont permis de créer des simulations cruciales. Aujourd’hui, les jeux veulent s’inspirer de la science. Même sur Facebook, on peut afficher sur son profil une petite application, Evarium, où des unicellulaires stylisés en forme de fleurs se reproduisent et évoluent. C’est le chercheur Ralph Haygood, de l’Université de Duke, qui en a eu l’idée.

Si Spore n’est même pas une vague métaphore de l’évolution, il apparaît de source sûre qu’une certaine biologiste fort critique s’y amuse malgré tout depuis plusieurs semaines…

Exergue: Au commencement était une météorite qui s’écrasa dans l’océan d’une planète propice à la vie, raconte Spore. Dès lors, la vie sous forme unicellulaire apparaît.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Les chiffres du cube Rubik

Les chiffres du cube Rubik

(Agence Science-Presse) – Vingt-six mouvements : c’est la toute dernière estimation du nombre maximal de mouvements nécessaires pour résoudre un cube Rubik. Parions que tous ceux qui lisent ces lignes ont pourtant travaillé beaucoup, beaucoup, beaucoup plus longtemps… sans même arriver à la solution. N’est-ce pas? Plausible, quand on sait qu’il a fallu 63 heures de calculs à un super-ordinateur, rien que pour arriver à cette estimation de 26… et ce, en partant de l’estimation précédente, qui était de 29 mouvements. Par ailleurs, s’il s’agit là du nombre maximal de mouvements nécessaires, quel est le nombre minimal de mouvements nécessaires pour résoudre ce damné cube Rubik? «Une vingtaine», répondent les deux informaticiens américains qui ont programmé ce super-ordinateur —mais ce nombre n’a pas encore été prouvé. Un dernier chiffre pour que vous vous sentiez tout petit? Un cube Rubik compte 43 milliards de milliards de positions (source : The Guardian).

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les bidouilleurs de la vie

Les bidouilleurs de la vie

Benoît Lacroix, Agence Science-Presse

Les cracks de l’informatique sont dépassés : place aux biologistes synthétiques ou biobidouilleurs ! Pour des scientifiques en mal de sensations fortes, fabriquer de nouveaux êtres vivants est nettement plus excitant que d’écrire des programmes informatiques ou de construire des robots.

Cet engouement récent pour la fabrication de nouvelles créatures est confirmé par les investissements récents de Microsoft. En effet, le leader mondial de l’informatique a annoncé, le 13 mars dernier, des subventions de recherche de 570 000 $ à 6 groupes de recherche en biologie synthétique. Déjà, en 2004, la fondation de Bill et Melinda Gates avait octroyé une subvention de 42,6 M$ à un chercheur de l’Université de Californie pour modifier génétiquement la bactérie E. Coli afin de trouver une nouvelle méthode pour combattre la malaria.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), très actif dans ce domaine, a mis en place un registre des pièces biologiques standards. Ces pièces servent, à la manière de blocs Lego, à construire de nouveaux systèmes vivants. Il s’agit de séquences d’ADN aux propriétés connues et d’assemblages de  » bioblocs  » qui forment déjà des dispositifs génétiques. Pour ne citer qu’un exemple, dans le cadre de la compétition internationale de fabrication de machines génétiques iGEM, des étudiants ont assemblé des  » bioblocs  » connus pour leurs propriétés aromatiques, afin de fabriquer une bactérie E. Coli qui sent la banane ou le thé des bois!

Les biobidouilleurs veulent révolutionner le monde de la technologie de la même manière que l’informatique et la microélectronique l’ont fait ces dernières années. Mais rassurons-nous ! Pour l’instant, seuls des systèmes simples, comme les bactéries, sont développés ce qui laisse encore un peu de temps avant d’en arriver au cauchemardesque Frankenstein. D’ici là, espérons que l’éthique aura fait sa place dans les laboratoires de biologie synthétique !

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.