Prostitution en plein jour dans Hochelaga-Maisonneuve

Conseil d’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve

Prostitution en plein jour dans Hochelaga-Maisonneuve

Raymond Viger Dossier Prostitution, Prostitution Hochelaga

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

n72962183810_811 La prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve irrite les citoyens. Surtout quand elle est faite en plein jour devant les étudiants qui se rendent à l’école. Et voilà qu’une page Facebook apparaît pour questionner et confronter les prostituées. Des citoyens les suivent dans leurs déplacements, les observent, prennent en note les plaques d’immatriculation des clients…

Prostitution de rue au Conseil municipal

La pression monte d’un cran lorsque Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette sur la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve invitent les citoyens à se présenter au Conseil municipal qui se tiendra le 19 janvier prochain à 19:00 heures à la maison de la culture Maisonneuve située au 4200 Ontario est. En plus des citoyens qui y seront présents, des organismes communautaires et des intervenants ayant parfois des positions fortement opposé vont déléguer des gens pour y assister et sensibiliser le maire de l’arrondissement, Réal Ménard, à la problématique. Souvenons-nous que Réal Ménard a déjà piloté un projet de loi pour légaliser des bordels lorsqu’il était député du Bloc Québécois. La prostitution est un dossier qu’il connaît bien.

Le communautaire et Stella en désaccord

Des organismes communautaires travaillant pour soutenir les personnes toxicomanes ont mal réagi aux moyens employés par les citoyens pour dénoncer les irritants de la prostitution et de la toxicomanie.

Des sympathisantes du groupe Stella, un organisme communautaire prônant la légalisation complète de la prostitution, ont mentionné vouloir être présentes pour revendiquer leurs droits. Par légalisation complète, on parle ici autant de la personne qui se prostitue, les proxénètes et les clients de la prostitution.

La Corporation de développement économique de l’est (Cedest)

Avant même que le conseil municipal ait le temps de se réunir, la tension continue de monter. La Corporation de développement économique de l’est, sous les dires de sa directrice, Thérèse Ste-Marie, veut régler le problème de la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve en déménageant le poste de police dans ce secteur! La prostitution est vu comme un problème, un irritant qu’il faut tasser et balayer.

Hochelaga-Maisonneuve risque de devenir le berceau de nouvelles envolées oratoires concernant la prostitution de rue et, fort possiblement, que le débat sur la légalisation de la prostitution en profitera pour se frayer un chemin.

Pour voir la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve.

VOS COMMENTAIRES SUR Ça va brasser au conseil d’arrondissement

Autres textes sur la Prostitution

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Prostitution sur Facebook

Prostitution sur Facebook

Raymond Viger       Dossier Prostitution et sexualité, Prostitution Hochelaga

prostitution-prostituées-légaliser-prostitution-bordel-legal-maison-close Depuis le mois de mars dernier, des parents d’Hochelaga-Maisonneuve ont créé une page Facebook pour dénoncer la prostitution de rue que l’on retrouve dans Hochelaga-Maisonneuve.

Le Journal de Montréal, sous la plume de Serge Labrosse en fait un reportage lundi et mardi dernier.

Pas sûr qu’on soit parti dans la bonne direction. Dans les commentaires, j’ai reconnu plusieurs personnes que j’ai croisé sur différents blogues, autant ici qu’ailleurs. Souvent les mêmes refrains qui sont repris depuis fort longtemps. Le dialogue exige un minimum d’ouverture d’esprit de part et d’autres. Le dialogue exige aussi de l’écoute et de l’ouverture d’esprit.

Prostitution de rue et “La” prostitution

Le débat débute avec la question de la prostitution de rue dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve. Rapidement, on parle de légaliser la prostitution, de l’encadrer. Si vous étiez le tenancier d’un bordel, même légal, est-ce que vous engageriez les prostituées de rue du quartier  d’Hochelaga-Maisonneuve ou si vous voudriez en engager de nouvelles? Est-ce que cela va vraiment régler la prostitution de rue d’Hochelaga-Maisonneuve? Est-ce que cela va améliorer les conditions de vie des prostituées de rue d’Hochelaga-Maisonneuve?

Certains parlent de prostitution en général et en font un débat politique. D’autres parlent de la prostitution de rue de la rue Ste-Catherine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Des gens parlent de leur cause sans écouter celle de l’autre. Pas vraiment un dialogue, mais plutôt deux monologues qui s’entrechoquent.

Malgré tous les textes déjà écrits, malgré tous les commentaires reçus, nous sommes à réécrire l’histoire, toujours la même histoire.

VOS COMMENTAIRES SUR PROSTITUTION SUR FACEBOOK

Suite de la prostitution de rue Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook.

Autres textes sur la Prostitution

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Une escorte et les agences

Les joies de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

VOS COMMENTAIRES SUR PROSTITUTION SUR FACEBOOK

.
VOS COMMENTAIRES SUR PROSTITUTION SUR FACEBOOK

Légaliser ou décriminaliser la prostitution?

Légaliser ou décriminaliser la prostitution?

Raymond Viger Dossier ProstitutionRichard Martineau et Sexualité.

Que ce soit Marie-France Bazzo sur Télé-Québec à l’émission Il va y avoir du sport ou encore Denis Lévesque à TVA, les médias nous ont régulièrement servi ce débat un peu réducteur.

Richard Martineau et Stella

On appelle le Franc-tireur Richard Martineau et on l’associe avec l’organisme Stella pour former le clan des Pour la légalisation de la prostitution. Pour leur faire face, le clan des Contre la légalisation de la prostitution, on retrouve des chercheurs abolitionnistes tels que Yolande Geadah ou encore Richard Poulin, membre de la coalition des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLÉS).

Un drôle de débat. D’un côté on se limite à deux positions extrêmes: pour ou contre la légalisation de la prostitution. Pourtant il y existe la décriminalisation de la prostitution. Mais on n’en parle pas. Du côté de Stella, on veut une décriminalisation complète de la prostitution: la personne qui se prostitue, le client, le proxénète, la maison de débauche et toutes les activités reliées à la prostitution. Du côté de la Coalition, leur position est une décriminalisation de la personne qui se prostitue sans décriminaliser le restant de cette industrie.

Confusion des genres

Pouvez-vous m’expliquer comment se fait-il que Stella, qui est contre la légalisation de la prostitution se retrouve aux côtés de Richard Martineau dans le clan des pour la légalisation? Malgré que Stella et la Coalition ont des finalités très différentes, les deux groupes ont deux points énormes en commun: ils sont premièrement contre la légalisation de la prostitution et, deuxièmement, ils sont en faveur de la décriminalisation de la personne qui se prostitue. Au lieu d’avoir un début de chicane, on a ici un bon début de discussion et de partenariat.

Oui! Vous avez bien lu. Un début de partenariat pour deux organismes diamétralement opposé. Parce que les politiciens se sont questionnés à plusieurs reprises pour faire passer une loi pour légaliser la prostitution. En unissant leur message, en montrant leurs points communs et ensuite de montrer leurs différences, ils ont plus de chance de faire du millage ensemble qu’à se tirer des tomates dans un faux débat créé par les journalistes.

Responsabilité des médias

Les médias ont mis ces deux groupes en opposition. Est-ce que les médias ont mal agit en présentant le débat sous cet angle? Non! Ce sont les deux groupes militants qui ont mal répondus. Ils auraient dû clairement donner leur position contre la légalisation. Et ça, ils ne l’ont pas fait, créant une confusion pour plusieurs.

Les médias ont présenté le débat sous l’angle qui est connu par le public. Le public ne connaît pas nécessairement toutes les subtilités des différences entre légalisation et décriminalisation. Même dans les groupes militants, pour en avoir rencontré plusieurs, certains membres ne comprennent pas eux-mêmes toutes ces nuances et les subtilités entre criminaliser ou décriminaliser la prostitution! Il est donc normal et acceptable que les journalistes nous présentent ce que le public reconnaît. Mais ce sont aux groupes militants de prendre ces occasions pour éduquer et informer le public.

Parce qu’il y a des conséquences et des impacts majeurs à vouloir légaliser la prostitution. Une chose est certaine, même si le message communautaire a souvent été confus sur le sujet, les principaux intéressés sont cependant unanimes: contre la légalisation de la prostitution!

Autres textes sur Gang de rue

Genèse d’un gang de rue

Les jeunes nous parlent sexe et gang de rue

Les filles dans les gangs de rue

Le défi des gangs de rue

Autres textes sur Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Une escorte et les agences

Les joies de la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Doit-on légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Dossier Prostitution et Sexualité                        Par Raymond Viger

prostitution escorte prostituée putain bordel sexe sexualité sexuel

Pendant plusieurs décennies, j’ai pensé que la légalisation de la prostitution permettrait d’aider les filles qui font la rue et règlerait tous les problèmes. Mais je ne peux négliger les résultats dans les pays l’ayant légalisée.

Après avoir fait des recherches plus approfondies, je suis maintenant fondamentalement convaincu que la légalisation de la prostitution a plus d’effets pervers que d’avantages. Il est trop facile de se débarrasser de la question et de répondre hâtivement.

Les effets de la légalisation de la prostitution

Depuis maintenant dix ans, des pays tels l’Australie, les Pays-Bas et l’Allemagne ont légalisé la prostitution. Pour certains, ils n’arrivent pas à en gérer les effets pervers, pour d’autres, ils voudraient revenir en arrière.

En légalisant la prostitution, nous amenons des entrepreneurs (ex-pimp) à pouvoir être exigeants envers les filles travaillant dans leur nouveau bordel légal. Lorsque la fille devient un peu trop vieille (exemple 23 ans) ou qu’elle commence à avoir l’air magané, on la remplacera rapidement pour satisfaire la clientèle. Dans l’entreprise privée, quand une employée n’est plus rentable, on la remplace. C’est la jungle de l’offre et de la demande, là où le client a toujours raison et que la rentabilité prime sur tout.

Légalisation de la prostitution et retour à la rue

Qu’adviendra-t-il des filles qui se feront mettre à la porte des bordels? Retour à la rue? Ceci explique peut-être pourquoi dans les pays ayant légalisé la prostitution, on retrouve trois fois plus de prostituées qui font la rue.

Et ces filles retournées à la rue ont-elles plus de sécurité et de plaisir à exercer leur métier? D’une part, un client prendra une fille qui fait la rue plutôt que celle qui se retrouve dans un bordel légal parce qu’elle coûte moins cher, parce que le client est violent et qu’il n’est pas admis dans le bordel, parce qu’il a des exigences telles que faire l’amour sans condom… D’autre part, les citoyens risquent d’être encore moins tolérants envers les filles de la rue: «On a légalisé la prostitution, ce n’est pas pour te revoir dans la rue. Retourne dans ton bordel!».

Légalisation des danses à 10$

Plus près de nous, dans un domaine similaire, on peut se demander si la légalisation des danses à 10$, a permis d’augmenter la qualité des conditions de travail des danseuses? Qu’est-il advenu des filles qui dansaient mais qui ne veulent pas se faire tripoter ou faire une pipe dans les isoloirs? Est-ce qu’avec la légalisation des danses à 10$, on a éloigné les groupes criminalisés des bars? Pourquoi en serait-il différent en légalisant la prostitution?

La répression de la prostitution et ses effets pervers

Seules les prostituées de la rue sont visées. Les autres formes de prostitution sont légales. Cependant, la répression apporte aussi des conséquences. On leur donne des contraventions, criminalise les personnes, les met en prison. Nous entendons aussi parler d’histoires d’horreur. Des filles battues et violées par des clients qui ne peuvent porter plainte parce qu’elles sont considérées comme des criminelles, des policiers qui les font chanter pour avoir des informations sur ce qui se passe dans le milieu… Une opération répressive ne fait que déplacer les gens d’un quartier à l’autre.

Quels sont les autres choix que de légaliser la prostitution?

Se limiter à seulement deux choix extrêmes tel que légaliser ou criminaliser nous amène dans un cul de sac. La Suède, quant à elle, criminalise les clients. Les prostituées sont considérées comme des victimes et peuvent recevoir aide et soutien. La formule semble bien fonctionner jusqu’à date puisqu’il y a réduction de la prostitution.

Nous avons à faire un débat de société pour créer de nouvelles approches, de nouveaux choix. Vos commentaires et opinions sont importants.

Autres textes sur Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,