Chirurgie: perte de poids sans régime

Spectacle du Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo) dans Hochelaga-Maisonneuve

Maigrir sans régime

La chirurgie bariatrique

Qui n’a jamais rêvé d’une perte de poids rapide et sans effort? Ou de pouvoir manger sans retenue tout en maintenant sa silhouette? Hier encore, cette idée semblait impossible, mais aujourd’hui, la médecine s’en approche et cet idéal connait un avenir prometteur.

Gifty Mane dossiers Santé

chirurgie gastroplastie bariatrique maigrir rapidement

Au cours des dernières décennies, les chirurgies de l’amaigrissement, aussi appelées chirurgie bariatrique, ont gagné en popularité et sont aujourd’hui des procédures très répandues. Mais comme toute intervention chirurgicale, celle-ci comporte des risques. Mais ces interventions sont-elles efficaces? Et à quel prix?

Derniers recours

Émanant d’un désir de correspondre aux modèles de beauté, beaucoup envisagent la chirurgie bariatrique.

Initialement considérées par la communauté médicale comme une solution de dernier recours pour les personnes obèses ayant au moins 60 lb à perdre, les cliniques opèrent des patients ayant un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 35.

Avec tous les risques que ces interventions impliquent, les conséquences peuvent être dramatiques.

Maigrir à tout prix

Pour Ann, le surpoids est rapidement devenu un réel handicap. À 76 ans elle pèse 200 lb pour 5,2 pieds. Atteinte de diabète et après avoir tout essayé, elle décide il y a 3 ans d’avoir recours à la chirurgie bariatrique. Elle se tourne alors vers Slimband, une clinique ontarienne privée spécialisée en gastroplastie. L’intervention consiste à placer un anneau autour de l’estomac pour le diviser en deux poches. En réduisant la taille de l’estomac, cette procédure est sensée diminuer la quantité de nourriture ingérée et accélérer le métabolisme. Le patient se sent rassasié plus vite et mange alors moins.

La clinique Slimband promet une perte de poids rapide sans effort et sans régime. Très populaire notamment grâce à son marketing agressif et une campagne publicitaire comprenant des témoignages de patients satisfaits et des slogans accrocheurs tels que : «Dites adieu aux régimes!», la clinique est très présente sur les réseaux sociaux et à la télévision. La clientèle de Slimband ne cesse d’augmenter. À ce jour, la population québécoise représenterait 7% de leur patient.

Surpoids au Canada

Aujourd’hui, avec 25% de la population obèse, le Canada est l’un des pays qui comptent le plus de personnes en surpoids, juste après les États-Unis. Ces préoccupations ont de lourdes répercussions sur la santé et la forme physique des individus.

Conscients de cette situation, plusieurs organismes de santé et cliniques proposent des solutions pour inverser la tendance et réduire les risques pour la santé. C’est le cas du Dr Dominique Garrel. Concerné par la situation alarmante au Québec, ce médecin endocrinologue a choisi de se spécialiser dans le traitement de l’obésité et d’ouvrir sa clinique de gestion globale du poids à Montréal. Le Dr Garrel propose une approche multidisciplinaire pour traiter l’obésité. «Dans cette clinique, je travaille en équipe avec un psychologue, un kinésiologue et un nutritionniste. Ici, on propose un suivi intensif hebdomadaire de nos patients, pour les accompagner au mieux», explique-t-il.

Au Canada, la chirurgie bariatrique, est prise en charge par le système public de santé pour les personnes souffrant d’obésité. Cependant, il y a un temps d’attente de deux ans minimum pour subir une intervention gratuitement. Alors pour les autres patients, les cliniques privées sont la seule solution. La clinique Slimband pratique ses interventions sans délai, mais coûte plusieurs milliers de dollars.

Du rêve au cauchemar

Pour Ann, le rêve a vite tourné au cauchemar. Bien qu’au début les résultats étaient satisfaisants, quelques mois après l’intervention elle a cessé de perdre du poids et a même commencé à en reprendre. Ann déplore un manque d’accompagnement chez Slimband et clame n’avoir pas bénéficié d’un suivi adapté à sa situation.

«Ils m’ont traitée honteusement. […] C’est un business! […] Ils vous invitent, se présentent de façon très séductrice, pour quelqu’un avec un trouble alimentaire comme moi, ils auraient pu être plus gentils et me traiter avec plus de patience et de dignité», raconte-t-elle.

Trop populaire?

Contrairement à ce que sous-entendent les annonces de Slimband, la gastroplastie n’est pas une procédure idéale pour tout le monde. D’après le Dr Nicolas Christou, chirurgien bariatrique, cette opération est passée de mode depuis 2006. Très populaire il y a 15 ans, les médecins constatent très vite l’apparition d‘effets indésirables chez leurs patients.

«On a remarqué que les patients ayant subi une gastroplastie revenaient quelques années plus tard pour faire retirer l’anneau, soit parce qu’ils reprenaient du poids, ou parce qu’ils avaient des douleurs. Le problème, c’est que si le patient ne diminue pas ses portions de nourriture son estomac peut s’agrandir et des aliments non digérés peuvent s’entasser dans son œsophage et provoquer des douleurs et une reprise du poids», nous confirme-t-il. Le Dr Christou recommande plutôt la gastrectomie verticale qui consiste à couper une partie de l’estomac ou le bypass gastrique qui court-circuite l’estomac. Dans tous les cas un suivi médical intensif est nécessaire.

Les docteurs Garrel et Christou considèrent que l’approche de Slimband manque d’éthique, dans la mesure où cette clinique reflète une inquiétante tendance où la nécessité médicale est éclipsée par l’esthétique. La pose de l’anneau gastrique est une intervention qui comporte des risques sérieux et pour laquelle un suivi médical rigoureux est nécessaire en amont, mais aussi et surtout après l’intervention.

Ann nous a confié qu’elle regrette son intervention, car en outre de son coût dispendieux, elle n’a pas obtenu les résultats escomptés. «Slimband m’a aidée, mais c’est une grosse somme d’argent et j’ai sacrifié mon avenir financier. J’ai perdu du poids, mais j’en ai aussi repris beaucoup.»

Quant à Slimband

Pour notre part, nous avons tenté de contacter la clinique pour une entrevue afin d’entendre leur point de vue sur la pratique de la gastroplastie.

Malheureusement, notre requête demeure jusqu’à ce jour sans réponse. Nous attendons toujours une explication de leur part.

Santé avant tout

Comme l’a expliqué le Dr Garrel, la chirurgie bariatrique est une bonne alternative pour perdre du poids efficacement, à condition d’être encadré et accompagné par une véritable équipe médicale.

Sans un accompagnement rigoureux, les interventions représentent un risque sérieux pour la santé des patients.

Le Dr Christou n’oublie jamais de rappeler à ses patients que la chirurgie bariatrique est une lourde opération qui ne doit pas être pratiquée pour des raisons esthétiques, mais pour des raisons de santé. Comme le dit son slogan: «Plus qu’une perte de poids, il s’agit de retrouver la santé.»

VOS COMMENTAIRES SUR Perte de poids sans régime: la chirurgie une option ?

Autres textes sur Santé

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle La relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Maintenant disponible en anglais: Love in 3 D

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR Perte de poids sans régime: la chirurgie une option ?

Vivre avec l’anorexie

Vivre avec l’anorexie

«Je suis une survivante.» VéroniKaH est anorexique depuis 35 ans et elle fait partie des 3% de cas chroniques. Il faut en moyenne 4 ans pour soigner une personne anorexique, et au-delà de cette durée, on parle de chronicité.

Louise Marchand    Dossier Santé, Anorexie

Malgré que VéroniKaH vive avec sa maladie depuis de nombreuses années, elle est mariée, mère de trois enfants et se dit épanouie. Elle est l’auteure de Ce qui ne tue pas rend plus fort, au-delà de la peur et de la honte.

Longue histoire

anorexie trouble de l'alimentation anorexique rester mince, maigrir régime Initialement provoquée par un besoin de se révolter contre ses parents à ses 14 ans, la maladie de l’artiste a dégénéré par la suite, devenant un moyen pour elle de se détruire. Elle commence à exercer un contrôle constant sur son poids, car pour elle «l’anorexie c’est ça: c’est avoir le contrôle. C’est pas à propos de la bouffe, c’est le contrôle.»

VéroniKaH avait l’impression que ses parents contrôlaient toute sa vie, et son poids était la seule chose sur laquelle elle avait de l’emprise. Pendant des années, elle alterne des phases de privation avec d’autres de boulimie, lorsqu’elle est obligée de manger (devant ses parents notamment). Le contrôle qu’elle exerce sur son corps lui permet, à l’époque, de se sentir en sécurité, à l’abri des conflits et des responsabilités, grâce à son corps de petite fille.

«C’est pas la faute de la société. L’anorexie, c’est quelque chose de personnel.» Dans son cas, la maladie n’est pas provoquée par l’envie de ressembler aux standards de beauté véhiculés par les médias, mais par le besoin de détruire son propre corps, de se faire du mal. Ce comportement est une réaction à une souffrance personnelle, qui pour l’artiste n’a rien à voir avec la société.

Il y a quelques années, après une hospitalisation dans un état très grave (elle ne pesait que 36 kilos), VéroniKaH a une prise de conscience, et décide de ne plus se laisser dominer par sa maladie. En même temps, elle redécouvre la peinture et prend une décision: après des années passées à détruire son corps et à se faire du mal, elle choisit de faire attention à sa santé. Pour cela, VéroniKaH fait régulièrement des analyses et elle est en forme. C’est important pour l’artiste désormais, car elle a des choses à accomplir.

Mais elle ne veut pas changer pour autant et se déclare à l’aise avec l’image de son corps: «Je ne veux pas être normale, je suis bien là-dedans, sinon je changerais. Je ne veux pas ressembler à une femme, et ça me va bien de ne pas avoir de formes.» Elle admet se cacher encore derrière son corps de petite fille, car cela reste une sécurité pour elle. Mais elle ne met plus sa santé en danger pour autant.

Soutien familial

anorexie trouble alimentation régime rester mince maigrirVéroniKaH est soutenue par sa famille. Ses trois enfants l’appuient, et sont en accord avec la publication d’un livre pour raconter son histoire: «Mes fils sont fiers de moi.» Elle reconnaît que ce soutien l’a aidée à reprendre le contrôle sur sa vie et sur son propre bonheur. Mais ses parents, inquiets, ont eu plus de difficultés à comprendre son mode de vie. Leurs relations se sont améliorées depuis qu’ils ont réalisé que la vie de leur fille n’est plus en danger, et qu’elle est heureuse ainsi.

Quant à son mari, il l’a acceptée et soutenue depuis le début de leur relation, il y a 28 ans. C’est lui qui l’a poussée à exercer la peinture à plein temps, ce qu’elle fait depuis quelques années maintenant. VéroniKaH aime rappeler que la peinture lui a sauvé la vie dans sa bataille contre l’anorexie. Cela l’a apaisée et lui a permis de reprendre le contrôle sur sa maladie: «Toutes mes émotions sont projetées dans mes toiles, dans ma peinture, et après je me sens déchargée. Quand ça ne va pas je peins et après je vais beaucoup mieux.» L’artiste est désormais épanouie dans sa vie et dans son travail.

Partager

VéroniKaH publie son livre pour partager son histoire et pour parler ouvertement de l’anorexie: «Je pense que ça peut aider des gens de parler de cette maladie. En plus, à travers ce livre je peux en parler aux jeunes parce que je l’ai vécu, mais je peux aussi en parler aux parents parce que je suis une mère.» Elle veut aider d’autres personnes à «apprendre à s’aimer».

Après 35 ans de maladie, elle estime être passée par toutes les phases de l’anorexie, et malgré sa non-rémission, elle pense pouvoir aider d’autres personnes dans l’acceptation et la guérison.

Bien que VéroniKaH arrive à vivre de manière épanouie malgré sa maladie, elle rappelle qu’elle est une exception. Ses médecins sont encore surpris qu’elle n’ait pas de graves problèmes de santé. Elle ne souhaite pas minimiser les dangers de l’anorexie, mais veut plutôt partager avec les autres son optimisme, en montrant que l’anorexie n’empêche pas d’aller au bout de ses rêves. Comme elle le dit: «Mon corps n’est pas guéri, mais mon cœur et ma tête le sont.»

Mireille Deyglun

La préface du livre de VéroniKaH est signée par Mireille Deyglun, comédienne et animatrice québécoise, également connue pour son engagement dans différentes causes (lutte contre l’homophobie, aide aux déficients intellectuels…).

Les deux femmes se sont rencontrées en 2012 lors d’une soirée en faveur de l’hôpital Ste-Justine où l’artiste exposait ses toiles. Mireille a souffert de boulimie par le passé, et elle s’est reconnue dans l’histoire de VéroniKaH. Lorsque celle-ci lui a demandé d’écrire la préface, elles ont passé des heures à parler avant qu’elle n’accepte. Mireille a apprécié que Ce qui ne tue pas rend plus fort rende compte du mal de vivre que l’on peut ressentir lorsque l’on souffre de troubles alimentaires.

Perdre du poids sans mettre en danger sa santé?

régime minceur maigrir trouble de l'alimentation anorexie rester minceLes offres d’aide au régime ne manquent pas: nous sommes envahis de publicités vantant les mérites de méthodes de perte de poids rapide. Elles sont reconnues pour être inefficaces à long terme, car le poids perdu est repris et entraîne une démotivation de l’individu. Certains régimes peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Sans parler de véritables troubles alimentaires, la privation est mauvaise pour l’organisme, et peut entraîner des carences.

Il est donc déconseillé de suivre un régime basé sur la privation. Le plus important lorsque l’on veut perdre du poids est de manger équilibré, avec plaisir, et surtout sans culpabiliser. Manger trois repas complets par jour est primordial. La frustration entraînée par la privation est nocive, il faut donc manger à sa faim, sans abuser. Le plus important est de manger équilibré: varier les fruits, légumes, viandes…

Il existe, par exemple, le régime dit méditerranéen. Il consiste à séparer son assiette en trois parties: les légumes (moitié de l’assiette), la viande et ses substituts tels que le poisson ou les œufs (un quart de l’assiette), et les féculents comme le pain ou le riz (un quart de l’assiette). Il est important de rajouter à cela des fruits et des produits laitiers. On peut ainsi manger à sa faim. Et surtout, ce régime permet la perte de poids sur le long terme, sans privation, et sans danger pour la santé. Mais le plus important reste de manger avec plaisir.

VOS COMMENTAIRES SUR Vivre avec l’anorexie

Autres textes sur l’Anorexie:

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR Vivre avec l’anorexie

Des photos qui coupent l’appétit

Des photos qui coupent l’appétit

(Agence Science-Presse) – Parfois, la tâche de perdre du poids s’avère plus facile que prévu. C’est ainsi qu’il a suffi de montrer à des femmes différentes photos de délicieux desserts pour qu’elles fuient la tentation.

Le test était biaisé: les «cobayes» avaient été choisis parmi des gens préoccupés de leur tour de taille. L’expérience avait pour but de démontrer que le fait de montrer ce type d’images à ce type de gens serait une façon de renforcer leur autodiscipline.

C’est ce qu’écrit le psychologue néerlandais Floor Kroese dans une revue scientifique judicieusement nommée Appetite.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Qui perd gagne… gros!

 

Qui perd gagne… gros!

Dossier Santé

(Agence Science-Presse) – En temps de crise économique, peut-être y aurait-il une façon originale de gagner des sous? À Essex, il suffit de perdre du poids!

Dans cette ville de Grande-Bretagne — un pays qui vit une grave épidémie d’obésité —, on a décidé de combattre le poids par le portefeuille: un projet-pilote, qui sera lancé en septembre, offrira à 100 volontaires un bon d’achat d’une valeur d’une livre (environ 2 $) pour chaque livre de poids perdue!

Des programmes du genre ont déjà été expérimentés aux États-Unis, avec des résultats mitigés: les gens perdent bel et bien du poids pendant le programme, mais on ne fait pas nécessairement de suivi ensuite…

 

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Maigrir pour sauver la planète

Maigrir pour sauver la planète

(Agence Science-Presse) – Perdre du poids n’est pas seulement une bonne résolution pour sa santé, c’est aussi une résolution «verte»: des analystes de données de l’Université de l’Illinois ont calculé que des Américains plus minces consommeraient 3,8 milliards de litres… d’essence en moins. C’est qu’un véhicule plus léger a besoin de moins d’essence pour vous conduire au même endroit. D’accord, la différence est mince sur votre seule voiture: mais multiplié par une moyenne de 14 kilos en trop par adulte, puis multiplié par 7200 milliards de km par année, ça commence à faire beaucoup d’essence en moins…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,

Pour maigrir, photographiez votre repas!

Pour maigrir, photographiez votre repas!

(Agence Science-Presse) – Une photo de ce que vous mangez… peut vous aider à moins manger! Les auteurs d’une recherche sur les habitudes alimentaires de 43 volontaires du Wisconsin ne l’avaient pas prévu ainsi : tout ce qu’ils voulaient, c’était que ces gens photographient leur repas plutôt que de le décrire par écrit, afin de leur faire gagner du temps.

Mais le résultat les a surpris: « il faut que je pense davantage à ce que je vais manger, parce que je vais devoir en prendre une photo », a résumé l’un des « cobayes » (source: New Scientist).

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour maigrir… payez!

Pour maigrir… payez!

(Agence Science-Presse) – Réussira-t-on à convaincre certains de maigrir, si on s’attaque à leur portefeuille? C’est le pari des autorités de l’Alabama, un État du Sud des États-Unis. À partir de 2011, ses 37 000 fonctionnaires devront payer 25$ de plus par mois pour leur assurance-santé si leur poids dépasse la norme et s’ils ne font rien pour y remédier. Discrimination par le poids?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

L’espace, console Wii et les papillons

L’espace, console Wii et les papillons

Chronique Les Débrouillards

Préparée en collaboration avec le magazine Les Débrouillards

Agence Science-Presse, Laurène Smagghe et Olivier Rey  Dossier espace

Un départ très spatial

Le 14 juin prochain, le départ de la célèbre course automobile « Les 24 heures du Mans », en France, sera donné depuis l’espace. À 15 heures, les astronautes de la Station spatiale internationale agiteront un drapeau français, en même temps que trois astronautes présents sur la piste. Les écrans géants du circuit retransmettront les images.

Wii 1 Sport 2

Pour se tenir en forme, il ne suffit pas de se déchaîner devant son écran, la console Wii à la main. Des scientifiques anglais ont montré que si la Wii te fait dépenser plus d’énergie qu’un jeu vidéo classique, rien ne vaut un vrai sport. Par exemple, jouer une heure au tennis sur la Wii te fait dépenser environ 180 calories. Une heure de vrai tennis brûle plus de 300 calories. Or, plus on dépense de calories, moins on grossit et plus on est en forme. Alors, range ta télécommande et sors tes souliers de course !

Diantre, quelle fiente !

Tu es une chenille et tu veux éviter de finir en collation pour oisillons ? Fais comme la larve du papillon swallowtail. Pendant les premiers mois de sa vie, cette chenille ressemble à… une fiente d’oiseau. Puis, avant de se transformer en papillon, elle devient verte et prend la forme exacte des feuilles sur lesquelles elle vit. Une pro du déguisement.
© Ryo Futahashi

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Régime économique pour maigrir

Régime économique pour maigrir

Dossier Anorexie.

(Agence Science-Presse) – C’est simple, mais il fallait y penser. Des scientifiques de l’Université de Birmingham, en Angleterre, ont voulu vérifier si le fait de penser à son dernier repas diminuait notre appétit. Elles ont donc réuni des groupes d’étudiantes sous le faux prétexte de prendre part à un test de dégustation de biscuits. Après leur avoir payé le déjeuner, et avant le test, elles ont invité la moitié de ces étudiantes à écrire en détail ce qu’elles avaient mangé. Et celles-là ont ensuite mangé beaucoup moins de biscuits que les autres! Une façon économique de suivre un régime?

Autre texte sur régime, diète, anorexie, perdre du poids.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,