Fraude scientifique majeure révélée au grand jour

Dossier Santé

Fraude scientifique majeure révélée au grand jour

(Agence Science-Presse) – Dans ce que d’aucuns décrivent comme la plus importante fraude de l’histoire récente de la recherche médicale, un anesthésiste de renom se voit accusé d’avoir carrément inventé des données d’études cliniques sur lesquelles s’appuyaient au moins 21 recherches depuis 1996.

Un fraudeur au service de Pfizer

Il s’agit, dans la majorité des cas, d’études soutenant l’efficacité d’utiliser, après la chirurgie, une variété de médicaments — dont des anti-douleurs comme le Celebrex — plutôt que l’anesthésiant habituel. Ces études, au fil du temps, ont été abondamment citées dans la littérature de l’anesthésiologie, d’où l’importance de la fraude. D’autres articles du même auteur — il était prolifique — sont également en train d’être examinés.

Le détail qui tue: dans tous les médias, on accuse l’auteur, le Dr Scott S. Reuben, d’avoir fabriqué ces données pour renforcer l’usage de médicaments de Pfizer, le géant pharmaceutique.

C’est au terme d’une enquête interne que le Centre médical Baystate, au Massachussetts, a envoyé en janvier une lettre aux revues scientifiques concernées, leur recommandant de retirer les 21 articles de leurs archives respectives. Le Dr Reuben, qui était responsable là-bas du service antidouleur, serait à présent en «congé prolongé».

Qui est le vrai coupable?

L’affaire met en lumière le côté noir du processus de validation de l’information scientifique. C’est un processus qui se base sur une présomption d’honnêteté: le scientifique publie, dans l’une ou l’autre des dizaines de milliers de revues, en sachant que des collègues aussi férus que lui (ou plus encore), repasseront tôt ou tard sur ses pas et analyseront ses résultats à la loupe. La malhonnêteté n’est donc pas dans l’intérêt de quiconque.

Est-ce une «simple» affaire de malhonnêté, ou bien est-ce la pression croissante à publier — élément fondamental de la chasse aux subventions — qui expliquerait cette histoire? Bien malin qui pourrait le dire, écrit un blogueur dans une longue analyse de ce dérapage. Mais ce n’est pas un hasard si ces dernières années, les autorités médicales, et certaines revues, ont resserré les règles de publication des résultats des essais cliniques. Ce resserrement est manifestement arrivé trop tard pour bloquer Reuben, qui avait commencé à se bâtir une solide réputation il y a une douzaine d’années.

Leçon de prudence

Reste à voir si la plus grande vigilance bloquera de futurs Reuben. Dans les mots d’un chirurgien-blogueur: «Le plus grave, c’est qu’il a gaspillé une énorme quantité de ressources et laissé derrière lui un énorme désordre que ses collègues devront nettoyer. Il faudra des années pour refaire les études qu’il a faites, ou pour permettre à d’autres chercheurs de déterminer si même le concept d’analgésie multimodale [qu’il a mis au point] est un concept valable. Il a trompé tous les anesthésiologistes qui, en s’appuyant largement sur son travail, en sont venus à accepter cette thérapie comme la meilleure pour leurs patients. Et il a trompé tous ces patients.»

Lien vers le billet

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

Le fond de l’air sent la révolution verte

Le fond de l’air sent la révolution verte (Agence Science-Presse) – Si une révolution verte est en train de mijoter, ce seront les étudiants et les jeunes dans la vingtaine qui seront la force motrice de l’innovation, plutôt que les compagnies dominantes aujourd’hui. Qui avance cela? Wired News, bien sûr, mais également un consensus d’environ 550 chercheurs, étudiants, entrepreneurs, directeurs d’entreprises et financiers réunis à Cambridge, Massachussetts. Ils sont tombés d’accord sur la question la semaine dernière, lors de l’évènement Energy 2.0: The MIT Energy Conference, qui a pris place au célèbre Massachussetts Institute of Technology, et qui a connu un grand succès. Les présentations données allaient de batteries solaires activées par des algues à des maisons chauffées au mais. Les prix sans cesse augmentant de l’énergie ont révolutionné ce secteur et lancé une ère d’innovation qui pourrait, prédisent certains, rivaliser avec le boom qu’a connu l’Internet. « L’énergie est le défi de notre époque », a déclaré la présidente du MIT Susan Hockfield. « Et il n’y a aucun doute pour moi que les sources les plus productives de nouvelles idées et approches sont les jeunes gens d’aujourd’hui. »

Energy 2.0: The MIT Energy Conference:
http://www.mitenergyconference.com/overview.php

Textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

CLIMATS: Océan moins salé, Europe plus froide

CLIMATS: Océan moins salé, Europe plus froide

Dossier réchauffement de la planète

(Agence Science-Presse) – Le climat mondial se réchauffe… mais l’Europe est menacée par le froid! Un froid qui vient de l’océan, étrangement parce qu’il perd de son sel. Il faut se rappeler que les courants marins, comme le Gulf Stream, qui agissent comme thermostats de l’Europe, sont normalement créés par la descente de l’eau salée (plus dense que l’eau douce) vers le fond de la mer. Or, à mesure que la planète se réchauffe, ces courants reçoivent de plus en plus d’eau douce, ce qui risque de les court-circuiter. En effet, entre 1965 et 1995, les précipitations accrues et les cours d’eau ont relâché dans l’océan Arctique 20 000 kilomètres cubes d’eau douce de plus qu’auparavant. La fonte des glaces, notamment au Groenland, a ajouté 17 000 kilomètres cubes à ce bilan. Ces données, recueillies par Bruce Peterson et son équipe du Laboratoire de biologie marine à Woods Hole, Massachussetts, renforcent la théorie des climatologues suivant laquelle on assiste présentement à une redistribution de l’eau douce à l’échelle planétaire, à cause du réchauffement climatique.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

OÙ EN SONT-ILS?: Le rayon de la mort

OÙ EN SONT-ILS?: Le rayon de la mort

(Agence Science-Presse) – Les films de science-fiction nous montrent depuis longtemps des rayons laser capables de tuer, et même capables de percer la coque d’un vaisseau spatial. Et pourtant, dans la réalité, 30 ans après le premier coup de laser contre une cible, l’armée américaine attend toujours son rayon de la mort.

Ce n’est pas faute d’avoir essayé: des milliards de dollars ont été investis dans la recherche militaire sur les lasers. Quantité de tests pas aussi secrets qu’on l’imagine, ont été menés. Mais les systèmes auxquels on aboutit aujourd’hui sont, dans le meilleur des cas, si énormes qu’ils ont besoin d’un semi-remorque pour bouger. Pas vraiment le genre d’arme efficace sur un champ de bataille…

Dernière stratégie en lice: le ministère américain de la Défense investit actuellement dans le développement de lasers qui pourraient être alimentés à l’électricité, plutôt que par un carburant. Avantage: davantage de mobilité, parce que l’arme peut être plus petite. Désavantage: parce qu’elle est moins petite, elle est beaucoup moins puissante.

Selon le New Scientist, deux compagnies, Northrop Grumman (de Californie) et Textron Systems (du Massachusetts) ont satisfait aux tests préliminaires du Pentagone et ont à présent jusqu’en 2008 pour démontrer que leur joujou peut produire un rayon de 100 kilowatts pendant 300 secondes: c’est ce qu’il faudrait pour abattre un missile ennemi. À la fin de 2005, Northrop Grumman affirmait avoir atteint le stade d’un rayon de 27 kilowatts pendant 350 secondes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.