L’affaire pélican

L’affaire pélican

(Agence Science-Presse) – Quand des pélicans montrent le bout de leur bec dans le stationnement d’un centre commercial, c’est que quelque chose ne va pas. En décembre et janvier, 460 de ces oiseaux ont ainsi été signalés le long de la côte Ouest, du Mexique jusqu’à l’État de Washington, généralement malades et amaigris —et on présume qu’il doit y en avoir beaucoup d’autres, qui n’ont pas été recensés. Cela, au moment où les autorités s’apprêtaient à retirer cet oiseau migrateur de la liste des espèces en voie d’extinction. Jadis —dans les années 1960 et 1970— nombre de pélicans avaient souffert d’empoisonnement au DDT, mais l’interdit de cet insecticide avait fait reculer la menace. Qu’est-ce qui peut expliquer leurs comportements bizarres sur la côte Ouest? Hypothèse rassurante: la mauvaise météo de cette année. Hypothèse inquiétante: une toxine qui provoquerait des dommages neurologiques.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

Cancer sexy

Cancer sexy

(Agence Science-Presse) – Chez certains poissons, les tumeurs cancéreuses se manifestent par des taches noires sur la queue ou des lignes noires dans la partie arrière du corps.

Ce qui a donné une idée saugrenue à deux biologistes marins de l’Université de l’Ohio : et si ces marques étaient irrésistibles pour la femelle? Bingo! Placée devant le choix —un mâle avec ces taches noires ou sans taches— la femelle passe plus de temps avec le premier.

L’expérience a été menée avec un poisson de rivières du Mexique appelé le xipho, mais les chercheurs sont convaincus d’arriver au même résultat avec d’autres espèces. S’ils ont raison, cela expliquerait en partie pourquoi la sélection naturelle n’a jamais éliminé les gènes du cancer…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Rocher Percé, cénotes du Yucatan et volcans de Java

Rocher Percé, cénotes du Yucatan et volcans de Java

Agence Science Presse, Jean-Philippe Poulin, collaboration avec le magazine Les Débrouillards

Le Rocher Percé

Affectionné des touristes et des fous de Bassan, le Rocher Percé est un bloc de pierre calcaire des plus étonnants. Ce gros caillou captivant mesure près d’un demi-kilomètre de long sur moins de 100 mètres de haut. Sa fierté : un trou gros comme un édifice de 10 étages. Situé à la pointe de la Gaspésie, il était auparavant rattaché au continent.

En fait, il y a des centaines de millions d’années, il a émergé de la mer lors d’un soulèvement du fond marin lié à la formation de la chaîne montagneuse des Appalaches. Depuis, c’est l’érosion qui le sculpte.

On croit que le Rocher a déjà été percé de plusieurs trous. Certains avancent même le chiffre de quatre ! Chose certaine, il en a eu deux. En 1845, le second trou s’est effondré. L’érosion ne faisant pas de cadeau, le même sort tragique est réservé au trou actuel… Seulement, cela ne se produira pas avant des centaines d’années. Ouf !

Les cénotes du Yucatan

Splendides piscines naturelles pour les touristes, les cénotes affleurent un peu partout sur la péninsule du Yucatan, au Mexique. Gorgés d’une bonne eau douce, ils sont d’une importance cruciale pour une terre pauvre en rivières et en lacs.

Mieux, elles sont les bouches d’entrée du plus imposant réseau de galeries souterraines du monde. Longues de plusieurs centaines de kilomètres, les rivières y forment un labyrinthe complexe dont les embranchements n’ont pas encore tous été explorés. Toute la végétation du Yucatan y trempe ses racines.

Par ailleurs, les villes de la civilisation maya, il y a plus de 1000 ans, étaient souvent construites à proximité des cénotes. Nobles et sinistres, ils servaient alors de source d’eau, de lieu de purification et d’autel sacrificiel. En effet, pour les Mayas, les cénotes symbolisaient entre autres des portes ouvrant sur le pays des morts…

Les volcans de Java

Quarante-cinq volcans sur une île à peine plus grande que Terre-Neuve… ça fait beaucoup de monstres dans la même cage ! C’est pourtant le cas de l’île de Java, en Indonésie. Le volcanisme de l’île a engendré des régions aussi désertiques que la Lune. Toutefois, à travers cette jungle de volcans, une véritable forêt tropicale étire ses racines.

Parmi les plus spectaculaires de Java, le mont Merapi est l’un des volcans les plus actifs de la planète. Sa dernière éruption remonte à mai 2006. Le Kawah-Ijen, quant à lui, possède le plus grand lac volcanique au monde. L’acidité de son eau est telle qu’elle dissout aisément une roche de calcaire. Une mine exploite aussi le soufre qui se forme sur les abords du volcan. On extrait à dos d’homme près de cinq tonnes de ce minéral tous les jours.

D’autres volcans sont célèbres sur Java, comme le Krakatoa. Ce dernier doit sa renommée à l’éruption catastrophique de 1883 qui fit alors plus de 30 000 morts.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Dinosaures: ça joue dur

Dinosaures: ça joue dur

(Agence Science-Presse) – Parfois, des disputes éclatent entre scientifiques qui nous paraissent complètement futiles. Saviez-vous par exemple que le nom à donner à un dinosaure peut tourner en une affaire d’État?

Des étudiants au doctorat des États-Unis et de Pologne accusent des scientifiques du Musée du Nouveau-Mexique d’avoir failli à l’éthique, en publiant des articles qui «baptisent» une nouvelle espèce de dinosaures, alors qu’ils savaient que ce dinosaure allait bientôt être «baptisé» d’un autre nom.

La bestiole, qui vivait il y a 220 millions d’années, appartient à la catégorie des aétosaures, un grand reptile à carapace. Les articles en question sont parus dans une très obscure revue, NMMNHS Bulletin (pour New Mexico Museum of Natural History and Science, à Albuquerque). Le directeur par interim du Musée, Spencer Lucas, le directeur des collections de géoscience Justin Spielman et leurs co-auteurs, y décrivent une nouvelle espèce d’aétosaure qu’ils nomment Rioarribaasuchus, alors que le paléontologue William Parker, du Parc national de la forêt pétrifiée, en Arizona, s’apprêtait apparemment à publier lui-même un article baptisant cette espèce Heliocanthus.

Il faut savoir qu’il existe une instance internationale, la Commission internationale de nomenclature zoologique. La Commission interdit évidemment à un scientifique de nommer une nouvelle bestiole s’il sait que des compétiteurs sont engagés dans le processus de «nommer» la même bestiole. Le directeur du Musée nie avoir été au courant des démarches de son collègue.

Au-delà de l’aspect burlesque de la chose, c’est carrément de vol d’idées dont on parle ici. Le directeur par interim du Musée, qui aimerait bien ne plus être juste «par interim», se retrouve dans l’eau chaude, puisqu’un collègue polonais, à l’Université de Varsovie, a rendu public un courriel de plainte qu’il lui a envoyé en juiller dernier. Peu de temps auparavant, Lucas avait publié un article scientifique dans le même Bulletin —qu’il dirige— décrivant des fossiles d’aétosaures qu’il avait pu examiner à l’Université de Varsovie… alors que les chercheurs polonais s’apprêtaient à publier la toute première description de ces fossiles. Lucas blâme les Polonais pour n’avoir pas été suffisamment explicite.

Et Nature rapporte cette semaine un troisième incident impliquant un article, toujours publié dans le Bulletin, consistant en une réinterprétation d’ossements d’aétosaure, réinterprétation à propos de laquelle un étudiant au doctorat en paléontologie du Texas affirme qu’il s’agit d’un plagiat de sa thèse.

«Lucas est connu dans la communauté de la paléontologie, écrit Nature, pour son désir de publier un grand nombre d’articles. Il reconnaît que son approche «dure» l’a mis en conflit avec des chercheurs auparavant.» Le ministère des affaires culturelles du Nouveau-Mexique, de qui dépend le Musée, a mené une enquête en octobre et conclu que les accusations étaient sans substance. Les trois accusations sont à présent devant le Comité d’éthique et d’éducation de la Société de paléontologie des vertébrés.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Une politique repoussante?

Une politique repoussante?
Gabriel Alexandre Gosselin   Dossier Immigration

Depuis 5 mois, je suis installé à Montréal. Ayant grandi dans un petit village de la Montérégie et ayant passé mes trois dernières années d’étude au Saguenay, une nouvelle réalité s’étend devant moi: les Québécois de nationalités étrangères. J’en croise, j’en recontre aussi. Ça me permet de faire certaines constatations sur notre façon d’accueillir et d’entretenir les immigrants qui souhaitent vivre ici.

On aura beau se vanter de faire des accommodements raisonnables au Québec, on ne donne certainement pas l’impression aux nouveaux arrivants que nous souhaitons les garder pour longtemps.

Il y a bien sûr ces diplômes étrangers que les ordres professionnels s’entêtent à refuser. Ces diplômes étrangers mais qualifiés qui aideraient grandement l’immigrant à se tailler une place rapidement dans son domaine professionnel et à s’intégrer plus facilement. Ces diplômes étrangers qui, s’ils étaient valider par le Québec, pourraient largement aider notre société qui en arrache entre autres en santé.

Mais là n’est pas l’unique problème que croise un nouvel arrivant sur son passage. J’ai la chance de cotoyer plusieurs de ces immigrants. Fort sympathiques d’ailleurs. J’ai deux exemples à partager avec vous aujourd’hui, qui m’ont un peu étonné :

– Exemple #1: Olivier vient de la Côte d’Ivoire. Depuis 4 ans, il est au Québec, où il est entré en tant qu’étudiant. Olivier n’étudie plus, il travaille maintenant. Un petit boulot dans un resto qui lui permet de vivre ce qu’il y a de plus normal. Mais Olivier est loin de se sentir Québécois: il doit encore payer chaque année un montant de près de 1000$ pour ses assurances-santé. Un service gratuit pour n’importe quel Québécois. Mais pour un immigrant installé depuis 4 ans, et bien là, on parle de tout autre chose! Hein?

– Exemple #2: Rodrigo vient du Mexique. Il est à Montréal depuis quelques mois, pour voir et vivre cette ville du Québec. Après multiples découvertes qui l’ont charmé, il souhaite maintenant venir étudier ici. Et bien, ne me demandez pas pourquoi, mais si Rodrigo veut étudier au Québec…il doit retourner au Mexique. Vous m’avez bien entendu. Il doit retourner au Mexique pour faire officialiser ses papiers, obtenir les permissions, etc. Un investissement pour un billet d’avion aller-retour s’impose donc, en plus des déboursements pour son visa d’étudiant et toute cette captivante paperasse. Un montant important qui pourrait démoraliser n’importe qui. Mais Rodrigo tient à son projet. Et le Québec de lui répondre: «Retourne chez toi si tu veux vivre ici l’ami!»

C’est certain, il y a des questions à se poser sur ces deux histoires. Fait-on vraiment une place accueillante pour ces immigrants qui veulent vivre ici? Ou leur fait-on plutôt comprendre qu’ils sont mieux de s’en tenir à la base, se trouver un petit boulot pour survivre, payer plus cher qu’un Québécois né ici s’ils veulent espérer se tailler une place (aussi minime soit-elle) au Québec?

J’en reste là pour aujourd’hui. Je demeure à l’affût, j’observe et j’apprends. Je réfléchis aussi. Parce que la question de l’immigration au Québec n’en est pas qu’une de culture et de nation, mais de réflexion sur nous-mêmes, et sur ceux qui constituent notre société.

Autres textes sur Immigration

Intégration d’un Arménien au Québec

Fraudes et abus: immigration Québec

Immigration difficultes à retardement

Les aînés pure laine à la rencontre des néo-aînés

Jean Charest, les détournements de fonds, l’immigration et la publicité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicité sur les cigarettes: Du Maurier, Player’s et Peter Jackson au Mexique

Publicité sur les cigarettes: Du Maurier, Player’s et Peter Jackson au Mexique

Dossier Protection du consommateur

Le syndicat des employés du tabac fait une publicité dénonçant la perte des emplois chez Imperial tobacco dont les cigarettes Du Maurier, Player’s et Peter Jackson sont maintenant fabriquées au Mexique.

Le syndicat offre aux Québécois de fumer les marques Rothman’s, Bensons and Hedges, Mark Ten, Number 7, Export A, Macdonald Spéciale et Vantage qui sont encore fabriquées au Québec.

Je suis très sensible au soutien que le consommateur peut offrir pour aux travailleurs du Québec. J’ai participé à des campagnes telles “Achetez Québec” pendant de nombreuses années. Je me questionne cependant sur le fait que la publicité sur les cigarettes est maintenant prohibée. Malgré la cause honorable de vouloir sauver les emplois reliés à l’industrie du tabac, pouvons-nous accepter cette illégalité?

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Vachibou et le 400e anniversaire de Québec

Vachibou et le 400e anniversaire de Québec

Quelle surprise de voir dans les médias l’esquisse d’une vache avec un panache d’orignal et se faire dire que c’est un panache de caribou. Une proposition pour un emblème pour les fêtes conjointes (France-Québec) du 400e anniversaire de le Ville de Québec.

Les gens au Québec sont encore sous le choc. Et je les comprends. Si ce sont des fêtes conjointes, comment se fait-il qu’on ne se soit pas consulté de chaque côté de l’Atlantique avant de présenter la maquette dans les journeaux? Cela aurait pu être une belle occasion de faire un remue-méninge commun pour trouver un emblème qui nous satisfasse de part et d’autre.

Surprenant que les Français, seuls de leur côté, tente de créer un emblème qui nous représente pour le 400e de Québec. Et l’erreur du panache d’orignal, baptisé caribou, est étonnante dans le contexte d’un tel événement d’envergure.

Ma seule consolation: Cet emblème va sûrement coûter moins cher que la fameuse banane volante qui partirait du Mexique pour aller se poster au-dessus du Texas. Malgré tout, il demeurera dans les faits culturels cocasses qui me font parfois pleurer.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.