Vampires au temps de la peste

Vampires au temps de la peste

(Agence Science-Presse) – Oubliez l’ail, les pieux ou l’eau bénite.

Matteo Borrini de l’Université de Florence a exhumé à Venise le squelette d’une femme avec une petite brique coincée entre ses dents. Il s’agit du plus ancien cas connu d’exorcisme sur un «vampire».

Le corps provient d’une fosse commune de victimes de la peste en 1576. Pourquoi une brique? À l’époque, on croyait que les «vampires» propageaient les maladies et arrivaient à manger leur linceul.

Ce mythe venait du fait que du sang s’écoule parfois de la bouche du mort et abîme le drap qui le recouvre. On peut alors entrevoir ses dents ensanglantées… Le rituel de l’époque consistait donc à enfoncer un objet dans la bouche des suspects… pour leur clouer le bec!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,

Chine: mauvaise santé

Chine: mauvaise santé

(Agence Science-Presse) – Autant pour le mythe des Chinois censés vivre en meilleure santé. À mesure que les statistiques s’accumulent, le portrait s’assombrit, révèle la revue médicale britannique The Lancet. Et la poussée de croissance économique n’est pas sans taches non plus: l’espérance de vie à Shanghai a augmenté de cinq ans entre 1981 et 2000, mais de seulement un an et demi à Ganzhou, métropole plus pauvre et plus industrielle. Conséquence du bond en avant de l’obésité, 177 millions de Chinois doivent maintenant s’inquiéter de leur pression sanguine. Et d’ici 2050, environ 450 millions de Chinois auront plus de 60 ans.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

Science et croyances

Science et croyances

Odile Clerc

(Agence Science-Presse) – Depuis des millénaires, vampires, loups-garous, buveurs de sang, morts-vivants hantent nos esprits. Au Moyen-Âge, on y croyait dur comme fer, car les mythes et légendes se fondent sur certaines histoires vraies qui font encore frémir…. Légende, mythe, folie? La science a aujourd’hui son idée sur la question.

Pâleur mortelle

La porphyrie est une maladie congénitale du sang diagnostiquée seulement au 19e siècle. Selon les cas, les symptômes varient: maux de ventre insoutenables, pâleur cadavérique, troubles psychiatriques, craquement et saignement de la peau, coloration rouge des urines, des yeux et de la dentition, gonflement de la lèvre supérieure laissant apparaître des dents déformées… La panoplie du parfait petit vampire!

Loup-garou ou lycanthrope?

Autant un vampire est facile à reconnaître, autant le loup-garou est indétectable ! Sauf lors d’une nuit de pleine lune! Si vous croisez votre voisin assoiffé de sang, galopant à quatre pattes et hurlant à la lune, il y a de fortes chances que ce soit un loup-garou! Appelez aussitôt le 911. Aujourd’hui, la lycanthropie est une maladie bien diagnostiquée en psychiatrie. Vieille comme le monde, elle était déjà connue au 7e siècle. Le patient atteint de cette maladie croit vraiment qu’il se transforme en loup. Pour autant, c’est une personne très bien adaptée à sa vie quotidienne…

Un p’tit cou de rouge, bon sang !

Il n’y a pas que les vampires qui s’adonnent à la dégustation de sang frais humain. En 1992, le psychologue américain Richard Noll a identifié cette maladie fétichiste sous le nom de Syndrome de Renfield en référence au personnage du roman «Dracula» de Bram Stoker qui s’abreuvait de sang d’animaux vivants… Certains, comme Gilles de Rais au 14e siècle ou la comtesse Erzsébet Bathory au 15e ont fait bien pire, ils buvaient, voire se prélassaient, dans le sang de leurs victimes. Et glou et glou et glou…

Cadavres exquis

À quoi reconnaît-on un vrai vampire? Son cadavre ne se décompose pas. Un vrai mort-vivant ! Bien que très rare, ce phénomène de non-putréfaction existe bel et bien. Dans certaines conditions – absence d’oxygène en pleine terre, méthane dans le corps, etc.- le cadavre reste frais comme une rose!

Malgré tous les traitements de la science moderne, vampires, loups-garous et morts-vivants sont indestructibles. Ils reviennent chaque année dans la nuit du 31 octobre pour troquer des frissons contre des bonbons. Méfiez-vous, la nuit approche…

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Le mythe de la grossesse joyeuse

Le mythe de la grossesse joyeuse

(Agence Science-Presse) – Les mères qui souffrent de dépression durant leur grossesse reçoivent peu de support. Pourtant la moitié de celles qui souffriront d’une dépression post-partum éprouvent déjà des symptômes quand elles sont enceintes.

Pendant des décennies, les médecins ont cru que les femmes ne pouvaient pas souffrir de dépression durant leur grossesse, qu’elles étaient à l’abri de tels symptômes grâce aux hormones. Ce mythe était appuyé par une croyance populaire voulant que toute femme soit heureuse de donner la vie. « Le mythe de la grossesse joyeuse prétend que les femmes sont protégées de la dépression durant leur grossesse », explique Veronica O’Keane, psychiatre à l’Institut de psychiatrie du King’s College, à Londres, en Angleterre. « C’est faux. Si on regarde les faits de manière scientifique, plusieurs femmes enceintes souffrent de dépression. Mais c’est un sujet encore tabou. »

Ce mythe persiste parce que la plupart des femmes ne consultent pas leur médecin pour des problèmes dépressifs avant de mettre au monde leur enfant. Après l’accouchement, le stress de s’occuper d’un nouveau-né allié aux symptômes dépressifs devient accablant. La dépression post-partum affecte une femme sur six tandis que la a dépression durant la grossesse touche une femme sur 10. Elle est encore souvent mal diagnostiquée si bien que plusieurs femmes ignorent qu’elles en souffrent.

Les changements hormonaux qui surviennent durant la grossesse rendent les femmes plus vulnérables à la dépression clinique. Ces changements peuvent aussi affecter la santé du bébé. Durant la grossesse, le taux d’hormones de stress, le cortisol et la corticotropine augmentent régulièrement. Des taux élevés de ces hormones sont nécessaires pour le développement normal du foetus mais elles peuvent malheureusement entraîner des symptômes dépressifs chez la mère. Des études scientifiques ont démontré que la dépression de la femme enceinte pouvait provoquer des naissances prématurées et entraîner des réponses anormales au stress chez l’enfant à naître. « C’est une façon de transmettre la dépression d’une génération à l’autre autrement que par l’héritage génétique », explique Dr O’Keane.

Dr. O’Keane croit que les médecins devraient être plus attentifs aux symptômes dépressifs des femmes durant leur grossesse et que celles qui prennent des médicaments antidépresseurs ne devraient pas automatiquement les arrêter lorsqu’elles désirent concevoir un enfant. « Elles devraient consulter un spécialiste pour les aider à choisir le meilleur traitement « , souligne la psychiatre. « Plusieurs milliers de naissances prématurées pourraient être évitées si les femmes enceintes souffrant de dépression clinique recevaient des traitements adéquats, » ajoute Dr O’Keane.

Cette opinion ne fait pas l’unanimité parmi les psychiatres. Certains estiment que les antidépresseurs sont risqués pour la santé du bébé particulièrement au cours des 12 premières semaines de grossesse.

http://www.newscientist.com/article/dn11528-treat-depression-during-pregnancy-researchers-urge-.html

Autres textes sur la santé et commentaires du rédacteur sur la santé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.