Le Québec veut faire entendre sa voix

Semaine sur le climat à New York

Le Québec veut faire entendre sa voix

Dossier Équiterre

New York, le lundi 21 septembre – Le coup d’envoi officiel de la «Climate Week in New York» vient tout juste d’être donné, moins de 80 jours avant le Sommet des Nations unies sur les changements climatiques de Copenhague. Le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a pris la parole à l’invitation du Climate Group, de la Ville de New York et des Nations unies, entre autres. Il a rappelé l’importance du rôle des provinces et autres états subnationaux dans la mise en place de mesures de réduction des émissions gaz à effet de serre, et a demandé au Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, d’avoir une voix dans le concert des nations en ce qui a trait à la lutte aux changements climatiques.

«Il apparaît évident que le Québec veut se dissocier de la position du gouvernement Harper. À l’instar de M. Ban Ki-moon, le Secrétaire général des Nations unies, le premier ministre Charest croit en la mobilisation des villes, des provinces, des états et des pays pour que la lutte aux changements climatiques puisse porter fruit. Tous sont d’accord pour dire que les conséquences des changements climatiques seront dramatiques. Le président-directeur général de la «New York Public Library» s’est dit très inquiet de la hausse anticipée du niveau de la mer qui pourrait inonder la plus grande bibliothèque au monde», note Steven Guilbeault d’Équiterre.

«Nous verrons dès demain et tout le reste de l’automne si la voix du Québec est prise en compte par le gouvernement Harper. À n’en pas douter, si c’était vraiment le cas, le gouvernement de Stephen Harper serait beaucoup plus ouvert à prendre des engagements significatifs de réduction des émissions et plus proactif dans les pourparlers internationaux», constate-t-il.

La «Climate Week in New York» réunit des centaines de leaders gouvernementaux et issus du monde des affaires de partout à travers la planète pour une série de rencontres de haut niveau et d’événements sur les changements climatiques. Moins de 80 jours avant le Sommet des Nations unies sur les changements climatiques à Copenhague, la «Climate Week» est le seul rendez-vous commun des chefs d’état du monde avant décembre. Des dizaines d’activités de sensibilisation et de mobilisation sont proposées aux citoyens.

Steven Guilbeault suivra de près les discussions des chefs d’état lors de l’Assemblée générale spéciale de l’ONU, demain, au siège social des Nations Unies à New York.

Pour le programme complet

PUBLICITÉ

Concert bénéfice pour le Café-Graffiti

orchestre-symphonique-pop-de-montreal-concert-benefice 50 musiciens de l’Orchestre symphonique pop de Montréal nous présenteront un répertoire de musique de films tels que Spiderman, Mission Impossible, James Bond… Sept danseurs de Breakdance seront présents sur scène avec l’orchestre symphonique. Le 28 novembre à 19:30 heures à l’Église St-Jean-Baptiste.

Pour le prix d’un spectacle, vous soutenez un organisme jeune, intense et dynamique. Pour l’achet de vos billets du Concerto aHÉROSol, par téléphone au (514) 256-9000, sur le site Internet de l’organisme ou encore sur le Réseau Admission.Pour plus d’informations sur le concerto en aHÉROSol de l’Orchestre symphonique pop de Montréal.

Publicités

Les indigènes du numérique

Les indigènes du numérique

(Agence Science-Presse) – Ils sont nés un peu partout dans le monde depuis 15 ans, mais ils font partie d’une nouvelle nation: ce sont les indigènes du numérique.

Entre Facebook et MSN, téléphonie mobile et partage de photos, ils utilisent le numérique de façons similaires, quelle que soit leur langue ou leur religion (quand ils en ont une).

C’est le portrait de ces nouveaux «indigènes» que se sont employés à tracer deux professeurs de droit, eux-mêmes nés dans deux pays différents, dans Born Digital. Understanding the First Generation of Digital Natives (par John Palfrey et Urs Gasser, Basic Books, New York).

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Poursuivis pour mauvais spermatozoides

Poursuivis pour mauvais spermatozoïdes

(Agence Science-Presse) – Ces dernières semaines, les journaux ont révélé l’existence de donneurs de sperme qui sont désormais pères de dizaines, voire de plus d’une centaine d’enfants, mettant dans l’embarras une partie de l’industrie de la reproduction assistée.

Il manquait toutefois un épisode à cette histoire: aux États-Unis, un juge new-yorkais a autorisé le 31 mars une fille de 13 ans, Brittany Donovan, à poursuivre une banque de sperme… à cause d’une maladie génétique dont elle est porteuse.

Il s’agit du syndrome du X fragile, qui peut provoquer des retards mentaux. Selon son avocat, la jeune fille n’aurait pas à prouver la négligence de la compagnie, juste que le sperme n’était pas «sécuritaire». Une poursuite qui pourrait en… engendrer d’autres.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

A quand la voiture volante

À quand la voiture volante?

(Agence Science-Presse) – Quinze secondes: c’est le temps nécessaire à une voiture pour déplier ses deux ailes et se transformer en avion.

Non, ce n’est pas le prochain James Bond, mais un prototype appelé «Roadable aircraft» (avion sur route), développé par la compagnie américaine Terrafugia. Il a effectué son premier vol expérimental le mois dernier à Plattsburgh, New York.

Ses promoteurs affirment qu’il pourrait être disponible à la fin de l’année 2010. Si vous êtes sceptique, il y a de quoi: les historiens rapportent que la première tentative de faire voler une auto remonte à… 1917!

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Rues partagees et ecomunicipalites

 

Rues partagées et écomunicipalités

Matthieu Burgard

(Agence Science-Presse) – C’est la crise et on a droit à la totale: la planète se réchauffe, nos ressources s’épuisent et l’économie est en panne. Certains rêvent d’un nouvel ordre mondial et proposent des initiatives environnementales pour relancer la machine. Et, les villes comme principaux instigateurs du virage au vert. La carte à jouer: intégrer les préoccupations environnementales à tous les niveaux du fonctionnement pour devenir une écomunicipalité!

Ce nouveau rôle des municipalités est au cœur de la réflexion biennale 2008-2009 du Jour de La Terre – Québec, un organisme à but non lucratif qui préconise des actions en faveur de l’environnement. Tous les 22 avril, l’organisation coordonne le volet national du Jour de La Terre, une manifestation mondiale qui propose cette année, au Québec, plus de 200 activités.

Dans le cadre de cet évènement, se tenait le 21 avril 2009 à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM, un colloque sur les déplacements actifs organisé par l’organisme Vivre en ville. «Il faut construire en fonction des piétons et des cyclistes», a déclaré en entrevue Christian Savard, directeur général du regroupement québécois pour le développement urbain, rural et villageois viable. «Il ne s’agit pas de bannir complètement l’auto, mais de lui donner sa juste place». Dans une écomunicipalité, l’espace est partagé par tous les utilisateurs!

C’est aussi l’avis d’Elena Madison, urbaniste et vice-présidente adjointe de Project for Public Spaces, venue de New York pour faire une présentation — dans un français impeccable — sur le thème de «la rue en tant qu’espace public». «La route doit changer selon son contexte», explique la conférencière. Ainsi, la route s’adapte quand elle rencontre une collectivité et non pas le contraire. Par exemple, une autoroute doit se faire boulevard urbain lorsqu’elle traverse une ville.

L’Amérique du Nord en retard

Des solutions existent et Elena Madison distribue les exemples à la volée. Dès lors, il est légitime de se demander pourquoi nous n’avons pas de meilleurs lieux publics et de centres urbains en Amérique du Nord? Pour l’intervenante, l’un des problèmes serait que les consultations publiques viennent trop tard dans les processus de développements urbains. «À ce stade, le concept du projet est déjà entièrement ficelé par les experts», regrette-t-elle. «Les rôles doivent être inversés» pour que le processus soit défini en fonction du lieu et par la communauté. «Le travail des urbanistes est alors le résultat d’un dialogue honnête avec le public.»

Elle cite en exemple l’aménagement de la place du Campus Martius à Détroit. Avant 2001, ce site n’était qu’un immense carrefour vide et sans vie. À l’occasion du 300e anniversaire de la ville, les citoyens ont souhaité en faire un lieu de célébration urbaine. C’est un pari aujourd’hui réussi puisque, selon elle, «malgré la circulation, on accède facilement à la place sur laquelle les gens viennent écouter un concert, prendre un café et même se marier».

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Un dinosaure à prix d’ami

Dossier Économie

Un dinosaure à prix d’ami

(Agence Science-Presse) – Même les dinosaures souffrent de la crise économique! Un fossile de 150 millions d’années, qui était offert aux enchères à la Galerie I.M. Chait de New York, n’a pas trouvé preneur: la plus haute offre n’a été «que» de 220 000$, alors que le prix de départ suggéré était de 500 000$.

Il s’agit d’un dryosaure d’environ 3 mètres de long, dont on ne connaît que deux exemplaires dans le monde. «L’impact de l’économie s’étend plus loin que quiconque ne l’avait prédit», se désole le directeur de la galerie…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Montre verte pour l’environnement

Dossier Environnement

«Montre verte» pour l’environnement

Rose-Hélène Philippot

 

(Agence Science-Presse) – Imaginez des citadins porteurs d’une montre «verte» mesurant la qualité atmosphérique et sonore de leur ville et dont les données seraient accessibles à tous depuis une base de données… Voilà un projet que s’apprêtent à expérimenter les Parisiens!

Le projet «Montre verte» a pour objectif de multiplier par 1000 le nombre de capteurs de la qualité de l’air — il en a actuellement 10 — à Paris et dans sa région. Inspirée d’expériences menées à Londres, New York et San Francisco, la montre verte sera dotée d’une puce GPS et de capteurs d’ozone et de bruit, afin de mesurer le niveau de pollution atmosphérique et sonore.

Pollution sur GPS

Le captage des données se fera en temps réel via le téléphone mobile de l’utilisateur ou en fin de journée, par synchronisation (comme pour un iPod). Les données seront transmises vers une base de données appelée «Citypulse». Celle-ci sera accessible à tous depuis un ordinateur personnel grâce à une interface interactive.

Compilant d’autres données scientifiques, Citypulse pourra également être exploitée par des chercheurs, des acteurs publics (villes, organismes de santé publique), des artistes, des entreprises ou des militants, sous réserve de respecter une charte éthique. Elle permettra d’imaginer des services nouveaux tels que la projection de données sur des cartes, le repérage de zones à fort taux de pollution atmosphérique, des alertes à la population ou encore la création d’itinéraires « silencieux ».

Écocitoyens à «Futur en Seine»

Ce projet est issu d’une collaboration entre la Fondation Internet Nouvelle Génération, dans le cadre du programme Ville 2.0, l’entreprise Xilabs, productrice de jeux urbains numériques et le laboratoire universitaire CITU. Les prototypes de montres vertes seront dévoilés et expérimentés lors de l’événement «Futur en Seine» qui aura lieu du 29 mai au 10 juin prochain. Ce sera l’occasion de prendre le pouls des écocitoyens et aussi de séduire d’autres villes!

Ce projet en région Île-de-France devrait en effet être suivi de nouvelles expérimentations dans d’autres villes françaises et d’Europe, comme Amsterdam. La capitale des Pays-Bas développe déjà un projet similaire, qui utiliserait non pas une montre, mais une écharpe!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,