Citoyen: taxer la malbouffe

Problèmes d’obésité

Doit-on taxer les boissons gazeuses?

Raymond Viger  Dossiers SantéPolitique

Résumons la problématique. D’un côté, les dépenses gouvernementales en matière de santé ont amorcé une spirale sans fin. De l’autre, l’obésité fait des ravages et coûte cher au système de santé.

La réaction du gouvernement est de vouloir taxer les boissons gazeuses qui sont un des pires éléments de la malbouffe.

Qui sera pénalisé par cette nouvelle taxation? Le peuple et pas nécessairement les couches les plus fortunées de notre société.

eau environnement taxer malbouffe boissons gazeuses obésitéEst-ce qu’on va atteindre l’objectif double de diminuer l’obésité tout en augmentant les revenus pour la santé? Peut-être. Mais d’une façon oppressante pour le citoyen.

Pourquoi n’essayons-nous pas d’atteindre l’objectif par l’attrait. Au lieu de faire une réglementation qui vise le peuple, pourquoi ne pas cibler les grosses multinationales qui font full cash avec la malbouffe et notre obésité.

coke coca-cola taxer boissons gazeuses liqueur malbouffeQuestion d’être politiquement pas correct et de simplifier la lecture de ce billet, je vais mettre le nom de Coke sur la cible que je viens de vous présenter. Cela englobe toute une série d’entreprise du même acabit.

Coke fait de la grosse argent à nous vendre son sucre en bouteille. Pour en faire plus, des équipes marketing invente des versions diet et autre.

Ayant possiblement vu venir le coup, Coke a commencé à mettre en bouteille de l’eau et de nous la vendre. Dans les distributrices de Coke, nous pouvons donc voir, d’un côté la grosse méchante canette de liqueur et de l’autre, une bouteille d’eau. Les deux étant vendu à 2$.

Le jeune qui se retrouve devant la distributrice avec son argent et qui, à prix égal, se trouve confronté à ce choix, risque de trouver beaucoup d’argument militant dans le choix de la canette de liqueur.

Parce que Coke met en bouteille notre eau qui est un bien public, une ressource naturelle. Parce qu’il faut financièrement différencier ce qui est bon et ce qui est mauvais. Parce que l’accès à des boissons gazeuses est souvent plus facile que l’eau. Créons donc un règlement en conséquence:

Pour chacun des lieux de vente de boissons gazeuses, Coke devra vendre de l’eau à 25% du prix de vente de cette boisson gazeuse.

Cela veut donc dire que dans une machine distributrice où je vends une boisson gazeuse à 2$, Coke devra vendre dans cette même machine des bouteilles d’eau à 0,50$.

Avec cette différence de prix, fort possible que le père de famille pas trop fortuné puisse trouver d’excellents arguments pour justifier à ses enfants qu’une bonne bouteille d’eau va faire l’affaire.

L’idée de Coke qui nous vend notre eau me rappelle les compagnies automobiles comme Ford qui avaient acheté le métro de Los Angeles pour le détruire et forcer l’intégration des automobiles dans les villes. Les transports en commun ont été saboté par les manufacturiers automobiles.

Je ne suis pas convaincu de la capacité des grandes multinationales à être capable d’agir en bon père de famille et d’être des citoyens corporatifs responsables.

VOS COMMENTAIRES SUR Taxer la malbouffe et le citoyen

Autres textes sur Santé

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3 D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR Taxer la malbouffe et le citoyen

Publicités

Qui perd gagne… gros!

 

Qui perd gagne… gros!

Dossier Santé

(Agence Science-Presse) – En temps de crise économique, peut-être y aurait-il une façon originale de gagner des sous? À Essex, il suffit de perdre du poids!

Dans cette ville de Grande-Bretagne — un pays qui vit une grave épidémie d’obésité —, on a décidé de combattre le poids par le portefeuille: un projet-pilote, qui sera lancé en septembre, offrira à 100 volontaires un bon d’achat d’une valeur d’une livre (environ 2 $) pour chaque livre de poids perdue!

Des programmes du genre ont déjà été expérimentés aux États-Unis, avec des résultats mitigés: les gens perdent bel et bien du poids pendant le programme, mais on ne fait pas nécessairement de suivi ensuite…

 

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Tabac et gras, même combat!

Tabac et gras, même combat!

(Agence Science-Presse) – Les gouvernements devraient-ils partir en guerre contre l’obésité de la même façon qu’ils sont partis en guerre, jadis, contre le tabagisme? Car c’est bien d’une guerre dont il s’agirait: dans «l’autre camp» se retrouveraient les compagnies qui font leur pain et leur beurre des aliments riches en gras et en sucre.

Le gras et le sucre ont pour caractéristique de stimuler la partie de notre cerveau qui réclame du plaisir: exactement comme le faisait le tabac.

Ce parallèle est au coeur d’un livre intitulé The End of Overeating (Rodale Press, 2009), écrit par un nommé David Kessler, qui a lui-même pour caractéristique d’avoir été, au sein du gouvernement américain, au coeur de la croisade contre les compagnies de tabac.

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Obesite infantile un faux espoir pour les chercheurs

Obésité infantile: un faux espoir pour les chercheurs

(Agence Science-Presse) – Des médecins allemands ont voulu établir un lien entre la présence de fontaines d’eau dans les écoles primaires… et la lutte contre l’obésité.

Leur résultat: dans les écoles où de telles fontaines ont été installées, il y aurait 31% moins d’enfants en surpoids que dans les autres écoles.

Pourtant, l’étude, parue dans la revue Pediatrics, ajoute que les enfants ne boivent pas moins de boissons gazeuses qu’avant. Cherchez l’erreur…

 

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

show_image La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Obésité: nouveaux coupables montrés du doigt

Obésité: nouveaux coupables montrés du doigt

Kathleen Couillard

(Agence Science-Presse) – Une génétique hors pair, une alimentation saine et beaucoup d’activité physique: voilà la recette infaillible contre l’obésité. Mais voilà que l’on apprend, dans une récente édition de Proceedings of the National Academy of Sciences, qu’un groupe de chercheurs américains aurait identifié quelques failles à cette formule miracle…

Microorganismes qui rendent obèse

C’est en étudiant les bactéries intestinales d’individus démontrant un poids normal et d’autres souffrant d’obésité morbide qu’ils en sont arrivés à trouver, dans ces microorganismes, des suspects inhabituels jouant aussi un rôle dans le développement de l’obésité.

Ils ont pu ainsi identifier quatre familles de bactéries présentes uniquement dans les intestins des sujets obèses en plus d’y trouver des méthanogènes, un type de microorganismes similaire aux bactéries.

Selon les chercheurs, ces microorganismes présents dans les intestins des gens obèses arriveraient à fermenter très efficacement les fibres, ce qui leur permettrait d’être absorbées par les intestins et avec elles, les calories qu’elles contiennent. Le résultat: un repas est par conséquent plus «engraissant» pour ces personnes que pour une personne ayant un poids normal et dont les bactéries intestinales seraient impuissantes à dégrader les fibres.

Espoir de guérison

Mais y a-t-il un espoir si on est habité par ces microorganismes un peu trop zélés? Il semblerait que oui! Les chercheurs ont aussi analysé la flore intestinale d’individus ayant subi une chirurgie bariatrique, c’est-à-dire une réduction de la taille de l’estomac et de l’intestin. Huit à quinze mois après cette opération, les microbes indésirables avaient disparu, probablement parce que la chirurgie modifie d’une façon si importante le système digestif qu’il n’est plus du tout favorable à leur présence.

Reste donc à déterminer comment ces microorganismes ont bien pu en arriver là. Une étude publiée en 2000 démontre que certaines de ces bactéries se retrouvent en plus grand nombre dans l’intestin des bébés nourris au biberon que dans celui des enfants allaités. Est-ce à dire que dès notre plus jeune âge notre alimentation favoriserait l’apparition de bactéries qui plus tard contribueront au développement de l’obésité? Il s’agit peut-être d’une piste à suivre.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Soya et tofu protègent des maladies cardiovasculaires à la menopause

Dossiers Santé, Science

Soya et tofu protègent des maladies cardiovasculaires à la ménopause

Isabelle Burgun 

(Agence Science-Presse) – Mettre du soya dans son assiette aiderait les femmes ménopausées actives à regagner un poids santé. Bon pour leur tour de taille, ce régime serait aussi bon pour leur cœur.

Une alternative à l’hormonothérapie?

«La ménopause change le corps des femmes. Elles prennent du poids autour de la taille, ce qui est néfaste pour leur cœur», explique Isabelle Dionne du Centre de recherche sur le vieillissement de l’Institut de gériatrie de Sherbrooke.

La ménopause recèle de nombreux mystères pour les scientifiques, dont l’universalité de cette sénescence reproductive quelles que soient les habitudes de vie ou l’espérance de vie. Les femmes subissent de nombreux symptômes diminuant leur qualité de vie: bouffées de chaleur, irritabilité, insomnie, l’accumulation de la graisse abdominale, etc.

Depuis longtemps les chercheurs étudient les phytoestrogènes — des molécules d’origine végétale qui agiraient à la manière de l’œstrogène habituellement produit par le corps humain — afin d’offrir une alternative à la controversée hormonothérapie générant de nombreux effets secondaires.

Soya et exercice: un duo efficace contre l’embonpoint

L’étude menée par Isabelle Dionne montre que la consommation d’isoflavones de soya (tofu, lait de soya, etc.) jumelée à de l’exercice aurait des incidences positives sur l’embonpoint des femmes ménopausées.

La moitié des participantes de cette étude, soumise pendant six mois à un exercice régulier et à une diète comprenant des aliments riches en isoflavones, aurait considérablement réduit leur embonpoint comparativement à celles s’étant tenues en forme, mais n’ayant absorbé qu’un placebo.

«Cette combinaison d’isoflavones de soya et d’exercice vise directement la graisse abdominale particulièrement néfaste pour le cœur», explique la chercheuse. De plus, elles agiraient sur l’hormone SHBG (Sex-Hormone Binding Globuline) liée à l’incidence des maladies cardiovasculaires.

Une menace plus fréquente que le cancer

Si les maladies cardiovasculaires des femmes de plus de 50 ans font moins les manchettes que le cancer, elles seraient toutefois deux fois plus à risque d’y succomber que les hommes de même âge.

Pourtant bien que les femmes d’origine asiatique consomment du soya en abondance, il y aurait qu’un faible pourcentage de femmes — moins de 25 % avancent certains scientifiques — capables de le synthétiser pour remplacer les hormones naturelles.

Un mystère à résoudre lors de la prochaine étude clinique sur les bienfaits des isoflavones de soya que mènera l’équipe d’Isabelle Dionne.

Pour en savoir plus

 

Isoflavones and Clinical Cardiovascular Risk Factors in Obese Postmenopausal Women: A Randomized Double-Blind Placebo-Controlled Trial publié dans Journal of Women’s Health : http://tinyurl.com/78u7kw

Portrait de la chercheuse Isabelle Dionne

http://tinyurl.com/6ul6ub

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Jeunes obèses et jeunes fumeurs en danger

Dossiers Santé, Science

Jeunes obèses et jeunes fumeurs en danger

(Agence Science-Presse) – Être obèse à 18 ans est aussi dangereux que d’être fumeur.

Dans les deux cas, cela multiplierait par deux les risques de mourir plus jeune, selon une analyse des dossiers médicaux de 45 000 Suédois, publiée dans le British Medical Journal.

Et on ne vous dit rien des jeunes de 18 ans qui sont obèses et qui fument…

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,