La maladie des émotions

Une maladie difficile à guérir 

Blessure de nos émotions

Raymond Viger Dossier Suicide

quebec-suicide-prevention-handbookJ’ai été un intervenant de crise auprès de personnes suicidaires. J’ai rencontré des gens qui avaient toutes sortes d’histoire, mais souvent la même finalité.

Des femmes qui auraient voulu terminer une relation qui ne les satisfaisait plus. Mais leur dépendance affective les garde prisonnières de cette vie de couple. La seule alternative qu’elles ont trouvé; le suicide.

Un homme a été agressé par un pédophile dans sa jeunesse. Incapable de surmonter cet événement il a tenté de noyer sa souffrance dans l’alcool. Insatisfait d’une vie où il a l’impression de tourner en rond, il veut en finir au plus vite.

Des joueurs compulsifs ayant tout perdu au Casino ou dans les machines gobe-sous. Après avoir tout essayé pour se refaire (emprunter à tout le monde, voler et inventer toutes sortes de magouilles), devant l’incapacité de trouver de nouvelles façons de s’en sortir, face à la honte de devoir affronter leurs responsabilités, l’idée de mourir devient la seule solution qui leur reste.

Le suicide de nos émotions

Et que dire de celle-ci qui mange ses émotions, une autre qui n’ose plus manger pour tout contrôler. Ou encore tenter de trouver une place dans une secte pour se trouver. Quand la fuite dans l’alcool, la drogue, la dépendance affective ou autre ne suffit plus pour engourdir nos souffrances, le suicide peut devenir la seule avenue qui s’offre à nous.

Qu’ont en commun tous ces comportements qui peuvent avoir comme finalité le suicide? Des événements de la vie nous brasse, nous bouscule. Pris individuellement, nous pourrions passer à travers chacun de ces événements. Agression, perte d’emplois, rupture amoureuse, décès d’un proche… Mais quand le nombre d’événements devient trop imposant.

Quand il y a trop d’incidents qui se produisent sur une courte période de temps. Nous pouvons perdre le contrôle de notre vie. Nous avons été émotionnellement blessé. Nous avons tenté de trouver un mode de vie pour survivre face à ces souffrances. Mais ces comportements ont fini par nous blesser encore plus.

Une extrême vulnérabilité

Ces événements nous ébranlent. Le temps et le soutien de nos proches peuvent nous permettre de revenir à notre état stable. Mais quand le temps n’y est pas. Quand le soutien ne l’est plus. Nous devenons vulnérable, sensible.

Ce n’est pas en les moralisant sur leur comportement que nous pouvons en arriver à les aider. Offrons-leur soutien pour trouver de nouveaux choix. De l’écoute. Beaucoup d’amour. Blessés dans nos émotions, c’est par celles-ci que nous pourrons guérir.

Sur notre blog, notre site Internet ou encore dans notre magazine Reflet de Société, vous avez lu les témoignages de personnes qui sont touchés par l’anorexie, la crise suicidaire, le gambling, l’alcoolisme, la toxicomanie ou encore qui ont fait parti d’une secte.

Et si un jour c’était ton tour…

Après avoir lu ces reportages, posez-vous le questions suivantes : tous ces gens sont-ils si différents entre eux? Leur vécu est-il similaire malgré que les chemins qu’ils ont pris soient si différents? Tous ces gens sont-ils différents de ce que nous sommes ? Et si un jour c’est nous qui vivions ces difficultés… quels chemins prendrons-nous ?

Ressources en prévention du suicide:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Site Internet. Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056.

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide.

VOS COMMENTAIRES SUR La maladie des émotions

autres textes sur le suicide:

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet:http://www.editionstnt.com/livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR La maladie des émotions

Isabelle le matin au 98,5 FM, la Fondation Dédé Fortin, Étienne Gervais et le suicide

Isabelle le matin au 98,5 FM, la Fondation Dédé Fortin, Étienne Gervais et le suicide

Dossier Suicide

Février débute avec la semaine de prévention du suicide. La journée de ma fête par surcroît. Et pourquoi pas. Je baigne dans le suicide et sa prévention depuis assez longtemps pour que ma fête tombe en même temps.

Isabelle Maréchal et le 98,5 FM

Isabelle Maréchal m’invite à participer à son émission, Isabelle le matin au 98,5 FM. Les soeurs de Débé Fortin et Étienne Gervais feront aussi parti de l’émission. Les soeurs de Débé Fortin ont créé la Fondation André Dédé Fortin pour soutenir la prévention du suicide. Étienne Gervais a déjà fait plusieurs tentatives de suicide et a écrit un livre, L’ennemi en moi, sur les difficultés qu’il a rencontré.

Blogue pour se suicider sur Internet

Ce sont mes 150 000 visites par année de personnes en crise suicidaire sur mon site qui a attiré l’attention d’Isabelle Maréchal. Elle voulait me tirer les oreilles pour le titre de mon billet: Moyens pour se suicider, comment se suicider, se suicider sans souffrir… En le lisant elle m’a pardonné mon approche. Merci Isabelle, je vais mieux dormir ce soir.

Nous avons eu droit à 45 minutes pour parler de suicide, ce qui est plus que le temps alloué normalement. Mais avec 4 invités passionnés par la prévention du suicide, on aurait pu faire un radiothon de 24 heures.

Le suicide est un sujet qui dérange. Il est important d’en parler et d’éviter qu’on en fasse un sujet tabou. Merci Isabelle Maréchal de nous avoir laissé le temps de nous exprimer sur le suicide et sa prévention.

VOS COMMENTAIRES SUR ISABELLE MARÉCHAL, FONDATION DÉDÉ FORTIN ET LE SUICIDE.

1095705_83196012 Ressources:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Site Internet. Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide

autres textes sur le suicide:

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Loto-Québec, le Casino et le suicide

Gambling et jeu compulsif

Loto-Québec, le Casino et le suicide

Raymond Viger Dossier Gambling et jeu compulsif, Loto-Québec

J’ai été intervenant de crise auprès de personnes suicidaires au début des années 1990. Peu de temps avant l’ouverture du Casino de Montréal. Dès l’ouverture du Casino, mon collègue et moi étions débordés. Beaucoup d’interventions à faire auprès de joueurs compulsifs qui, après avoir tout perdu, n’envisageaient que le suicide comme solution à leur détresse. Des gens qui, avant de connaître le Casino de Montréal, étaient des hommes d’affaires sérieux et travaillant, des gens du troisième âge qui n’avaient jamais eu de problèmes de jeux, qui se retrouvaient seuls devant ces machines…

Vis-à-vis de cette détresse, nous ne pouvions continuer à intervenir, à mettre un diachylon sur l’hémorragie, sans en faire part aux autorités concernées. En 1994, mon collègue a rencontré les autorités du Casino de Montréal pour leur offrir que nous commencions notre intervention directement au Casino. En plus, nous voulions que les employés soient sensibilisés et formés à reconnaître les signes avant-coureurs des personnes en détresse, qu’ils puissent référer les personnes qui ont besoin d’aide et éviter de les laisser partir seules du Casino.

La réponse que nous avons eue m’a énormément troublée. Les autorités du Casino nous disent qu’ils n’ont pas besoin de nos services parce qu’il n’y a pas vraiment de joueurs qui ont des idées suicidaires! Est-ce à dire que toutes les personnes que nous recevons en thérapie de crise n’existent pas? Est-ce à dire que nous sommes disponibles 24 heures sur 24 pour rien? Que tous ces joueurs qui nous appellent la nuit n’existent pas? Nous avons été sidérés par cette réponse. Le même genre de réponses que nous recevions par certains directeurs d’école vis-à-vis des problèmes de drogue. “Nous n’en avons pas dans notre école“, répondaient-ils. Pourtant, nous intervenions avec plusieurs jeunes de cette même école, mais la direction préférait camoufler les problèmes plutôt que tenter de les résoudre.

Félicitations à M. Bill Clennett qui force la main à Loto-Québec pour nous dévoiler la réalité des Casinos au Québec. Nous ne pouvons que remarquer la résistance des autorités de Loto-Québec à vouloir cacher la vérité, la camoufler et à interpréter les faits sans nous donner accès à l’information.

autres textes sur le suicide:

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

1095705_83196012 Ressources:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Site Internet. Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent “Le Choc des Cultures”. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.