Lettre d’un jeune à sa consommation

Lettre d’un jeune à sa consommation

J. Star, garçon de 16 ans des Laurentides     Dossiers Toxicomanie et Alcool et drogue

Ça fait environ un mois que je n’ai pas fumé de crack, d’héroine (smack) ou bu de l’alcool. Depuis que je suis entré en traitement au centre Jellinek, je ne veux plus consommer. Mais je suis inquiet. Je ne sais pas si mes barrières sont assez puissantes. Voici une lettre que j’ai écrite à ma consommation pour lui dire comment elle m’a fait sentir, alors que je pensais qu’elle m’aidait.

Cher consommation,À nos débuts, je n’avais pas beaucoup besoin de toi. Tu me soulageais de mes blessures et tu changeais mes pensées. Du moins, je le croyais. Jusqu’au jour où mon système s’est habitué à toi. Il m’a donc fallu augmenter les doses pour être bien dans ma peau.Je me suis rendu compte que j’étais encore le même: peu importe la quantité que j’ingérais, je ne ressentais aucun changement bénéfique. Ça m’a donc poussé à fumer du crack et de l’héroïne (smack). J’ai plongé dans un monde obscur où mes pensées sont devenues irréelles et destructrices.

Dépendance et vulnérabilité

Je me sentais vulnérable comme un mollusque sans coquille. Je continuais à noyer mes souffrances dans cette eau trouble. Je marchais dans le long couloir de l’enfer où la spiritualité et le rétablissement sont absents. Cette brume dispendieuse m’avait attaché dans le fond du néant. Je creusais inconsciemment ma tombe dans les ténèbres.

La foi comme rétablissement

porteUn jour, une petite lueur d’espoir est sortie de mon trou: Dieu m’a pris par le fond du cœur. J’ai décidé de prendre mon peu de courage et la foi qu’il me restait pour investir mon énergie dans quelque chose de positif pour mon rétablissement. Je savais que je valais mieux que ça.Aujourd’hui, je suis conscient que j’aurai toujours un lien de dépendance et d’attirance envers vous, crack, héroïne et alcool. En thérapie, j’ai réalisé que vous vous foutiez de moi. Je suis maintenant prêt à vous dire: «je ne veux plus de vous trois dans ma vie. Trouvez-vous d’autres victimes que moi. Car je suis un winner 

Reflet de Société, Vol.17, No 2, Février/Mars 2009 p.9

Autres textes sur Alcool et drogue 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Plaisir et rétablissement: danse sans alcool

Plaisir et rétablissement: danse sans alcool

Dossier Gambling et jeu compulsif

1111562_49809399 Il y a des gens qui ont acceptés qu’ils ont certaines difficultés et qui font parti de différentes fraternités. Alcooliques Anonymes (AA) pour des problèmes avec l’alcool, Gamblers Anonymes (GA) pour des problèmes de jeu compulsif, Narcotiques Anonymes (NA) pour des problèmes de drogue…

Ces différentes fraternités permettent de soutenir les gens qui ont admis leurs difficultés et qui veulent être abstinent et débuter un travail vers une sobriété et un nouveau mode de vie.

Ces fraternités permettent à l’alcoolique, au joueur compulsif ou à la personne toxicomane de réaliser qu’il n’est pas seul à se battre contre la maladie et qu’en groupe, il peut trouver réconfort et soutien.

Plaisir et rétablissement1100360_77072418

Mais il ne faut pas oublier que la vie est aussi faite pour avoir du plaisir. Il n’est pas  toujours facile de trouver des lieux et des occasions pour en avoir tout en respectant les contraintes que nous pouvons avoir vis-à-vis l’alcool et les autres formes de dépendance.

Guy Labrecque voulait organiser une danse sans alcool. Pour arriver atteindre son objectif, il a contacté 14 salles. Une seule a accepté de le laisser organiser sa soirée sans alcool. Parce que pour la majorité des salles, ils font leur argent avec le bar.

La persévérance de Guy a donné ses fruits. Samedi le 28 février 2009 à 19:00 heures à Valleyfield, il y aura une danse sans alcool. Question de mettre de la couleur dans votre vie, il y aura plusieurs cocktail sans alcool tel que pinacolada, virgin ceasar, beach cocktail… avec des produits santé, une ambiance et un décor in.

934873_49151703 Guy nous promet une qualité sonore ( 2500 watts) et un éclairage d’ambiance pour danser le disco, tango, rock and roll, country, swing, motown… La soirée est réservée pour les plus de 16 ans et une tenue propre est obligatoire.

Pour les célibataires, ne vous gênez pas pour contacter Guy. Un accueil personnalisé pour vous servir est disponible. 101 rue Salaberry, Valleyfield, sous -sol de l’église St-Esprit. Billets 8$ ou 10$ à la porte. Pour informations: guylabrecque@sympatico.ca 450 264-6882.

Parce qu’une vie sans alcool, sans drogue et sans gambling est possible tout en ayant du plaisir.

Textes sur Gambling et jeu compulsif.

COMMENTAIRES SUR DANSE SANS ALCOOL.

Autres textes sur Alcool et drogue 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,