Kim Zombik, Pascal Dufour et Élizabeth Blouin-Brathwaite

Salon du livre de Montréal

Chantez des mots pour un livre

Raymond Viger      Dossiers Le Ste-CathCommerce équitable

Angélique Duruisseau, Andréanne Martin, B.U, salon du livre de montréalVendredi le 20 novembre, Andréanne Martin et Angélique Duruisseau seront présents au kiosque 340 des Éditions TNT pour le Salon du livre de Montréal.

Samedi le 21 novembre ça sera le tour de Pascal Dufour, Kim Zombic et Élizabeth Blouin-Brathwaite.

Les artistes accompagneront les différents auteurs des Éditions TNT;

  • Delphine Caubet et Raymond Viger, co-auteurs du livre d’un Couvert à l’autre qui relate les 25 ans de l’organisme Journal de la Rue et de ses différents projets: Café Graffiti, Reflet de Société, The Social Eyes, Éditions TNT et, le dernier projet de cette grande famille communautaire, Bistro le Ste-Cath;
  • Raymond Viger qui donne une suite à son livre Après la pluie… Le beau temps avec lsalon du livre de montréal delphine caubet b.u artistes auteurse livre Liberté… Un sourire intérieur.
  • Bruno Robitaille qui présente son 3e livre, une bande dessinée;
  • Jean-Simon Brisebois qui publie son 8e livre
    de poésie urbaine
  • Chantal Lee qui prépare la sortie de son 2e livre.

Le Ste-Cath est un Bistro communautaire, une scène artistique, une galerie, une source de financement pour plusieurs organismes communautaires.

Ce sont plus de 260 spectacles gratuits qui sont offerts à la communauté. Et 100% des surplus sont reversés aux organismes.

Pour plus d’informations, rendez sur : Salon du livre de Montréal.

Pour le livre D’un couvert à l’autre, une édition limitée de luxe vous est offerte. Plus de 30 pages couleurs présentant une biographie des artistes du Bistro ainsi que les différents évènements artistiques réalisés par les jeunes. http://www.editionstnt.com

Salon du livre de Montréal auteur roman histoire Élizabeth Blouin-Brathwaite

Bistro le Ste-Cath

4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

VOS COMMENTAIRES SUR Élizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour et Kim Zombic

Un concept et une bouffe qui font du bien à toute la communauté.

100% des surplus sont reversés à la communauté

260 spectacles gratuits présentés annuellement

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Élizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour et Kim Zombic

Musique à la littérature au Salon du livre de Montréal

Élizabeth Blouin Brathwaite, Pascal Dufour, B.U, Angélique Duruisseau, Kim Zombic…

Raymond Viger      Dossiers Le Ste-CathCommerce équitable

Salon du livre Élizabeth Blouin-Brathwaite auteur musique Pascal Dufour

Le livre D’un couvert à l’autre présenté
au Salon du livre de Montréal

Le Ste-Cath et ses artistes seront présents

Ouvrage co-signé par Raymond Viger et Delphine Caubet retraçant un quart de siècle d’intervention du Journal de la Rue et sa relation avec les jeunes artistes émergents.

Une section du livre est réservée au nouveau projet de l’organisme : le Bistro le Ste-Cath et ses artistes. Des pages intimes sur Pascal Dufour, Elizabeth Blouin-Brathwaite, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert, etc.

Du 18 au 23 novembre, stand 340, seront présents :

– Angélique Duruisseau : mercredi, jeudi et vendredi de 13h à 17h ;
– Pascal Dufour : samedi de 10h à midi et 14h à 16h ;
– Élizabeth Blouin-Brathwaite : informations à venir ;
– Kim Zombik : informations à venir ;
– Raymond Viger, co-auteur ;
– Delphine Caubet, co-auteur ;

Pour plus d’informations, rendez sur : Salon du livre de Montréal.

Salon du livre de Montréal auteur roman histoire Élizabeth Blouin-Brathwaite

Bistro le Ste-Cath

4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Un concept et une bouffe qui font du bien à toute la communauté.

100% des surplus sont reversés à la communauté

260 spectacles gratuits présentés annuellement

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

VOS COMMENTAIRES SUR Salon du livre de Montréal, de la musique à la littérature

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Salon du livre de Montréal, de la musique à la littérature

De la musique à la littérature au Salon du Livre de Montréal

Élizabeth Blouin Brathwaite, Pascal Dufour, B.U, Angélique Duruisseau, Kim Zombic…

Raymond Viger     Dossiers Le Ste-CathCommerce équitable

Salon du livre Élizabeth Blouin-Brathwaite auteur musique Pascal Dufour

Le livre D’un couvert à l’autre présenté
au Salon du livre de Montréal

Le Ste-Cath et ses artistes seront présents

Ouvrage co-signé par Raymond Viger et Delphine Caubet retraçant un quart de siècle d’intervention du Journal de la Rue et sa relation avec les jeunes artistes émergents.

Une section du livre est réservée au nouveau projet de l’organisme : le Bistro le Ste-Cath et ses artistes. Des pages intimes sur Pascal Dufour, Elizabeth Blouin-Brathwaite, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert, etc.

Du 18 au 23 novembre, stand 340, seront présents :

– Angélique Duruisseau : mercredi, jeudi et vendredi de 13h à 17h ;
– Pascal Dufour : samedi de 10h à midi et 14h à 16h ;
– Élizabeth Blouin-Brathwaite : informations à venir ;
– Kim Zombik : informations à venir ;
– Raymond Viger, co-auteur ;
– Delphine Caubet, co-auteur ;

Pour plus d’informations, rendez sur : Salon du livre de Montréal.

Salon du livre de Montréal auteur roman histoire Élizabeth Blouin-Brathwaite

Bistro le Ste-Cath

4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Un concept et une bouffe qui font du bien à toute la communauté.

100% des surplus sont reversés à la communauté

260 spectacles gratuits présentés annuellement

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Salon du livre de Montréal, de la musique à la littérature

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Salon du livre de Montréal, de la musique à la littérature

Entretien avec Jean-Simon Brisebois

Entretien avec Jean-Simon Brisebois

François Richard

Le jeune auteur Jean-Simon Brisebois en a vu de toutes les couleurs. Enfance en centre d’accueil, adolescence marquée par l’alcool et la violence, chômage, criminalité… À la veille de publier son quatrième livre, Je me raconte, le natif du quartier Hochelaga-Maisonneuve a rencontré Reflet de Société afin de partager son parcours hors de l’ordinaire.

À l’âge de vingt-neuf ans, Jean-Simon Brisebois souhaite faire un retour sur l’histoire de sa vie. Le livre qu’il s’apprête à publier, Je me raconte, ne serait pas, selon lui, une autobiographie. «Je suis mal à l’aise avec ce terme. Je suis trop jeune pour ça. Il s’agit plutôt d’un récit personnel de tout le chemin que j’ai parcouru, de mon enfance jusqu’à aujourd’hui.»

L’idée de se raconter de cette façon lui est venue lors de ses trois participations au Salon du livre de Montréal, suite à la publication d’une trilogie de poèmes, entre les années 2006 et 2008. «Les gens qui visitaient mon kiosque me posaient beaucoup de questions sur mon vécu, sur qui j’étais. Mes poèmes sont abstraits et ne permettent pas de véritablement me connaître.»

p.24-25, S'en sortir un paragraphe à la fois1 Centre d’accueil, alcool et violence

L’histoire de Jean-Simon Brisebois est effectivement difficile à raconter. Né dans une famille proche des milieux criminels de l’est de Montréal, Jean-Simon est placé en centre d’accueil dès l’âge de cinq ans. Il y restera de façon intermittente jusqu’à la fin de son adolescence.

Sa jeunesse est marquée par l’échec scolaire, la violence du milieu dans lequel il vit et l’abus d’alcool et de drogues auxquels il a recours pour s’éloigner momentanément des nombreux problèmes qui l’accablent. Malgré les difficultés qu’il a surmontées, Jean-Simon ne prétend pas avoir découvert de recette miracle pour vaincre la détresse. «Je ne veux pas donner de leçons de vie à qui que ce soit avec ce livre. Je l’écris avant tout pour moi et pour les lecteurs qui m’en ont fait la demande.»

L’écriture comme thérapie

Ces lecteurs ont fait la connaissance de Jean-Simon grâce à sa trilogie de poèmes, résultat d’un travail qui s’est échelonné sur plus d’une dizaine d’années. Une décennie au cours de laquelle la vie de l’auteur a pris plusieurs virages inattendus. À l’âge de 17 ans, les nombreuses difficultés de Jean-Simon le font craquer. Il est victime d’une sévère dépression et est hospitalisé en psychiatrie.

L’expérience sera déterminante pour lui. «J’ai commencé à écrire à l’hôpital, simplement pour passer le temps. C’est ensuite devenu une habitude.» De retour chez lui, il fait lire quelques-uns de ses poèmes à ses amis qui l’encouragent tous à les publier. L’idée qui semble farfelue au départ germe dans l’esprit de Jean-Simon. Neuf ans plus tard, le rêve deviendra réalité.

Entre-temps, Jean-Simon occupe toutes sortes d’emplois. Il tente de mener une vie saine et d’échapper aux nombreux problèmes qui ont marqué sa jeunesse. Entre les petits boulots dans les usines ou les organismes communautaires, le poète en herbe accumule les expériences de vie.

Réalisation des recueils de poèmes

Les éditions TNT lui donneront finalement sa chance. Les textes écrits par Jean-Simon entre 1997 et 2008 se transforment en trois recueils: Renaissance, L’âme de l’ange et Entité. Les œuvres traitent, par le biais de textes brefs et rythmés, de l’enfance, de la spiritualité et de la vie dans la rue, dans un style que Jean-Simon qualifie de «poésie urbaine». L’écriture a pour lui une importante fonction libératrice. «J’extériorise ainsi ma peine. Ça me permet de crier qui je suis.» L’auteur utilise son travail littéraire afin de répondre à certaines questions. «Mes parents ne se sont pas beaucoup occupés de moi. Je dois donc m’expliquer beaucoup de choses tout seul.»

Le travail artistique et l’implication sociale ont joué un rôle déterminant dans le cheminement de Jean-Simon Brisebois. En plus d’avoir réalisé un court-métrage sur sa vie, il a co-scénarisé, en 2001, une pièce de théâtre en collaboration avec la Fondation des Auberges du Cœur, un organisme qui lui est venue en aide lors d’une période sombre de sa vie. En décembre 2008, des extraits de ses recueils de poésie ont été lus sur scène par le comédien Stéphane Côté lors d’un autre spectacle organisé au bénéfice de l’organisme qui offre des services d’hébergement aux jeunes marginalisés. Sa participation à ce dernier spectacle lui a permis de remporter, à la suite d’un concours, la bourse Simple Plan, d’une valeur de 1 000$. Le poète partage aussi son talent en donnant des ateliers d’écriture à Spectre de Rue, un centre de jour pour les toxicomanes du centre-ville de Montréal.

Son prochain projet? Un nouveau recueil de poésie sur le thème de l’amour. Encore une fois, il souhaite que l’expérience soit thérapeutique. «J’ai toujours eu de la difficulté avec l’amour. Je sais écrire aux filles, mais je ne sais pas leur parler.» Jean-Simon promet à ses lecteurs que le ton de sa dernière œuvre tranchera avec celui de ses livres précédents. Sa vie a bien changé et il veut maintenant s’attaquer à des textes au contenu plus positif. «Ça ne sera pas un livre noir. Je veux laisser couler mon côté romantique.»

Reflet de Société, Vol.17, No 3, Avril/Mai 2009, p. 24-25

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Des blogueurs au Salon du livre de Montréal 2008

Des blogueurs au Salon du livre de Montréal

1067843_29644623 En plein milieu d’une campagne électorale provinciale, je profite de cet espace de la blogosphère pour lancer une invitation toute particulière: le Salon du livre de Montréal du 19 au 24 novembre à la Place Bonaventure.

Dans le kiosque du Journal de la Rue plusieurs opportunités s’offriront à vous. Vous pourrez rencontrer certains journalistes et stagiaire du magazine Reflet de Société: ainsi que Jean-Pierre Bellemare, le chroniqueur ex-prisonnier qui a remporté le prix pour la meilleure chronique de l’Association des Médias écrits communautaires du Québec (Amecq) et finaliste pour la meilleure chronique de l’Association québécoise des éditeurs de magazine (AQEM). Notre photographe et le concepteur des sites Internet de l’organisme, Patrick Landry sera aussi disponible pour vous accueillir. Nos stagiaires français, Benjamin Boullier (communication) et le journaliste Robin Drevet feront parti de l’équipe. Plusieurs blogueurs de Reflet de Société seront sur place, question de les faire quitter leur écran d’ordinateur pendant quelques jours.

Les journalistes du Cégep de Jonquière qui reviennent du Costa Rica ains900588_21943998i que ceux  qui se préparent à partir pour le Viet-Nâm seront présents pour une présentation spéciale de lors projet à l’Agora du Salon du livre le samedi le 22 novembre à 10:30. Vous pourrez les rencontrer pendant toute la durée du salon au kiosque du Journal de la Rue. Reflet de Société a décidé de leur offrir un numéro spécial hors série sur leurs expéditions en Amérique du Sud. Vous pourrez en profiter pour acheter un exemplaire de ce numéro, En DIRECTion du Costa Rica. Au coût de 5$, ce hors série de Reflet de Société permettra de financer les journalistes 2009 qui se préparent pour le Viet-Nâm.

Finalement, les artistes du Café-Graffiti seront présents pour présenter leur créativité: graffiti en direct, T-shirt, CD de musique, vidéo de breakdance… Élodie et Sébastien Caron seront présents pour soutenir leur présence.

Nous serons facile à retrouver dans les centaines d’exposants du Salon du livre de Montréal: kiosque no 7. Immédiatement après avoir grimpé le premier escalier, vous tournez à gauche. Sinon, après avoir fait le tour du salon, juste avant de quitter, vous arriverez face à face avec nous.

VOS COMMENTAIRES SUR LE SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL 2008

PS D’autres blogueurs au Salon du livre de Montréal.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,

De la prison aux écoles en passant par le Salon du livre de Montréal

De la prison aux écoles en passant par le Salon du livre de Montréal

Dossier Prison

Jean-Pierre Bellemare, chroniqueur carcéral pour le magazine Reflet de Société est maintenant en maison de transition. Il profite d’une nouvelle liberté. Une nouvelle vie s’amorce pour lui.

Jean-Pierre sera présent au Salon du livre de Montréal du 19 au 24 novembre 2008 à la place Bonaventure. Il pourra rencontrer directement les gens qui ont lu ces chroniques et qui lui ont fait parvenir des mots d’encouragement.

Jean-Pierre va continuer sa chronique dans Reflet de Société. Non pas une chronique de l’ex-prisonnier, mais plutôt une chronique sur un homme nouvellement libre et qui redécouvre le monde dans lequel nous vivons.

Jean-Pierre a plusieurs projets sur la table. Il a écrit 2 pièces de théâtre. Il est en négociation pour leur publication et leur réalisation.

Jean-Pierre a le goût de partager son vécu avec les plus jeunes. Il débute une tournée de conférence dans les écoles. Il a un message de prévention à faire passer et il est une personne crédible pour le faire.

Bonne chance Jean-Pierre dans ta nouvelle vie et merci d’être présent aux plus jeunes. Pour rejoindre Jean-Pierre Bellemare pour une conférence, (514) 259-4926

VOS COMMENTAIRES SUR UN PRISONNIER DANS LES ÉCOLES

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,

Du Costa Rica au Viet-Nam: stage en journalisme international avec le Cegep de Jonquière

Du Costa Rica au Viet-Nam: stage en journalisme international avec le Cegep de Jonquière

Le magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société soutien un projet de formation en journalisme international. Après 2 années de travail, 5 finissants en journalisme du Cegep de Jonquière ont réalisé un voyage au Costa Rica.

À leur retour, une surprise les attendaient. Reflet de Société leur a permis de réaliser un magazine complet sur leurs aventures et leurs découvertes: En DIRECTion du Costa Rica. Les journalistes ont réalisé toutes les tâches nécessaires à la réalisation d’un magazine: comité de rédaction, lecture et choix des textes, corrections, montage, pupitre… Une vraie pièce de collection pour leur CV!

Cette édition spéciale a été présenté lors du Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean. Un lancement sera aussi réalisé à l’agora du Salon du livre de Montréal, samedi le 22 novembre à 10 heures 30. Les jeunes journalistes pourront être rencontré tout au long du Salon du livre du 19 au 24 novembre à la Place Bonaventure.

Le projet de journalisme international de Reflet de Société avec le Cegep de Jonquière ne s’arrête pas là. L’expérience vécue par le premier groupe motive et stimule un deuxième groupe à partir. Pour 2009, c’est maintenant destination Viet-Nam. Marie-Sophie Trudeau, participante dans le 1er groupe et étudiante à l’Université de Montréal accompagnera le groupe au Viet-Nam, une façon de transmettre le savoir et les connaissances d’un groupe à l’autre.

Le magazine créé par le groupe de journaliste est en vente au coût de 5$. Cela permettra de financer le projet 2009. Vous pourrez vous procurer votre exemplaire spécial du Costa Rica lors du Salon du livre de Jonquière ou encore auprès du Cegep de Jonquière et de Reflet de Société (514 256-9000). Nous vous remerçions pour votre soutien et votre encouragement. En achetant le numéro spécial Costa Rica cela permet de reconnaître le travail réalisé par le groupe 2008 et de soutenir par la même occasion le projet 2009.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,

Dernière rencontre avec Jean-Pierre Bellemare à la prison de Cowansville

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Dernière rencontre avec Jean-Pierre Bellemare à la prison de Cowansville

Dossier: chronique d’un prisonnier

Samedi, 5 :00 heures le matin. C’est l’heure à laquelle je doive me lever pour être à la prison de Cowansville. Une belle journée s’annonce avec un soleil radieux. Ça Sample_Pic_07 sent la liberté à plein nez. Parce qu’aujourd’hui, c’est la dernière fois que mon horaire me permet de visiter Jean-Pierre à la prison de Cowansville. Après, c’est dans une maison de transition que je vais le rencontrer.

C’est à regret que ma conjointe, Danielle, n’a pu m’accompagner. Elle aurait bien voulu, mais demain c’est la fête de Rose, la fille d’une amie et elle l’aide à faire les préparatifs pour une fête d’enfants. Bonne fête Rose de la part de Jean-Pierre et de moi.

Tout va bien pour se rendre à Cowansville. Je vais pouvoir profiter du temps maximum de visite, de 9 :00 à 11 :15. Après cela, les lumières clignotent pour annoncer la fin des visites du matin.

Je suis nerveux, fébrile. En avril dernier Jean-Pierre a gagné le prix de la meilleure chronique pour l’Association des médias communautaires (Amecq) et finalistes pour l’association des éditeurs de magazine (AQEM). Deux honneurs qui ont été fortement appréciés. Il y a 4 jours à peine, Patrick Lagacé a fait un article dans La Presse sur images22 Jean-Pierre. Sur le blogue de Patrick Lagacé Jean-Pierre avait reçu autant de message de soutien que de message voulant l’envoyer à la peine de mort. Il y a 3 jours, j’ai écrit un billet pour me vider le cœur sur certains commentaires reçus. Un billet qui demandait que je sois complice dans la réhabilitation des gens et que si c’est criminel de croire en la réhabilitation des gens, et bien, j’accepte d’être pendu le premier.

J’ai eu à vivre beaucoup d’émotions dans le dernier semestre. Me diriger à la prison de Cowansville, aujourd’hui, ce sont de vraies vacances. Pas de blogues, pas de téléphones, personnne, sauf Jean-Pierre et moi pendant plus de 2 heures. Pour être honnête, je dois dire qu’heureusement que Danielle ne soit pas venu. Jean-Pierre et moi avons été comme 2 vraies pies. Nous n’avons pas arrêté de parler. Nous avions tellement de chose à partager.

Jean-Pierre avait reçu les copies du blogue de Patrick Lagacé et des commentaires qu’il avait reçu. Je l’avais avisé que je ne lui avais fait parvenir que la moitié des commentaires, ceux qui étaient positifs. Je ne voulais pas qu’ils reçoivent les commentaires négatifs sans m’assurer que Jean-Pierre était prêt à les recevoir. Il aurait préféré tout avoir en même temps. Jean-Pierre, possiblement plus réaliste que moi, s’attendait à pareille réaction. Il était prêt. Il les lira quand il sera arrivé à sa maison de transition.

Il m’a décrit la maison de transition qu’il a choisi. C’est plaisant, je la connais et elle n’est pas loin de chez moi. Belle maison de transition, beaucoup d’espace, tranquille, près d’un parc et du fleuve.

Sa date de sortie approchant, Jean-Pierre aussi est nerveux et fébrile. Il a écrit beaucoup. Comme pour noyer sa nervosité. Il a écrit 2 pièces de théâtre complète! Jean-Pierre m’avait préparé des copies que je pourrais lire. Il veut rencontrer Michel Brulé des Éditions l’Intouchable et François Avard qu’il a déjà rencontré dans un atelier à l’Institut Leclerc. Ces rencontres vont lui permettre de voir qu’est-ce qu’il peut faire avec ces manuscrits et comment s’y prendre.

Pendant que nous parlions, j’ai jeté un coup d’œil rapide sur son manuscrit. Il m’a donné les grandes lignes de son scénario. Superbe. Par l’entremise des Éditions TNT, la maison d’édition de notre organisme, je lui ai garanti qu’il sera publié. S’il reçoit d’autres offres dans sa démarche, il aura le choix.

Jean-Pierre m’a aussi montré un synopsis de conférence pour les écoles. Il a le goût de sensibiliser les jeunes, de faire de la prévention autant auprès des jeunes dans les écoles Secondaire que pour les universités en criminologie et en travail social. Dans l’édition de novembre du magazine Reflet de Société, l’offre sera lancée aux écoles. Une belle occasion pour le présenter au Salon du livre de Montréal où notre organisme aura un kiosque. Cette idée, je viens juste de l’avoir. Je n’ai pas eu le temps d’en parler encore à Jean-Pierre. C’est lui qui décidera quelle expérience il voudra bien vivre et à quel rythme. Ah! Je viens de me rappeler que j’ai une conférence en février avec les étudiants du Cegep Édouard Montpetit. Une belle occasion pour faire une conférence en duo. Ça non plus Jean-Pierre n’est pas encore au courant. Ouf! On vient de parler pendant plus de 2 heures et j’ai encore plein de choses à lui dire. Il est trop tard pour retourner pour les visites de l’après-midi. Je vais devoir garder mes idées pour la prochaine rencontre à la maison de transition.

C’est drôle ces idées de conférence et de salon du livre pour présenter Jean-Pierre au public, ses réalisations actuelles et futures, ça me fait penser un peu à Loft Story. Depuis maintenant plus de 2 ans que nous avons rendu public Jean-Pierre par ses écrits et que plusieurs médias ont parlé de lui. Pendant tout ce temps, il était en prison et il n’est pas au courant de tout ce qui s’est dit sur lui. Certains Lofteur ont eu la surprise de leur vie en quittant l’émission. J’espère que la surprise ne sera pas trop forte pour Jean-Pierre.

Le temps file, les lumières clignotent, Jean-Pierre et moi devons nous séparer. Prochain rendez-vous à la maison de transition. J’ai bien hâte de vous en reparler.

Pour le retour, je vis comme une extase toute particulière. Je roule lentement, je profite du soleil, de l’air pur. Comme si je goûte par procuration cette liberté qui attend Jean-Pierre dans les prochaines semaines.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

COMMENTAIRES

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,