Photos du Colloque des médias écrits communautaires(AMECQ)

Photos du Colloque des médias écrits communautaires (AMECQ)

Raymond Viger                  Dossier Médias

amecq3 Je me permets de mettre en ligne quelques photos sur l’équipe 2009 de Reflet de Société. Les photos ont été prises lors du Congrès des médias écrits communautaires (AMECQ).

Un peu par nostalgie, nos équipes de travail ont tendance à se renouveller aux 4 à 6 mois. Sur les 4 journalistes qui nous accompagnaient, 3 auront déjà quitté avant le 30 juin.amecq1

Valérie Carrier a fait un stage de 5 semaines. Elle fait partie présentement du stage  en journalisme international au Vietnam. Gabriel Alexandre Gosselin, revenu en février nous quitte le 12 juin. Lisa Mélia, arrivé en janvier nous quitte le 30 juin.

Seul François Richard devrait faire partie des vieux meubles. Un vieux meuble chez nous, c’est quelqu’un qui reste plus de 6 mois! Une nouvelle va faire partie de l’équipe à compter du 12 juin, Ariane Aubin. L’objectif est d’en faire un vieux meuble. Mais on ne sait jamais avec nous.

amecq7Gabriel Alexandre Gosselin avait remporté le premier prix pour le montage infographique du magazine. Je suis toujours content de voir le sourire de satisfaction comme celui que l’on peut voir sur cette photo de Gabriel Alexandre.

Murielle Chatelier avait remporté une deuxième place son entrevue: Académie de Roberval, une école qui raccroche les gangs. Charles Mathieu Audet avait remporté une deuxième place pour sa photographie: Décrochage scolaire, Entre la rue et l’école.amecq8

Lors du Congrès de l’Amecq, Reflet de Société avait remporté la 2e place comme  média de l’année. Cela se rajoute au premier remporté comme Magazine de l’année de l’Association des éditeurs de magazines. Nous tenterons de continuer à travailler fort pour améliorer autant le contenant que le contenu pour en arriver à remporter encore plus de prix pour les années à venir.

amecq4 Suite au Congrès des médias écrits nous avons décidé de soutenir une réflexion  importante qui a lieu dans la presse communautaire. Une série de quatre questions sont présentement débattus sur notre site. Ils seront repris par l’AMECQ en septembre prochain.

Félicitations à toutes les équipes de Reflet de Société et au plaisir de rencontrer les prochaines équipes.

VOS COMMENTAIRES SUR LES PHOTOS DES MÉDIAS ÉCRITS COMMUNAUTAIRES.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Billet n 3 de Marie Sophie en direct du Vietnam

Billet n°3 de Marie-Sophie en direct du Vietnam

Bonjour à tous!

Ça grouille au Viêt-nam et notre équipe est productive je vous l’assure!

Notre dernière journée dans l’ancienne capitale na pas passée inaperçue puisque nous avons réalisé nombreuses entrevues!

mercredi 20 mai

Notre journée a débuté avec la visite de la manufacture de sacoche de la compagnie Concubine.  Sue-Ann Pham, une vietnamienne d’origine mais aujourd’hui montréalaise, conçoit depuis quelques années des sacs à mains qu’elle produit au Viêt-nam, mais qu’elle vend aux Québécoises. Cette visite fut forte intéressante puisqu’elle nous a permis de discuter avec les travailleurs de la manufacture, mais aussi d’en apprendre davantage sur leViêt-nam par la designer qui en avait long à dire sur son pays!

Par la suite, nous avons suivi Sue-Ann Pham dans un orphelinat a l’extérieur de la ville. Pour l’occasion, nous avions fait une méga épicerie, question de donner des vivres à l’orphelinat lors de notre arrivée la-bas. Notre passage a été fort en émotions. Ce sont plus de 200 enfants qui sont sans parents!  Nous avons pris le temps de cajoler les petits bébés et de jouer avec les plus grands, nous étions quand même sept filles et notre cœur de futur mère avait de l’amour a donner. Nous avons distribué des bonbons et récoltés des sourires. Ce fut un moment magique, mais troublant, parce que malheureusement, cet orphelinat est loin d’être le seul dans les alentours d’Ho Chi Ming Ville et duViêt-nam au grand complet.

Après 30 minutes de taxis et un bref tour de motocyclette, Valérie C. et moi sommes allées rencontrer les membres de l’organisation de la Maison Chance. Cet organisme ancré auViêt-nam donne des formations professionnelles aux personnes handicapées dans l’intention de les intégrer sur le marche du travail. De plus, le centre envol, faisant partie de l’organisme, permet aux jeunes orphelins ou des enfants issus de familles pauvres, de complèter leurs cinq années obligatoires d’études. Quel beau moment, surtout que Tim Aline, la directrice et fondatrice de l’organisation originaire de Suisse, œuvre depuis 17 ans au pays dans l’intention de faire un monde meilleur!

jeudi 21 mai

Et oui! Nous l’avons eu notre première journée sur le bord de la mer!  Bien que nous soyons arrives au petites heures du matin dans la ville de Mui ne, notre réveil à la mer de Chine était magique! Piscine, mer, plage, une journée ou nous nous sommes grandement reposés! Toutefois, vers la fin de la journée, notre groupe est parti en jeep 4X4 visiter les dunes de sables blanches qui couvrent une bonne partie du paysage de la région!  Je me serais cru perdue en plein milieu du désert! Ha oui, sans oublier que nous avons eu la chance de glisser en cray carpet sur les dunes de sables! INCROYABLE!

Vendredi 22 mai

Nous sommes maintenant dans le berceau du colonialisme français, Dalat! Cette ville située dans les montagnes nous amène un vent de fraicheur que nous croyons impossible dans ce pays de la chaleur extrême. Des membres du groupe sont aller visiter un couvent ou l’on retrouve encore aujourd’hui des sœurs qui parlent le français. Pour ma part, avec Isabelle L. Jessica et Mélanie, je suis allée à la rencontre d’un poète vietnamien baragouinant le français qui nous a parlé du temps où il était journaliste tout en nous écrivant quelques vers en sirotant un thé aux cerises de sa propre invention!

Demain nous partons en motocyclette sillonner les rues de la vieille ville avec un charmant guide et ensuite nous partons en direction de Na trang!

A suivre…

Marie-Sophie

Billet n°1

Billet n°2

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Congres 2009 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ)

Congrès 2009 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Raymond Viger                Billet numéro 1 Presse communautaire

L’équipe de Reflet de Société revient du 28e Congrès de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (Amecq). Cette année, le tout s’est déroulé à Ste-Hyacinthe.

Quatre journalistes et Danielle, la co-directrice, m’accompagnent à ce congrès. Deux stagiaires: Valérie Carrier, stagiaire du Cégep de Jonquière en journalisme, Lisa Mélia, stagiaire en journalisme de la France. Auparavant, nous avions eu Robin Drevet, un autre stagiaire Français qui nous arrivait de la même école que Lisa. Drôle de hasars, Robin fait présentement un 2e stage au Journal le Monde. Pas Le Monde de la France, mais le Journal Le Monde de St-Michel.

Nous retrouvions aussi Gabriel Alexandre Gosselin. Ancien stagiaire du Cégep de Jonquière, nous l’avions par la suite engagé. Il a ensuite quitté pour faire 4 mois au Yukon et 2 mois au Mexique. Il est revenu en février dernier pour repartir cet été dans le bois pour animer un camp de jeunes. En septembre prochain il est inscrit à l’université. Peut-être sera-t-il temps partiel pour nous en septembre. Nous verrons au moment où il sortira du bois à la fin d’août.

Pour compléter la délégation de Reflet de Société, nous avons notre jeune babyboomer de 27 ans, François Richard. François a débuté en février dernier et nous nous attendons qu’il fasse quelques années pour Reflet de Société.

Les artisans de la presse écrite communautaire

Un week-end de congrès fort intéressant, autant pour les liens dans l’équipe que pour les échanges avec les artisans des autres médias écrits communautaires.

Pierre Brassard a reçu pour le Journal le Monde le prix du média communautaire de l’année. Frédéric Vincent du magazine Graffici en Gaspésie a ramassé la 3e position. Reflet de Société prenant une place entre ses deux médias.

Félicitations à tous les artisans de la presse communautaire qui ont su se démarquer et qui ont reçu un prix lors de ce congrès de l’AMECQ.

Avenir et changements au sein des médias écrits communautaires

Les débats ont été très intéressants lors de ce week-end et plusieurs questions ont été soulevé. Comment finance-t-on un média communautaire? La relève des artisans de la presse écrite est-elle assurée ou si elle était le rêve d’une génération? Comment l’Internet et les nouvelles technologies vont pouvoir s’intégrer à la presse communautaire? Comment assurer une protection pour les médias écrits contre les différents types d’agression qu’ils subissent?

Le débat et les enjeux sont trop importants pour attendre à l’an prochain pour le continuer. J’ai décidé de lancer les questions sur ce blogue, permettant aux internautes ainsi qu’aux artisants de la presse communautaire d’alimenter un débat public. François Richard aura le mandat de nous préparer un billet sur chacun de ces 4 thèmes pour induire la réflexion.

Merci de consulter ces billets dans la catégorie presse communautaire et de participer à cette grande réflexion provinciale.

Lire aussi: Financement des journaux communautaires, La relève des journaux communautaires, Nouvelles technologies dans la presse communautaire et Intimidation, harcèlement et agressions dans la presse communautaire 

VOS COMMENTAIRES SUR LE CONGRES 2009 DE L’AMECQ

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,

En DIRECTion du Viet-Nam obtient son site Internet

En DIRECTion du Viet-Nam obtient son site Internet

Gabriel Alexandre Gosselin

enDirectionduvietnam La date de départ du projet En DIRECTion du Viet-Nam approche à grands pas. Reflet de Société soutient le projet de stage en journalisme international pour sa deuxième année consécutive. Sur le site web de notre magazine, vous pouvez désormais vous renseigner plus en détails sur le stage journalistique en question, sous tous ses aspects: la définition du projet avec documentation sur le pays qui sera couvert (le Viet-Nam), des informations sur les stagiaires, etc.

Pour visiter ce site, il ne s’agit que de se rendre au www.refletdesociete.com. Dans la liste de promotions, à votre droite, vous pourrez cliquez sur En DIRECTion du Viet-Nam, en haut de la page. Tout simplement!

Soutenez le projet En DIRECTion du Viet-Nam

costarica Le projet En DIRECTion du Viet-Nam se veut la deuxième édition d’un projet de stage en journalisme international ayant vu le jour en 2007-2008, alors baptisé En DIRECTion du Costa Rica. Quatre finissantes en journalisme du Cégep de Jonquière et deux accompagnateurs furent de passage au Costa Rica pour une récolte d’information qui a duré un mois. Le tout a débouché sur la production d’un magazine spécial.

Écrit, réalisé, conçu et monté par les 6 participants au stage professionnel, il est possible de se procurer le numéro spécial En DIRECTion du Costa Rica pour la modique somme de 5$. Les recettes de vente de ce magazine iront au projet de cette année, En DIRECTion du Viet-Nam. Procurez-vous votre copie, informez-vous sur un pays visité par de jeunes initiés au journalisme international et aidez d’autres apprentis journalistes à vivre une expérience professionnelle des plus précieuses!

Vous pouvez également aider le projet par le site de Reflet de Société en faisant un don à l’organisme. En faisant le don, vous pouvez indiquer à quelle branche de l’organisme vous souhaitez qu’il soit versé. Mentionnez le projet En DIRECTion du Viet-Nam et le tour est joué!

Vos commentaires sur le site web de En DIRECTion du Viet-Nam

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Du Cegep de Jonquière au Costa Rica: immersion en journalisme

Du Cegep de Jonquière au Costa Rica: immersion en journalisme

Marie-Sophie Trudeau                  Dossier Médias

Creo que si! (je crois que oui) C’est ce que nous avons dit quand nous avons foulé le sol bouillant du Costa Rica. Nous nous étions promis, lors d’une réunion de préparation, de crier haut et fort ces trois petits mots à notre arrivée au pays. C’était lorsque nous n’étions sûrs de rien…

Il y a un an jour pour jour, notre groupe était assis autour d’une table au Cégep de Jonquière: quatre finissantes en journalisme, un ancien du programme et une accompagnatrice au projet. Un défi unissait notre groupe: partir en reportage à l’international. Tous les pays du monde s’offraient alors à nous, il ne restait plus qu’à choisir! Déterminés, curieux et étourdis par tant de diversité, notre choix s’est arrêté sur le Costa Rica.

Stage en journalisme international

Le compte à rebours s’est enclenché. Nous avions moins de huit mois pour organiser un projet journalistique à l’étranger, avec tous les efforts que cela représente: recherche de commanditaires, activités de financement, mise en place du budget, élaboration de l’itinéraire, prise de contact à l’étranger, information sur le pays, formation pré-départ, choix des sujets et quoi encore!

Le jour J, le battement de nos coeurs nous fait crier victoire. Pack-sac au dos, passeport dans les mains, papier et crayons en grand nombre, l’inconnu nous tendait la main.

Des journalistes au Costa Rica

Durant un mois nous avons réalisé près de 40 entrevues dans divers domaines: environnement, santé, éducation, réalité indigène, pauvreté et sur tout ce qui a piqué notre curiosité. Nous avons aussi dérogé de la simple entrevue pour nous laisser enivrer par la réalité du pays. Nous avons vécu dans des familles costariciennes, donné des ateliers de français à des jeunes, assisté à l’Assemblée nationale et servis des repas dans un bidonville.

Nous nous sommes surpris à nous exprimer clairement en espagnol et à nous faire prendre au sérieux par les Costariciens, une de nos plus grandes peurs. Voyager comme journaliste est si différent du tourisme. Connaissez-vous beaucoup de gens qui visitent la direction d’une école pour savoir comment fonctionne le système éducatif? Ou qui rencontrent un médecin du pays pour les mêmes raisons? Ou encore, qui logent trois jours dans une réserve autochtone?

Le journalisme au Québec

De retour au Québec, nous avons enclenché la troisième étape de notre projet : la réalisation de notre parution spéciale sur le Costa Rica, En DIRECTion du Costa Rica. Rédaction, alignement des textes dans le magazine, correction et montage, nous avons tout fait nous-mêmes.

En DIRECTion du Costa Rica, c’est la concrétisation d’un projet qui aura duré un an. C’est la réalisation d’un rêve commun qui a bercé les cinq jeunes journalistes que nous sommes. La parution spéciale que nous avons créée, c’est le regard que nous portons maintenant sur ce pays de l’Amérique latine.
Finalement, c’est la preuve matérielle que nous avons vécu cette expérience. Toutefois les souvenirs qui se bousculent dans notre tête sont d’autant plus inoubliables que ,parfois, les mots ne sont pas assez forts pour tout dire…

Du Costa Rica à Jonquière

Les 5 journalistes qui ont fait un stage en journalisme international viennent de faire le lancement de leur numéro spécial Costa Rica. Il s’est fait lors du Salon du Livre du Saguenay-Lac-St-Jean le 26 septembre dernier. Ils seront aussi présent au Salon du livre de Montréal pour présenter leur réalisation. Vous pourrez vous procurer leur magazine En DIRECTion du Costa Rica pour la modique somme de 5$. Un souvenir sur leur expérience journalistique et qui permettra aussi le financement du stage 2009 pour une autre cuvée de journalistes. Disponible auprès de Reflet de Société (514) 256-9000.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Le salon du livre de Montréal et les stagiaires du Cégep de Jonquière

Le salon du livre de Montréal et les stagiaires du Cégep de Jonquière

Valérie C. stagiaires du Cégep de Jonquière

Cette fin de semaine, j’étais au Salon du livre de Montréal. Wow! On peut dire que c’est plus grand que celui du Saguenay! Et il y a plus de monde qui y vient, aussi!

J’ai passé un merveilleux séjour dans la métropole. J’ai rencontré tout plein de belles personnes et j’ai bien apprécié d’aborder les passants, au Salon, pour leur parler de causes auxquelles je crois. D’ailleurs, ça m’a permis d’apprendre énormément sur ces causes.

«Reflet de Société est un magazine qui aborde des sujets humains qui sont parfois un peu tabous dans la société, mais qui touchent profondément certaines personnes… Ça montre des réalités pas toujours très connues… Il y est question de problèmes de société… Et la vente de ce magazine-là sert à financer le Café Graffiti, un lieu où de jeunes artistes se rassemblent, des artistes qui font des graffitis sur contrats, et c’est ainsi qu’ils gagnent leur vie…» Etc. J’ai répété ça si souvent!

Et, bien sûr: «Le magazine Reflet de Société paraît tous les deux mois, c’est un bimestriel (n’est-ce pas, Robin?), mais il y a eu un numéro spécial sur le Costa Rica fait par des étudiants en journalisme qui sont allés dans ce pays cet été et ont tout écrit les articles, pris les photos, fait le montage… C’est leur oeuvre, et Reflet de Société leur a permis qu’elle prenne la forme de cette revue.

Nous vendons ce hors-série 5$ pour financer le prochain groupe qui reprend le projet et dont je fais partie. L’été prochain, nous sommes quelques étudiants à partir pour le Vietnam, pour y faire du journalisme! Et dans cette revue sur le Costa Rica, vous trouverez une section ‘tourisme’, mais aussi d’autres informations que ce que l’on peut voir si l’on va uniquement dans les lieux touristiques: éducation, bidonvilles, santé, indigènes…» S’il y a des intéressés, faites-moi signe: il nous reste encore des revues à vendre!

J’aime Montréal parce que j’aime me retrouver au travers d’une quantité de gens. J’ai grandi dans un village de 2700 habitants, Saint-Prime. Ça reste le plus beau coin du monde, bien sûr, mais je trouve les grandes villes fascinantes. Il y a un tas de personnes, et des personnes souvent bien différentes les unes des autres. Il suffit d’observer un peu pour apercevoir les nuances qui habitent le monde.

Essayez, vous verrez: abordez plusieurs personnes de la même manière et voyez leur réaction. Et pourtant, ce sont tous des êtres humains, tous semblables à bien des niveaux tout en étant totalement uniques. Vraiment fascinant. Bien franchement, pour moi, c’est le retour qui est difficile; j’ai beaucoup à faire en peu de temps pour rattraper le temps passé à Montréal.

Quand notre choix de destination s’est fixé sur le Vietnam, ça m’a fait tout drôle, au départ. C’est qu’en embarquant dans le projet, ce n’était pas le genre de pays que je m’attendais à visiter. Et puis, je trouvais que ça nous prenait tellement de temps à choisir… Pour moi, tout pays aurait été une bonne idée et la destination ne m’importait que peu. Mais maintenant, c’est très clair: nous partirons pour le Vietnam! Je me suis très bien faite à l’idée et je m’en réjouis! Et je crois que c’est bien comme ça qu’il faut l’écrire: «Vietnam». Je ne sais pas s’il y a plusieurs orthographes parce que je l’ai lu comme ça aussi: «Viêt-Nam». Mais si je me fis à mon Multidictionnaire de la langue française, c’est bien «Vietnam». Enfin, bref… Je vous reviendrai là-dessus.

Pour le reste, c’est au financement que mes camarades et moi nous consacrons, pour l’instant. Là-dessus, j’ai quelques divergences d’opinion avec eux, je ne vois pas les choses de la même manière, mais au moins, nous visons tous la réussite du projet, c’est déjà ça. Et nous l’atteindrons, j’y compte bien!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,