Vacances a Vancouver et reportage sur la francophonie en Colombie-Britannique

Vacances a Vancouver et reportage sur la francophonie en Colombie-Britannique

Raymond Viger    Dossier Francophonie, Vancouver, Site d’injections supervisées

Du 23 juin au 7 juillet 2008, je me suis retrouvé en Colombie-Britannique pour des vacances avec Danielle. J’ai profité de ce voyage pour rencontrer différents groupes de la communauté francophone dans le but de faire un reportage pour le magazine Reflet de Société. Le premier reportage sera publié le 1er semptembre 2008.

Cette série de billets fait la présentation des rencontres réalisées et des différents lieux que j’ai visité. Parfois dans un cadre professionnel, a d’autres occasions dans un but purement de tourisme et de vacances.

Voici le sommaire des billets publiés et des sujets traités:

Chapitre 1. Le début de l’histoire. La décision de se rendre a Vancouver et de faire un reportage.

Chapitre 2. Après avoir reçu quelques informations je suis sensibilisé a la présence d’une communauté francophone forte et fière en Colombie-Britannique.

Chapitre 3. Je profite de ce voyage pour arrêter de fumer.

Chapitre 4. Premier segment du vol, Montréal-Ottawa et inconvénients de voyager avec aéroplan.

Chapitre 5. Arrivée a Vancouver et commentaires sur l’arrêt de consommation de cigarettes.

Chapitre 6. Système routier de Vancouver.

Chapitre 7. Premiers contacts avec les anglophones et des Québécois a Vancouver.

Chapitre 8. Visite du Queen Elisabeth Park: le Rose Garden et le conservatoire Bloedel.

Chapitre 9. Première épicerie a Vancouver: prix de la bière et alimentation internationale.

Chapitre 10. Série de commentaires sur Vancouver n’ayant pas trouvé leur place dans les premiers billets.

Chapitre 11. L’école Gabrielle Roy et l’éducation francophone.

Chapitre 12. L’éducation francophone: les école Rose-des-vents et Jules Vernes

Chapitre 13. Visite du Surrey art Gallery, Bear creek park et exposition de photos Alumni.

Chapitre 14. Visite des ponts suspendues: Lynn Valley et Capilano suspension bridge.

Chapitre 15. Visite du Horse shoe bay, Marine Drive, Lighthouse Park.

Chapitre 16. Visite du Parc Stanley et du Chinatown.

Chapitre 17. Visite de White Rock et du Serpentine fen bird sanctuary.

Chapitre 18. Visite de White Rock, rain forest reptile refuge et du Canadian flight museum.

Chapitre 19. Visite du Minters Gardens a Chilliwack, Fort Langley et les Rocheuses.

Chapitre 20. Vancouver Trolley company, Stanley Park et Aquarium de Vancouver.

Chapitre 21. Sky Train, Canada Place, Gasetown et Old spaghetti factory.

Chapitre 22. Meeting francophone, Fête du Canada et des tramways pour Arpi.

Chapitre 23. La Boussole, la Société de développement économique et le Collège Éducacentre

Chapitre 24. Maillardville et le Festival du Bois, Stevenson village à Richmond.

Chapitre 25. Butchart Gardens, Butterfly gardens, Île de Vancouver, ferry pour Victoria.

Chapitre 26. East Side Downtown, Insite, site d’injection supervisé de Vancouver.

Tous les billets sur Insite, le site d’injection supervisé.

Autres textes sur Toxicomanie

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Vancouver trolley company, Aquarium de Vancouver et le Stanley Park

Vancouver Trolley company, Aquarium de Vancouver et le Stanley Park

Chapitre 20                       Dossier Ville de Vancouver, Francophonie

Dimanche 29 juin. Nous débutons la journée en nous rendant au Parc Vanier. Nous y retrouvons le musée maritime, le musée de Vancouver et le Space Centre, une sorte de planétarium. Après avoir discuté avec la préposé a l’accueil, aucune des activités nous attirent.

Nous décidons d’acheter les billets pour « The Vancouver Trolley company« . Un autobus déguisé en ancien tramway. Le billet est bon pour 2 jours et nous pouvons monter et descendre autant de fois que nous le voulons dans ce tramway.

Pendant le trajet, nous tentons d’identifier les arrêts qui pourraient nous intéresser. Pas grand chose finalement. La majorité des arrêts sont des hôtels pour ramasser des clients. Il y avait tout de même un tour guidé de la ville, mais le conducteur machait tellement ses mots qu’il en était presqu’incompréhensible. Il avait l’air d’avoir une fixation sur l’argent et les vedettes. A chaque building que nous rencontrions, il se faisait un plaisir de nous dire combien cela avait coûté a l’époque et combien il valait aujourd’hui. Comme si toute l’histoire d’une ville se résumait a quelques chiffres financiers. A chaque hôtel, il nous faisait la liste des vedettes qui avaient déja couché dans celui-ci. Comme si toute l’histoire d’une ville se résumait a quelques chiffres financiers et les déplacements de quelques vedettes.

Nous décidons de faire un arrêt a l’Aquarium de Vancouver qui se trouve dans le Stanley park. Nous n’avons pas été déçu de ce choix. Le nombre d’espèce de poissons présenté est impressionnant. Les décors intéressants. Un spectacle de dauphins cloture notre visite après que nous ayions arrêté quelques instants pour regarder un bébé béluga. Sa mère avait accouché 20 jours plus tôt.

Après l’aquarium, nous avons marché jusqu’au prichain arrêt du tramway, la place des Totem. 8 Totems qui s’élancent vers le ciel et la visite est terminé. Mis a part quelques boutiques de souvenirs et de rafraîchissements.

Nous reprenons le tramway pour retrouver l’automobile. Déçu de cette attraction. 35$ pour un tour guidé. S’il ne m’avait pas promis de pouvoir l’utiliser pendant 2 jours et de faire les arrêts que je voulais, j’aurais possiblement été moins déçu. Pour vendre leur salade, ils ont mis le paquet. J’ai acheté le produit, maisl il n’était pas a la hauteur des promesses faites. On pourrait peut-être dire que le produit est pas si mail mais qu’il a été très mal vendu.

La canicule continue de frapper. Cela diminue nos énergies et notre goût de visiter d’autres attractions.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Horse shoe Bay, Marine drive, Light House park et le Stanley Park

Horse shoe Bay, Marine drive, Light House park et le Stanley Park

Vancouver, chapitre 15                     Dossier Ville de Vancouver, Francophonie

Nous nous retrouvons au very Far-West du Canada. Le Horse shoe Bay. J’ai sorti toutes les cartes routières. Je voulais trouver le point encore plus au bout du monde que le point touristique. J’en ai trouvé un, après m’être perdu a 3 reprises, nous avons fini par nous rendre au bout du rue au départ nommé Marine drive, qui se terminait par un chemin, une voiture de large avec les arbres qui frottaient dans les vitres de chaque côté, une route qui n’en finissait plus de monter et de descendre.

Une plage naturelle, un gros rocher qui ressemblait au rocher percé tombé sur le côté. A marée basse, nous pouvions nous rendre a ce rocher. Une sorte de bras de mer temporaire en attendant que la mer regagne le terrain laissé derrière elle.

Nous avons grimpé sur les différents escarpements de chaque côté de ce “blue lagon” non commercial. Danielle n’a pas réussi a le prendre en photo, vous devrais me croire sur parole. Grimpé au haut de notre falaise, nous avons vu un aigle. A la même hauteur que nous étions rendu sur les rochers. Nous nous sommes regardé droit dans les yeux pendant quelques instants.

Une vue superbe. Danielle a pris plusieurs photos. Environ une centaine par jour. Puisqu’elle n’a pas pris de notes sur l’endroit ou nous étions rendu quand elle a pris ses photos, elle va lire mon blogue pour classer en ordre chronologique les photos et situer son environnement.

Pour revenir vers Surrey, je décide prendre la route panoramique. Limite de 30 kilomètres-heure! Vraiment panoramique. A cette vitesse, nous avons le temps de tout voir. Le plus gros problème est de rester réveiller tout le long du voyage.

Je remarque qu’a chaque petit cours d’eau que nous croisons, une enseigne montre un saumon, donne le nom de ce cours d’eau et la sorte de saumon qui vit dans cet habitat. Au début quand je voyais ces enseignes, j’avais l’impression que c’était une traverse de saumons!!!

En route, nous croisons le Light House Park. Déception. Bien ordinaire. Quand on improvise, il faut accepter de faire aussi des rencontres ordinaires et pas juste des rencontres du 3e type. Après avoir visité tranquillement pas vite le long de Marine Drive, nous rentrons en direction de Vancouver par le Pont Lions gate bridge. En plein milieu je vois une sortie pour le parc Stanley. Je m’y dirige avec l’espoir d’y voir quelque chose qui sort de l’ordinaire.

Notre visite du Parc Stanley vous sera conté dans le prochain blogue, le chapitre 16 de voyage a Vancouver.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.