Pilule contraceptive, problème de fertilité et avoir des enfants

Pilule contraceptive, problème de fertilité et avoir des enfants

(Agence Science-Presse) – D’après une nouvelle étude britannique, la pilule contraceptive perturberait la perception des odeurs de la femme, avec pour conséquence de choisir un partenaire sexuel ayant un profil génétique similaire au sien.

Or, les femmes sont généralement attirées, de manière inconsciente, par des hommes possédant un patrimoine génétique différent. Une trop grande similarité entre les profils peut en effet causer des problèmes de fertilité, des fausses couches et des déficiences du système immunitaire chez les descendants.

Le traitement contraceptif pourrait donc parfois être à l’origine de ces difficultés et, selon les conclusions de l’étude, expliquer les raisons pour lesquelles beaucoup de relations amoureuses se détériorent brusquement au moment où la femme arrête de prendre la pilule pour avoir un enfant.

autres textes sur sexualité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,

Grandir avec l’arthrite

Grandir avec l’arthrite

Isabelle Burgun (Agence Science-Presse) – Arthrite ne rime pas toujours avec vieillesse. Sa forme juvénile s’avère même la maladie chronique infantile la plus fréquente au Canada. Ces inflammations articulaires inexpliquées empêchent un jeune de moins de 16 ans sur 250 de vivre sa vie d’enfant.

« C’est une maladie très douloureuse qui affectera le système musculo-squelettique et donc la croissance de l’enfant. Cela aura même des répercussions sur son développement psychosocial », relève Sarah Campillo du département de rhumatologie de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Arthrite juvénile

Cette maladie chronique frappe, à tous les stades de l’enfance, plus souvent les filles que les garçons – de l’ordre de trois pour un. Sans cause connue, on l’explique généralement par une dysfonction du système immunitaire s’attaquant aux articulations du corps. Contractée au cours de l’enfance, l’enfant en souffrira toute sa vie.

Arthrite: ce mal de la croissance

Petite taille, jambes disproportionnées ou encore déformations des articulations, la maladie se manifeste différemment. « Une inflammation du genou peut occasionner la croissance rapide d’une jambe au dépend de l’autre. L’enfant aura alors du mal à marcher », explique la rhumatologue qui connaît bien la maladie puisqu’elle en souffre elle-même depuis l’âge de cinq ans. Ce mal, qui lui a déformé les poignets, continue à la faire souffrir épisodiquement.

En plus des modifications de la croissance, l’arthrite juvénile diffère également de celle de l’adulte par de courantes uvéites chroniques — inflammations de l’œil — et des poussées évolutives imprévisibles. Ces dernières, en alternance avec des périodes variables de rémission, provoquent de fortes fièvres, des douleurs et même des maladies de peau.

Ces différentes formes se soignent par divers médicaments : anti-inflammatoires, immunosuppresseurs ou anti-TNF, un agent biologique qui agit à la source de l’inflammation. Des séances de physiothérapie et d’ergothérapie (étirements, amélioration de l’amplitude de mouvements, de la force musculaire, de la coordination, etc.) soulagent aussi le jeune patient.

Arthrite: un diagnostic difficile

Raideur, boitillement, douleur, enflures et difficulté à utiliser un bras ou une jambe, ces signes manifestes après une période de repos, peuvent mettre les parents sur la piste de la maladie.

« L’un des problèmes du dépistage, c’est que souvent les enfants ne se plaignent pas. Ils peuvent en souffrir depuis des mois avant de venir consulter », relève la chercheuse du Centre universitaire de santé McGill.

Actuellement, deux études, dont l’une pancanadienne, tentent de mieux comprendre ses rouages. L’équipe du Dr Ciaran Duffy de l’Hôpital de Montréal pour enfants s’attelle depuis quelques années déjà à comprendre l’évolution de l’arthrite juvénile.

Et plus récemment, sous la gouverne du Dr Alan Rosenberg de l’Université de Saskatchewan, un récent partenariat national de recherche vient d’être lancé pour déterminer les facteurs génétiques et environnementaux ayant une incidence sur l’arthrite juvénile (stress, infections, traumas, etc.).

Arthrite: pour en savoir plus

Facteurs génétiques et environnementaux ayant une incidence sur les résultats de l’arthrite juvénile – L’étude pancanadienne dirigée par le Dr Rosenberg
http://www.arthrite.ca/look%20at%20research/nri/jia/default.asp?s=1

Arthrite juvénile sur le site de la Société de l’arthrite
http://www.arthrite.ca/types%20of%20arthritis/childhood/default.asp?s=1

La Société de l’arthrite

http://www.arthrite.ca

Arthrite: un site pour les enfants

http://www.arthrite.ca/arthritis%20kids/default.asp?s=1

Une Marche des héros de l’arthrite pour amasser des fonds et briser quelques préjugés.

http://www.arthrite.ca/local%20programs/quebec/cabinet/marchehero/default.asp?s=1

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Alimentation de la femme enceinte et nausées matinales

Alimentation de la femme enceinte et nausées matinales

(Sylvain Lanouette, Agence Science-Presse) Le numéro de juillet du American Naturalist publie une nouvelle qui réconfortera peut-être les femmes enceintes victimes de nausées matinales. Leur souffrance n’est pas vaine : ces haut-le-cœur et vomissements sont des mécanismes biologiques qui protègent l’embryon. Ils apparaissent lors du premier tiers de la grossesse, la période où l’embryon est le plus sensible aux toxines et où le système immunitaire de la mère est le plus faible. Les odeurs de viande ou de légumes plus goûteux provoquent plus particulièrement les nausées. Or, dans la nature, ce sont justement ces aliments qui sont les plus susceptibles de contenir des parasites ou des poisons. C’est un bien étrange privilège que seuls les humains ont développé, puisque leur alimentation est beaucoup plus variée que la grande majorité des animaux, même les primates.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,

Un vaccin contre la malaria… inutile pour le tiers monde

Un vaccin contre la malaria… inutile pour le tiers monde


Anissa Rahma Cheikh

(Agence Science-Presse) – Avec près d’un million de victimes chaque année, la malaria, connue aussi sous le nom de paludisme, constitue le défi scientifique de la décennie. Même si le vaccin expérimental de la pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) suscite l’enthousiasme, il pourrait être utile aux touristes bien avant de secourir les populations les plus touchées.

Un vaccin pour les touristes?

Le vaccin de la compagnie pharmaceutique protégerait des enfants contre les formes sévères du paludisme pendant au moins six mois. Ce vaccin vise en fait la forme du parasite transmise par les moustiques, le sporozoïte. Après la vaccination, le système immunitaire induit la production d’anticorps et de globules blancs contre le sporozoïte, l’empêchant de survivre et de se développer dans le foie.

Cependant, Tatiana Scorza, chercheuse en parasitologie et immunologie à l’Université du Québec à Montréal, reste sceptique en ce qui concerne le nouveau vaccin. Selon elle, « le vaccin de GSK cible la phase hépatique, et vise à empêcher l’infection, dans le cas de personnes saines qui se dirigent vers des zones endémiques, comme les touristes ou les militaires. Préventif, le vaccin ne peut aider les gens déjà infectés. Il est donc inutile pour les résidents. Malheureusement, GSK n’investira jamais pour la création d’un vaccin visant particulièrement les habitants africains des zones touchées par la malaria. »

Même si les résultats obtenus par GSK sont encourageants, le vaccin n’est pas encore sur le marché, et d’autres études seront nécessaires afin d’en valider l’efficacité.

La moustiquaire, plus efficace?

En ce moment, le contrôle de la maladie prime sur son éradication. Les pays africains ont mis en place des programmes préventifs, afin d’éviter les piqûres des moustiques. Asperger les moustiquaires « ciel de lit » et les maisons d’insecticides, traiter à titre préventif les femmes enceintes et les individus déjà atteints constituent les volets de ce programme.

Lorsqu’interrogée sur l’usage de ces moustiquaires aspergées d’insecticides, la professeure Scorza répond : « La malaria est une maladie de pauvres. Le prix de ce type de moustiquaire est d’environ un dollar. Ces personnes ne peuvent se permettre cet achat. Alors qu’en est-il de l’obtention d’un vaccin qui vaudra évidemment bien plus qu’un dollar? Cela demeure un problème socio-économique qui se répercute sur l’incidence de la maladie. »

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Dans l’assiette des aînés

Dans l’assiette des aînés

Delphine Naum

(Agence Science-Presse) – Jean ne mange presque plus de viande parce que son dentier lui fait mal. Lucille a de la difficulté à couper ses aliments à cause de son arthrite. Jean-Claude ne mange que du junk food depuis que sa femme est décédée parce qu’il n’a jamais su cuisiner. Madeleine mange comme un oiseau parce qu’elle n’aime pas ce qu’il y a au menu de son centre de soins de longue durée. Pierrette a perdu du poids, mais se dit que c’est normal à son âge. Ces exemples fictifs reflètent une situation bien réelle : au Canada, plus de 40 % des personnes âgées vivant dans la communauté seraient à risque de connaître des problèmes nutritionnels. En milieu de soins, les chiffres sont encore plus élevés.

De la solitude à la pauvreté en passant par la maladie et les problèmes de mobilité, les facteurs qui font des aînés un groupe à risque sur le plan nutritionnel sont nombreux. Ajoutons à cela l’ignorance de la population. « La bonne nutrition des aînés est pourtant un enjeu important, car il en va entre autres de leur maintien à domicile », avertit Nancy Presse, diététiste et doctorante à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

Manque d’information

Les aînés, de même que ceux qui les conseillent, ne sont pas toujours outillés pour conjuguer correctement vieillissement et alimentation. « Les pratiques alimentaires des personnes âgées sont peu encadrées », déplore la spécialiste. De fait, il manque cruellement de diététistes pour accomplir le boulot. Au Québec, on en compte environ 1,33 par 1000 lits en CHSLD. Et lorsque les médias traitent de nutrition, ils laissent souvent les aînés dans l’ombre. « À l’exception des produits contenant des fibres, les messages nutritionnels véhiculés par les médias et par la publicité sont principalement destinés aux adultes et aux jeunes familles », remarque-t-elle.

De nombreux mythes alimentaires concourent à miner la bonne nutrition des aînés. L’un des plus persistants dans la société et même dans certains milieux de soins concerne leur perte de poids qui serait chose normale. « C’est faux! insiste Nancy Presse. Une perte de poids peut être un indicateur de problèmes de santé sous-jacents, il ne faut donc pas la banaliser ».

Quand vieillir et manger ne font pas bon ménage

« La solitude, l’isolement social et le deuil sont des facteurs qui amènent les personnes âgées à moins bien s’alimenter, ce qui s’accompagne le plus souvent d’une diminution de l’apport de protéines, explique la diététiste. Certaines études ont montré que les aînés vivant seuls présentaient des apports nutritionnels inférieurs à ceux vivant en couple ou en famille. Plusieurs études démontrent aussi que le revenu est un indice de la qualité de l’alimentation.

En milieu de soins?

Les menus sont bien plus souvent fonction de l’équilibre budgétaire que de la variété. Avec un budget de quatre à six dollars par jour en moyenne dépensé par les centres d’hébergement pour personnes âgées pour nourrir chaque aîné au Québec, l’Ordre des diététistes du Québec doute que cela leur permette de bénéficier d’une offre alimentaire qui puisse satisfaire leurs besoins nutritionnels tout en tenant compte de leur condition de santé.

La dénutrition, un mal qui passe trop souvent inaperçu

Lorsque ce que l’on mange ne suffit plus à répondre aux besoins de l’organisme survient la dénutrition. Si l’on se fie aux études américaines et européennes, elle toucherait jusqu’à 15 % des personnes âgées vivant dans la communauté et jusqu’à 65 % des aînés hospitalisés ou vivant en centre d’hébergement.

Plusieurs travaux ont mis en lumière un fait potentiellement inquiétant : le personnel soignant est souvent aveugle à la dénutrition. Une étude menée auprès de 1017 aînés vivant en résidence a montré que la dénutrition n’était décelée que dans 43 % des cas. Même s’il existe de nombreux outils de détection éprouvés, on ne fait pas le dépistage systématique de la dénutrition au Québec. Or, si elle passe inaperçue, la dénutrition n’est pas soignée. En plus d’entraîner de nombreux changements dans l’organisme, la dénutrition affecte le système immunitaire. Chez les aînés, elle augmente de deux à six fois la morbidité infectieuse et multiplie par deux à quatre le risque de mortalité.

Devant ce portrait, Nancy Presse dessine un souhait : « Dans la population et chez les professionnels, il faudra prendre acte de l’importance des troubles nutritionnels et de leur dépistage chez les aînés. Cela impliquera d’augmenter les services d’aide à domicile et le nombre de diététistes dans les CLSC et les CHSLD du Québec. Par la prévention, on peut éviter de nombreux problèmes de santé découlant d’une mauvaise alimentation. »

Pour en savoir plus
Ferland, Guylaine, Alimentation et vieillissement, Presses de l’Université de Montréal, 2007
Mémoire de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec :
Consultation publique sur les conditions de vie des personnes aînées : un enjeu de société, une responsabilité qui nous interpelle tous, 2007

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La solitude est dans le sang

La solitude est dans le sang

(Agence Science-Presse) – Les effets bénéfiques d’une vie sociale épanouie peuvent être mesurés avec un prélèvement sanguin. Une équipe de l’Université de Los Angeles, en Californie, publiait récemment, dans la revue Genome Biology, une étude démontrant que le système immunitaire des personnes socialement isolées et de celles bien entourées s’exprime différemment. Le chercheur principal explique qu’en se penchant sur l’expression du génome des globules blancs, il sera peut-être possible de combattre les effets de l’isolement social sur la santé. En attendant, pour vivre en santé, socialisons.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La tuberculose se fait rentrer dedans par un vieux vaccin datant des années 20

La tuberculose se fait rentrer dedans par un vieux vaccin datant des années 20

(Agence Science-Presse) – Le BCG, un vaccin développé contre le bacille de la tuberculose en 1920 pourrait bien faire un retour en force après qu’on aie découvert qu’il offre une protection plus vigoureuse contre les souches modernes de la maladie que celui présentement utilisé (Bacille Calmette-Guérin). La tuberculose fait deux millions de victimes chaque année. Le vaccin présent est une souche vivante, non-pathogène, de la bactérie Mycobacterium tuberculosis, qui cause la TB. On l’administre encore dans les pays en voie de développement, là ou la méningite causée par le bacille est une menace pour les enfants. Toutefois, ce vaccin a perdu la faveur en ce qui concerne sa capacité de prévention de la forme la plus courante de TB, qui affecte les poumons. Des tests ont démontré qu’il n’offre qu’une faible protection dans certains pays, principalement parce que l’immunité des gens à des bactéries « sauvages » reliées tue aussi le vaccin lui-même. Le BCG, rendu trop faible, n’a jamais été offert de manière routinière aux États-Unis. et de nombreux pays d’Europe l’ont abandonné, dont le Royaume-Uni en 2005. Toutefois, Stewart Cole et ses collègues de l’Institut Pasteur à Paris (ou le BCG a été inventé) ont analysé 10 souches de BCG introduites entre 1924 et 1989. L’équipe a découvert, surprise, que le vaccin avait évolué, principalement pour s’adapter au bouillon de culture dans lequel on le cultive. « Nous avons à peine changé la manière dont le vaccin BCG est créé depuis 1921 », a-t-il remarqué. Un des problèmes des vaccins vivants, toutefois, est que ces derniers peuvent causer des maladies chez les individus au système immunitaire compromis, comme ceux souffrant du sida. Mais Cole croit que le BCG pourrait sauver des vies dans des pays comme l’Inde et la Chine, qui montrent beaucoup de cas de TB, mais relativement peu, jusqu’ici, de cas de sida.

Journal reference: Proceedings of the National Academy of Sciences (DOI: 10.1073/pnas.0700869104

Autres textes sur la santé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.