Tabac et gras, même combat!

Tabac et gras, même combat!

(Agence Science-Presse) – Les gouvernements devraient-ils partir en guerre contre l’obésité de la même façon qu’ils sont partis en guerre, jadis, contre le tabagisme? Car c’est bien d’une guerre dont il s’agirait: dans «l’autre camp» se retrouveraient les compagnies qui font leur pain et leur beurre des aliments riches en gras et en sucre.

Le gras et le sucre ont pour caractéristique de stimuler la partie de notre cerveau qui réclame du plaisir: exactement comme le faisait le tabac.

Ce parallèle est au coeur d’un livre intitulé The End of Overeating (Rodale Press, 2009), écrit par un nommé David Kessler, qui a lui-même pour caractéristique d’avoir été, au sein du gouvernement américain, au coeur de la croisade contre les compagnies de tabac.

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Si tu paies, j’écrase!

Dossier Santé

Si tu paies, j’écrase!

(Agence Science-Presse) – Les fumeurs qui tentent d’arrêter sont plus susceptibles de le faire si on leur offre de l’argent. Trois fois plus… ce qui en dit long sur leurs priorités!

Le New England Journal of Medicine a publié cette étude qui aborde le phénomène de la dépendance au tabac par un biais inhabituel: 878 employés de General Electric, tous fumeurs, ont servi de cobayes à des chercheurs de l’École de médecine de l’Université de Philadelphie.

La moitié de ces employés pouvaient recevoir jusqu’à 750$ s’ils cessaient de fumer pendant au moins neuf mois.

Dans ce groupe, un an plus tard, 15% avaient cessé de fumer, contre 5% des autres. Les auteurs ne manquent pas de souligner qu’aux États-Unis, 70% des fumeurs affirment vouloir cesser de fumer… mais seulement 2 à 3% passent à l’acte dans une année typique.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,

Jeunes obèses et jeunes fumeurs en danger

Dossiers Santé, Science

Jeunes obèses et jeunes fumeurs en danger

(Agence Science-Presse) – Être obèse à 18 ans est aussi dangereux que d’être fumeur.

Dans les deux cas, cela multiplierait par deux les risques de mourir plus jeune, selon une analyse des dossiers médicaux de 45 000 Suédois, publiée dans le British Medical Journal.

Et on ne vous dit rien des jeunes de 18 ans qui sont obèses et qui fument…

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,

Campagne anti-tabac, les jeunes et les adolescents

Campagne anti-tabac, les jeunes et les adolescents

(Agence Science-Presse) – Ce sont souvent les amis qui poussent les adolescents à fumer pour la première fois, mais ce sont des étrangers qui les persuadent d’arrêter. Le réseau des « allumeurs » est comparé à une volée d’oiseaux par Nicholas Christakis, de l’Université Harvard : « toute la bande s’envole ensemble ». Ce sociologue des sciences a recensé les habitudes liées au tabac de 12 000 personnes sur une période de 32 ans, à la recherche de connections sociales. Son étude est parue dans le New England Journal of Medicine. Conclusion au bénéfice des campagnes anti-tabac : visez l’affaiblissement de ces réseaux sociaux, plutôt que de cibler le fumeur individuel.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

La cigarette tue: le travail tue aussi!

La cigarette tue: le travail tue aussi!

Dossier Ville de Vancouver

Ok, ce n’est pas un titre scientifique. Comme vous aviez pu le lire, Danielle et moi avions profité de notre voyage de Vacances-boulot pour arrêter de fumer. Elle avec 653132_cigarette les pilules Champix et moi avec des patches à la nicotine.

Dans les 3 premières heures qui ont suivi notre retour au travail, Danielle et moi nous nous sommes regardé et nous avons recommencé à fumer.

Les paris sont ouverts: Est-ce le stress de notre travail qui va nous tuer ou si le stress de notre travail nous fait fumer et que la cigarette va nous tuer?

Morale de cette histoire, si nous n’avions  jamais commencé à fumer, nous n’aurions pas cette difficulté à arrêter.

Je viens d’une génération où nous fumions à l’école. Pas dans les corridors, mais dans les classes de cours. Nous avions chacun nos cendriers sur notre pupitre. J’ai fumé dans des classes de Cégep et de l’université. À la télévision, on nous vendait l’illusion que la cigarette nous relaxait et nous permettait d’être plus performant. Nous fumions en faisant l’épicerie.

Avec toutes les règlementations anti-tabac qui existe aujourd’hui ce petit rappel historique semble inimaginable. Il est pourtant bien vrai.

Tout cela pour dire que la cigarette est belle et bien une drogue. Une des pires que notre système ait inventé. J’ai passé à travers pas mal de chose dans ma vie, mais je n’ai pas encore réussi à écraser.

Je suis bien content que mes enfants ne fument pas. Je suis bien content qu’il y ait de plus en plus d’espace non-fumeur.

En vacance, je réussis à être un non-fumeur. Puisque j’aspire à prendre une semi-retraite à l’âge de 86 ans, j’espère ne pas attendre à ce moment pour arrêter de fumer.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Se soigner par les aliments

 
 
 

Se soigner par les aliments

Isabelle Burgun

 

(Agence Science-Presse) – Lait vitaminé, jus enrichi de calcium, œufs oméga-3, yogourts au bifidus. Les aliments seraient-ils maintenant destinés à nous soigner autant qu’à nous nourrir?

 » Je suis assez sceptique sur l’aliment miracle qui nous soigne de nos maux, sanctionne Marie-Dominique Beaulieu, titulaire de la Chaire Docteur Sadok Besrour en médecine familiale. Les problèmes de santé englobent beaucoup d’autres éléments.  » La spécialiste était l’un des invités du dernier café scientifique, L’aliment, un médicament? qui se déroulait récemment au Cœur des sciences de l’UQAM.

Info-bouffe et malbouffe

Les aliments fonctionnels se multiplient et innovent arborant le label  » santé  » pour mieux séduire les consommateurs. Mais comment choisir dans cette abondance de produits?

 » Le label naturel fait vendre. Si on veut une source d’oméga-3, il vaut mieux manger du poisson que des pilules « , tranche Jean-Louis Brazier, professeur à la faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. Français d’origine et adepte de  » bonne bouffe « , il pense qu’en matière d’alimentation aussi nous subissons une abondance d’informations qui nous nuit:  » Nous vivons une époque d’ »infobésité » qui profite à ceux qui vendent ces produits dits santé. Il circule beaucoup d’amalgames et de fausses informations. Le consommateur doit faire marcher son GBS : Gros Bon Sens « .

Une opinion que partage Richard Béliveau, titulaire de la Chaire de recherche en prévention du cancer à l’UQAM et coauteur des livres Les aliments contre le cancer et Cuisiner avec les aliments contre le cancer.  » Les gens ne font pas la distinction entre les informations qui proviennent du livre d’un médecin et celles qu’ils trouvent sur le web.  »

Prévenir ou guérir ?

Malgré les études longitudinales sur les populations et celles en pharmacologie, il s’avère encore hasardeux d’établir l’équation  » aliment = guérison « .  » Les médecins se font souvent demander de cibler un aliment. La recette est plutôt de manger sain et varié « , affirme la Dre Beaulieu.

Tous les experts s’entendent pour affirmer que l’on ne peut pas prendre un aliment pour un médicament.  » Un aliment ne peut pas être réduit à une molécule « , soulève Jean-Louis Brazier. Si certains d’entre eux peuvent aider à prévenir, on ne parle pas de se guérir en consommant des carottes.  » Il faut faire la distinction entre la prévention et la guérison. Renverser le processus de la maladie demande plus que de manger des brocolis « , ajoute de son côté Dre Beaulieu.

Les invités ont défait également quelques mythes autour du bien manger. Les suppléments ne peuvent ainsi pas remplacer une bonne alimentation et bien manger ne coûte pas cher.  » Les légumineuses sont des aliments fantastiques qui ne coûtent pas cher. Le chou aussi, et il fournit trois repas  » renchérit le Dr Béliveau. Il a également dénoncé les croyances autour des résidus de pesticides des fruits et légumes.  » Une légende urbaine. Le cancer provient en premier lieu de la consommation de tabac et de l’obésité « , tranche-t-il.

Les experts se sont également penchés sur le  » paradoxe français « . Alors que les Français consomment une alimentation riche et boivent du vin en abondance, ils présentent le taux le plus bas des maladies cardiaques.  » On nous sert les antioxydants – issus du tanin du vin — à toutes les sauces, mais les Français ne vivent pas plus longtemps, ils meurent de maladies différentes comme la cirrhose du foie « , affirme Jean-Luis Brazier.

Les bons aliments

Malgré tout, certains aliments sont considérés comme importants pour une saine alimentation. On leur reconnaît même des vertus pour éloigner certains risques de contracter des maladies, tels certains cancers.  » Des études montrent que certains prébiotiques, comme l’inuline que l’on trouve dans l’ail, les oignons ou les asperges, réduiraient l’incidence des cancers colorectaux  » soutient le Dr Béliveau. Ces prébiotiques stimulent la croissance de certaines bactéries bonnes pour la santé ce qui aurait un rôle dans la réduction des maladies intestinales et aiderait, entre autres, à combattre la constipation.

Parmi la liste d’épicerie des  » bons aliments « , on retrouve aussi les céréales de grains entiers. Ces grains renferment des substances nutritionnelles très importantes jouant un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.  » Des réductions de 40 % de risque, c’est énorme « , s’exclame le Dr Béliveau. La vedette est actuellement les graines de lin. Il recommande d’en consommer une cuillère à thé tous les jours en prévention.

Tout au long de la soirée, les invités ont plutôt mis de l’avant le Guide de l’alimentation canadienne. Ils ont par contre montré du doigt le  » Vasy  » du monsieur bleu des publicités visant à valoriser la saine alimentation.  » Il y a encore beaucoup de travail à faire sur la communication. Les gens mangent trop sucré et trop gras, mais il faut prendre les gens pour des personnes intelligentes et responsables « , pense la Dre Beaulieu.

La malbouffe – véritable fléau — sévit cruellement auprès d’une population pauvre et mal informée. Ce qui fait les choux gras de l’industrie agroalimentaire.  » L’épidémie d’obésité demande à ce qu’on revoit notre alimentation. C’est une question de santé publique « , pense le Dr Béliveau. Ce qui serait à portée de fourchette.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Fumeurs: votre jugement est parti en fumée

Fumeurs: votre jugement est parti en fumée

(Agence Science-Presse) – Les fumeurs qui n’abandonnent pas leur mauvaise habitude en dépit des mauvaises nouvelles ont peut-être quelque chose qui ne tourne pas rond dans leur cerveau. Pearl Chiu et ses collègues du Collège Baylor de médecine (Texas) ont étudié les cerveaux de 31 fumeurs et 31 non-fumeurs et ont observé les mêmes différences lorsqu’on les soumettait à une simulation boursière. Alors que les non-fumeurs utilisaient les conseils qui leur étaient donnés après un investissement pour ajuster leurs futurs investissements, les fumeurs, eux, changeaient à peine leur comportement. Leur activité cérébrale démontre qu’ils avaient bel et bien enregistré l’information, mais que celle-ci ne semblait pas avoir un impact sur leur prise de décision (source: Nature Neuroscience).

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel