Suicide de Robin Williams: mauvaise couverture Facebook et Twitter

Dérapage des réseaux sociaux

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Raymond Viger Dossier Suicide

intervention crise personnes suicidaires suicide se suicider mourir sans souffranceJ’ai fait parti de ceux qui ont sensibilisé les médias sur l’importance parler du suicide d’une façon responsable et adéquate. Parce qu’en parler n’importe comment risque de créer des mythes autour du suicide qui seront difficiles à défaire par la suite.

Parler du suicide d’une façon positive peut créer des réactions d’imitation, faussement faire croire à des personnes fragiles que le suicide pourrait être une option pour eux.

Le suicide de Robin Williams

Je ne voulais pas prendre position dans le suicide de Robin Williams. Parce que j’ai les yeux cernés par la fatigue. Je travaille 15 heures par jour. 7 jours sur 7. Parce que j’interviens déjà sur Internet auprès de personnes fragiles qui sont envahies par des pensées suicidaires. Parce que je vais écrire ce billet sans avoir le temps de le relire. Compte tenu de l’importance du sujet, j’aurais préféré passer mon tour.

J’ai reçu beaucoup de demandes pour que je prenne position. Même des demandes directes. Malgré tout, j’avais décidé de ne pas en parler. Parce que je fais confiance aux journalistes du Québec de bien couvrir le sujet.

Le traitement médiatique du suicide

quebec-suicide-prevention-handbook interventionNos débats sur la façon de traiter le suicide ont porté fruit. Les journalistes Québécois en font, majoritairement, un excellente couverture.

De temps à autre, je suis obligé de dénoncer quelques fautes éthiques ou morales dans le traitement du suicide. Parfois c’est pour bien faire mais certains producteurs se mettent les 2 pieds dans les plats.

Et tous les gains que nous avions fait auprès des journalistes sont maintenant annulés par la force des réseaux sociaux.

Suicide Robin Williams et les réseaux sociaux

Dans le suicide de Robin Williams, The Academy of Motion Picture Arts and Sciences,les gens qui sont derrière les Oscars, ont mis en ligne sur Twitter une image du suicide de Robin Williams qui valorise le suicide et qui met en danger tous les internautes qui pourraient déjà être dépressif.

Selon le site d’analyse des réseaux sociaux, ont parle de 270,000 personnes qui l’auraient partagées, permettant à plus de 69 millions de personnes d’avoir vu cette très… très… mauvaise description d’un suicide.

Je suis convaincu que les gens de cette académie n’avait pas de mauvaise intention. Mais on dit bien que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Ça nous a pris 10 ans de travail auprès des journalistes du Québec pour avoir une couverture adéquate. En 10 minutes, un seul Tweet vient tout détruire. Les communications en 2014 sont plus faciles et plus rapides.

Mais pas toujours pour le mieux.

Ressources touchant le suicide

Je profite de cette occasion pour demander à tout ceux qui veulent parler du suicide de laisser, à la fin de leur billet, les cordonnées des ressources pouvant aider et soutenir les personnes qui seraient dérangées par le suicide. Parce que le suicide dérange.

Et n’oubliez pas que sur l’Internet, ce sont des gens de partout à travers le monde qui pourrait lire votre billet. Ne vous limitez donc pas aux ressources locales. Assurez-vous d’inclure des ressources internationales d’intervention auprès de personnes suicidaires. Et n’hésitez pas à les partager pour que nous fassions de même.

Article du Washington Post présentant la mauvaise couverture du suicide de Robin Williams.

Ressources en prévention du suicide:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Site Internet. Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056.

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide.

Autres textes sur le Suicide:

Mauvaise couverture médiatique du Suicide

Vos commentaires sur le traitement par les médias sociaux du suicide de Robin Williams.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet:http://www.editionstnt.com/livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Vos commentaires sur le traitement par les médias sociaux du suicide de Robin Williams.

Racisme au hockey et PK Subban

Journal de Montréal et Twitter

Journalisme et réseaux sociaux

Quel est notre responsabilité vis-à-vis cette violence?

Raymond Viger Dossiers Conflit d’intérêtJournal de MontrealRacisme

racisme pk subban défenseur canadiens de montréal propos racistes twitterDans son édition de samedi, le Journal de Montréal nous parle du racisme que subissent les joueurs de hockey Noirs dans la ligue Nationale.

En gros caractère, le Journal de Montréal reprend et présente les propos racistes qu’a subi PK Subban. Le sens de l’article est de dénoncer ces gestes racistes. Cependant est-ce éthique et nécessaire de montrer les propos racistes?

Ces commentaires disgracieux sont une forme de violence. En les reprenant, le Journal de Montréal ne devient-il pas tout aussi violent que ceux qui les ont mis en ligne sur Twitter? En les publiant ainsi et en leur donnant une telle visibilité, le Journal de Montréal n’encourage-t-il pas ces gens à continuer?

Notre responsabilité sociale

Quand on gère un blog nous sommes responsable non seulement de ce que nous publions mais aussi de tous les commentaires qui peuvent être publiés sur notre blog. Twitter n’a-t-il pas sa part de responsabilité envers une telle forme de violence? Twitter n’aurait-il pas le devoir de censurer rapidement de telles commentaires? Twitter ne devrait-il pas bannir et fermer les comptes des internautes qui se servent des médias sociaux pour lancer leur venin?

Si en tant que société nous mettions nos culottes et réagissions contre ces formes de violence, celles-ci diminueraient. Un dicton présente bien la problématique: qui ne dit mot, consent.

Dénonciation

  • Je suis contre le racisme et toute forme de violence, verbale, physique ou autre.
  • Je suis contre le journalisme qui publie inutilement ces violences et leur donne une visibilité.
  • Je suis contre les réseaux sociaux qui ne sont pas capables d’assumer leur responsabilité envers ces violences.
  • Je suis contre les internautes qui se servent des réseaux sociaux pour déverser une telle violence.
  • Je suis contre l’idée qu’au nom de la liberté d’expression nous ne puissions rien faire et que nous soyons obligé de subir et d’endurer de telles aberrations.

VOS COMMENTAIRES SUR  PK Subban et le racisme au hockey

Autres textes sur le Mois de l’histoire des Noirs

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet:http://www.editionstnt.com/livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR  PK Subban et le racisme au hockey

Tout le monde en parle et Twitter en direct

Un traumatisme à éviter

Hier soir, j’ai décidé de faire une nouvelle expérience: twitter en direct pendant l’émission Tout le monde en parle. 

Raymond Viger      Dossiers Télévision, Internet

Sur Twitter, en affichant le hastag TLMEP (#tlmep) dans notre message, celui-ci se retrouvera dans un fil de conversation avec tous ceux qui feront la même chose.

Les gens laissent des messages mais la capacité de tout lire est plus que dépassé. De plus, à chaque fois que quelqu’un retwitte un message, celui-ci revient dans le haut, créant une pollution littéraire pénible à subir. Quand le même message te revient 50 fois, tu aimerais pouvoir y lire quelque chose de cohérent et nouveau.

Communiquer dans la cohue

J’ai tenté de répondre à quelques personnes. C’était dans mon courriel que j’étais avisé qu’une réponse m’était parvenue. Et de là, je n’ai pas réussi à trouver une façon rapide de répondre aux personnes concernées.

Et pendant ce temps, une vingtaine de messages supplémentaires venaient de se rajouter dans la conversation.

Et parce que sur Twitter les messages sont limités à 140 caractères, une personne m’avait envoyé 3 messages pour expliquer son point de vue. Chacun de ces messages étaient entrecoupés par tous les nouveaux et anciens messages qui ne cessaient de rentrer.

Une cacophonie impossible à suivre et à participer adéquatement. Au pire je pourrais me limiter à émettre un commentaire sans me préoccuper des réponses reçues.

Mais ça serait contraire aux enseignements de base que j’ai reçus de mon mentor, Pierre Péladeau: toujours répondre aux gens qui te laissent un message.

VOS COMMENTAIRES SUR Twitter en direct à Tout le monde en parle

Autres textes sur Cinéma et télévision

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Merci de partager

VOS COMMENTAIRES SUR Twitter en direct à Tout le monde en parle

Congrès scientifiques virtuels

Congrès scientifiques virtuels

Pascal Lapointe

(Agence Science-Presse) – On commence à évaluer l’impact des blogues et des wikis sur la science, mais on ne s’est pas encore intéressé à l’impact que pourraient avoir les nouveaux outils d’Internet sur les congrès scientifiques. Les avantages d’un congrès «en ligne» semblent pourtant évidents: moins de pollution, moins de conflits d’horaire… et le droit de cogner des clous.

Les expériences menées jusqu’ici ont été marginales, mais plus pour longtemps, selon un éditorial paru dans Nature cet automne: «le nombre toujours croissant de ces rencontres scientifiques est préoccupant. Bien sûr, le rythme de la science s’accélère. Mais la prolifération des rencontres est parfois influencée par le désir qu’ont des chercheurs de grossir leur CV ou par le prestige qu’apporte un tel événement à une institution».

Twitter et conférence

Même la revue Fortune en parlait cette année sous le terme de «Conférence 2.0», en donnant en exemple une entrevue «désastreuse» avec le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, sur la scène du Festival interactif South by Southwest, tenu au Texas en mars. Les questions posées par l’animatrice avaient paru insipides à plusieurs spectateurs, qui s’étaient mis à commenter en direct, via Twitter — un mélange de micro-blogue et de messagerie instantanée — et la frustration dans la salle grimpait, à mesure que les uns lisaient sur Twitter les commentaires des autres.

Faut-il y voir un exemple de plus de la «prise de parole» et de la «prise de contrôle», ces deux mamelles de l’Internet 2.0? Il est certain que si un auditoire peut partager ses pensées en temps réel, on vient de jeter par terre le modèle «je-parle-vous-écoutez» des congrès…

Redéfinir la conférence

«Lorsque le panel a commencé à s’étirer, raconte un des interlocuteurs dans l’article de Fortune, vous pouviez voir les portables s’ouvrir et Twitter arriver». Les panélistes, réalisant qu’ils n’apportaient pas à l’audience ce qu’elle attendait, ont réorienté le tir.

L’expérience des «non-conférences» s’inscrit dans cette logique de la «Conférence 2.0»: dans une «non-conférence», les projecteurs sont tournés vers la salle, plutôt que vers un panel.

Mais une conférence virtuelle, ou mi-virtuelle mi «-réelle» serait plus audacieuse encore, puisque la «salle» en question serait élargie aux quatre coins d’Internet. David McClure, organisateur d’événements chez O’Reilly Media — qui organise entre autres le Foo Camp, cité comme un modèle de conférence 2.0 — n’y voit nullement une menace: «vous avez plus de réactions et vous pouvez mener une session plus intéressante.»

Conférence avec le monde entier

Comment ça pourrait fonctionner? Parmi les quelques rares trucs — le concept est encore embryonnaire! —, on mentionne la nécessité d’avoir des petits groupes (les plus gros congrès internationaux devront attendre), de laisser au public la possibilité de réviser le programme avant (ou de voter), d’élargir le temps nécessaire au réseautage entre les sessions… et d’évidemment prévoir un wifi gratuit! Ou encore, pour réduire les déplacements en avion, pourquoi ne pas rassembler les gens en plus d’un endroit?

S’ils ont besoin d’un prétexte, la crise financière en devient un: on économise les billets d’avion et on réduit son empreinte carbone. «Les congrès scientifiques sont nécessaires et jouent encore un rôle important», conclut Nature en éditorial. La technologie ne peut pas toujours remplacer les contacts personnels. Mais les organisateurs de congrès pourraient y réfléchir à deux fois, «avant de lancer leurs prochains appels à des contributions.»

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Twitter et nouvelles technologies: être un dinosaure Twit!

Twitter et nouvelles technologies: être un dinosaure Twit!

Raymond Viger             Dossier Web.

Je sais, vous allez dire que je suis Twit!!! J’ai réussi à ouvrir un compte Twitter. Vu que mon nom n’était pas disponible, Sniff, Sniff!!! J’ai enregistré Refletdesociete.

Je peux maintenant retourner sur mon compte Twitter, changer le mot de passe, changer la photo, faire toutes sortes de choses… mais je suis incapable d’inscrire un nouveau message!!!

J’étais un dinosaure des nouvelles technologie. Maintenant je suis un dinosaure Twit!!!

Début de mon histoire sur Twitter.

VOS COMMENTAIRES SUR TWITTER ET LES DINOSAURES TWIT.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,

Twitter pour les geeks high-tech

Twitter pour les geeks high-tech

Raymond Viger, Dominic Desmarais            Dossier Internet

Un magazine, des sites Internet et des blogues. Je croyais bien que mon incursion dans le monde des technologies se limiteraient à ces facettes de la blogosphère.

Dominic Desmarais, un de nos journalistes me tort un bras pour que j’ouvre un compte Face Book. « Au pire, tu commences à former ta communauté et si jamais tu décides d’embarquer pour de bon, tu auras déjà du monde autour de toi, me dit Dominic d’un ton rassurant ».

Facebook

Bon OK. Je crée un Facebook.  Pas trop sûr de comment ça marche. Valérie Carrier, stagiaire en journalisme du Cégep de Jonquière mentionne maintenant qu’on devrait créer un groupe pour le Journal de la Rue, le Café-Graffiti et Reflet de Société. Et voilà, c’est fait.

J’espérais que mon incursion dans les nouvelles technologies arrêteraient là. Mais non. Voilà maintenant que je lis un billet de Renart L’Éveillé. Renart m’a convaincu que Twitter devient un outil qui devient un incontournable.

Twitter

Si vous pensez que je viens de vous annoncer que j’ai maintenant mon Twitter. Bîn non, pas encore. J’ai essayé. J’ai suivi les instructions. Première déception. En tentant d’enregistrer mon nom sur mon nouveau Twitter, je me fais dire que mon nom est déjà pris!!! J’espère que c’est un vrai Raymond Viger et que ce n’est pas quelqu’un qui voulait me jouer un tour.

Malgré cette déception de ne plus avoir accès à mon nom, j’essaye de télécharger les dossiers demandés. Deuxième déception. Mon ordinateur n’a pas les mêmes barres d’outils, je ne comprends plus ce qu’il se passe sur mon ordinateur.

J’avais l’intention d’avoir un Twitter. Pour l’instant, je n’ai que des bogs sur mon ordinateur.

Je refais un autre essai. J’ai pris le nom de Reflet de Société pour le Twitter. Ça fonctionne. Je suis maintenant sur Twitter. Il reste encore à y mettre ma photo, relier le tout au blogue et au site… Au moins la première étape est au moins franchi.

VOS COMMENTAIRES SUR TWITTER.

PS 25 avril 2009 Suite de mon histoire avec Twitter

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,