Vachement pratiques les robots de traite

Vachement pratiques, les robots de traite!

André Dumont (Agence Science-presse)

Robots et animaux font-ils bon ménage? Si l’on s’en tient à la robotisation qui s’opère sur les fermes laitières au Québec, force est de répondre par l’affirmative.

Jetez un coup d’œil à l’intérieur d’une étable ultra-moderne et vous risquez de n’y voir aucun travailleur. Un robot sur rail distribue l’alimentation aux vaches, qui se présentent au robot de traite quand bon leur semble. Elles se paient ensuite un bon brossage du dos en s’installant sous une brosse automatisée.

Des robots au secours des producteurs québécois

Depuis cet hiver, un nouveau venu fait son apparition : Juno, le robot qui repousse l’alimentation sous le museau des vaches à intervalles programmables.

Proposé par le fabricant de robots de traite hollandais Lely, Juno fait un mètre de diamètre, se déplace sur trois roues dissimulées sous sa coque et se guide à l’aide d’ultrasons. Son allure fait penser à un fantôme du jeu Pacman. Lely a d’ailleurs songé à l’appeler UFO, confie le représentant Guillaume Peters.

La tâche de Juno semble banale, mais les producteurs laitiers québécois – champions des petits troupeaux à très haute productivité – savent que plus souvent la ration de foin est balayée en direction de la vache, plus elle mange et plus elle donne de lait. Si un robot peut s’en charger, plus besoin de repasser à l’étable entre les traites ou en soirée!

Comme dans d’autres secteurs, les producteurs laitiers se font vieux et peinent à trouver de la main-d’œuvre. Le répit offert par les robots est fort apprécié.

Productivité garantie

Rovibec, une entreprise de Sainte-Monique, dans le Centre-du-Québec, fabrique depuis 20 ans des robots d’alimentation capables aujourd’hui d’offrir une ration adaptée aux besoins spécifiques de chacune des vaches du troupeau.

Suspendus à un rail et entièrement programmables, ces robots réduisent d’environ 40 % le temps de travail à l’étable, estime le chef de produit Martin Rousseau.

À ce jour, Rovibec a fabriqué environ 1000 robots, dont 800 ont été installés sur des fermes du Québec. « Notre quatrième génération de robots est équipée d’un écran tactile, avec des icônes. Nous avons simplifié la programmation au maximum, en pensant aux producteurs âgés », affirme Martin Rousseau.

Traite des vaches robotisée

C’est toutefois la traite robotisée qui fait le plus jaser. Lely, qui occupe pratiquement la moitié du marché mondial des robots de traite, a vendu à ce jour 140 robots à 78 fermes du Québec.

Installé à un endroit fixe, le robot reçoit dans sa cage la vache qui ressent l’envie d’être traite. Un bras équipé de brosses rotatives lui lave le pis et lui branche la trayeuse. La traite se déroule sans l’intervention du producteur, qui n’a qu’à suivre les rapports de volumes de lait et de contenu en gras et protéines sur son ordinateur.

Ces robots nécessitent cependant une conversion à des bâtiments à stabulation libre, où les vaches se déplacent au gré de leurs besoins. Au Québec, les producteurs préfèrent garder leurs vaches attachées dans des stalles individuelles. Cela permet un meilleur suivi de la santé et des chaleurs de chacune, disent-ils.

Un inventeur québécois a trouvé une solution : un robot de traite mobile, qui se présente derrière chacune des vaches dans leurs stalles. Les deux bras de caoutchouc de Robotléo se pressent contre les épaules de la vache, la font reculer de quelques pas et le bras de traite d’un robot Lely usagé se met à l’ouvrage.

L’inventeur, Léo Rousseau, est agriculteur à Sainte-Monique. Il est le frère de Victor Rousseau, le fondateur de Rovibec. Les inventions, c’est de famille!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Le message des étoiles

Le message des étoiles

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Et si les extraterrestres, plutôt que de s’envoyer des messages radio, communiquaient par… les étoiles? Sans blague. Un astronome de l’Université d’Hawaii affirme que des étoiles géantes appelées les céphéides variables, pourraient être utilisées pour transmettre des messages, entre diverses civilisations. Un Internet interstellaire, en quelque sorte.

Pourquoi ces étoiles? Parce qu’elles ont une double particularité : elles sont visibles à de très grandes distances (60 millions d’années-lumière) et « clignotent » sur un rythme régulier. Il suffirait, affirme John Learned, d’une impulsion pour faire varier ce clignotement de manière presque imperceptible —une impulsion d’énergie toutefois de loin supérieure à ce que notre technologie permet. Comme notre galaxie compte environ 500 céphéides, et qu’elles sont observées depuis un siècle, il y a peut-être déjà, dans les bases de données, des « signatures » de ces variations, si elles existent.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,

La découverte de l’humain par l’extra-terrestre

La découverte de l’humain par les extraterrestres

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Se débarrasser des humains fait recette. Après le succès du livre The World Without Us (par Alan Weisman) en 2007, un autre auteur, le géologue Jan Zalasiewicz, s’y essaie avec The Earth after Us. Il y met en scène des extraterrestres qui viendraient sur Terre dans 100 millions d’années: que découvriraient-il de nous? Quelles traces de ses réalisations —et de ses dégâts— l’humanité aurait-elle laissé dans les couches géologiques?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Des extraterrestres sur Encelade?

Des extraterrestres sur Encelade?

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Les chercheurs de vie extraterrestre devront ajouter un nouveau nom à leurs planètes préférées. Il y avait Mars, mais aussi Titan, une lune de Saturne et Europe, une lune de Jupiter qui cacherait de l’eau à l’état liquide sous son épaisse couche de glace.

Eh bien Encelade, une lune de Saturne, pourrait être une soeur jumelle d’Europe: la sonde américaine Cassini, qui tourne autour de Saturne, a détecté du sodium dans le sillage de cette lune, qui pourrait se retrouver là lorsqu’une partie de l’océan caché s’échappe dans l’espace en geysers.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Et si des extra-terrestres s’écrasaient sur l’autoroute?

Et si des extraterrestres s’écrasaient sur l’autoroute?

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Jeff Peckman, un citoyen de Denver, a déposé une proposition de référendum réclamant la création, à Denver, d’une Commission aux Affaires extraterrestres. « C’est important, parce que si vous conduisez sur l’autoroute et que vous assistez à l’écrasement d’un petit vaisseau spatial sur une voiture ou un autobus plein d’enfants, vous ne saurez pas vraiment quoi faire », a-t-il expliqué à la presse locale. En vertu des lois municipales, le conseil de ville est dans l’obligation de discuter de cette proposition.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Les extra-terrestres sont en route

Les extra-terrestres sont en route

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Si une civilisation extraterrestre est déjà avertie de notre présence, ce n’est pas à cause de nos programmes de télévision qui voyagent dans l’espace depuis 50 ans, mais à cause des astronomes: un ingénieur russe, Alexander Zaitsev, a calculé l’énergie déployée par ces jets de micro-ondes qui sont envoyés depuis la Terre pour suivre la trajectoire d’astéroïdes menaçants. Il en ressort que ces micro-ondes sont beaucoup plus puissantes, et surtout beaucoup plus susceptibles de poursuivre leur trajectoire, intactes, pendant des centaines d’années-lumière, que nos transmissions de radio ou de télé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,

Extra-terrestres: votre silence est assourdissant

Extraterrestres: votre silence est assourdissant

Dossier Extraterrestre

(Agence Science-Presse) – Avons-nous regardé au mauvais endroit, au mauvais moment, de la mauvaise façon? Les chercheurs d’extraterrestres ne savent plus à quelle étoile se vouer.

Après 50 ans, toujours rien. Pas le plus petit signal amical en provenance de nos hypothétiques voisins galactiques. Et les chercheurs, qui se rencontrent cette semaine pour leur congrès annuel, se sentent en manque de créativité.

Sound of silence

Le congrès, qui a lieu à l’Université d’État de l’Arizona à Tempe, est appelé, de manière assez appropriée, «Le son du silence» (Sound of Silence).Cinquante ans, cela nous renvoie à l’époque où deux chercheurs ont, pour la première fois, utilisé délibérément leur radio-télescope pour tenter de capter quelque chose. Philip Morrison et Giuseppe Cocconi, de l’Université Cornell à Ithaca (dans l’État de New York) ont en effet réalisé que la technologie utilisée jusque-là pour capter le bruit de fond cosmique et autres émanations naturelles des étoiles et des nuages de gaz interstellaires pouvait tout aussi bien capter des émissions artificielles. Par exemple, un message ciblé, délibérément envoyé vers nous par une civilisation avancée.

Search for extra-terrestrial intelligence

Depuis ce temps, il y a toujours eu un ou des groupes pour tendre l’oreille —à l’origine, c’était vers une seule étoile bien ciblée; aujourd’hui, progrès de la technologie aidant, on peut écouter de nombreuses étoiles à la fois sur une multiplicité de fréquences en même temps. Avec des montagnes de données à analyser: c’est le coeur du projet SETI (Search for Extra-terrestrial Intelligence).

Mais rien ne fait osciller les capteurs. Aucune séquence de nombres premiers comme dans le film Contact. Pas de premier chapitre de l’Encyclopaedia Galactica. Même pas de transmission involontaire, comme un épisode de Perdus dans l’espace qui se serait perdu dans l’espace.

Extraterrestres

Et s’il était temps de transmettre nous-mêmes? «La grosse erreur de SETI a été de compter sur les extraterrestres pour faire tout le travail», résume dans le New Scientist Richard Gott, astrophysicien à l’Université Princeton (New Jersey). Peut-être qu’ils ont la même attitude que nous: «nous sommes tous là à écouter, mais personne ne parle». L’idée a d’ores et déjà généré des débats dans la communauté, certains allant jusqu’à considérer «imprudents» les astrophysiciens qui expédient des messages à l’intention des extraterrestres, peut-être hostiles qui sait…Mais ce débat n’est rien à côté de celui qui a perturbé le congrès de cette année. Est-il possible que cela fasse 50 ans que les chercheurs écoutent au mauvais endroit? Notre façon de définir ce que serait un message extraterrestre (pulsations, sur une bande étroite, etc.) est, après tout, très limitative. «Nous faisons beaucoup de suppositions sur la base d’une société humaine, contemporaine, et occidentale», admet Paul Davies, de l’Université de l’Arizona, qui suggère, lui aussi, d’être plus créatif dans «notre» approche. Plus radical encore, Paul Shuch, de l’Institut SETI, demande tout haut si des signaux extraterrestres ne seraient pas déjà là, mais confondus dans ce que nous captons du reste du cosmos.Cela voudrait dire qu’il faudrait éliminer tout ce qui ne peut être expliqué par le bruit de fond cosmique ou par des sources astrophysiques connues (pulsars, quasars, etc.). Mais ce serait un travail de titan, l’équivalent de chercher un trésor dans le Sahara en commençant à une extrémité du désert, avec une pelle. «Je ne vais pas perdre du temps à penser à des stratégies pour détecter quelque chose que, par définition, je ne peux concevoir», réplique Jill Tarter, une des chefs de file de SETI.

Allen telescope array

Combien de décennies encore, dans ce cas? L’an dernier, la première des 42 antennes du futur observatoire entièrement dédié à SETI, le Allen Telescope Array, est entrée en fonction. Les progrès de l’informatique accéléreront également le traitement des données. D’aucuns estiment que d’ici 2028, un million d’étoiles devraient avoir été scrutées. Une nouvelle échéance…

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.