Vieille planete

Vieille planète

(Agence Science-Presse) – La planète extra-solaire dont une équipe canadienne a contribué l’automne dernier à ce qu’elle devienne la première jamais prise en photo, aurait été photographiée par le télescope spatial Hubble… il y a 10 ans! Ce sont deux des découvreurs eux-mêmes, Christian Marois et David Lafrenière, de l’Université de Toronto, qui ont décidé d’appliquer la méthode mathématique qui leur avait permis de réussir ce cliché, à une image qu’Hubble avait jadis prise de «leur» étoile (un processus complexe, qui consiste à prendre 23 images d’étoiles similaires et à comparer). Bingo! La planète était là, aux limites du détectable. «J’ai senti la même excitation que lorsque nous l’avons découverte pour la première fois», a déclaré Lafrenière au New Scientist. Leur percée suggère que bien d’autres photos d’autres planètes extra-solaires dorment peut-être dans les archives d’Hubble…

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Neurones en bandes animées

Neurones en bandes animées

Dossier Cinéma.

(Agence Science-Presse) – Si le fonctionnement des neurones vous intéresse, une neuro-anatomiste de l’Université de Toronto a mis en ligne un « manuel d’instructions » sous la forme d’animations informatiques. Sans être un blockbuster voué à une carrière dans les salles de cinéma, l’animation donne un sérieux coup de pouce aux illustrations plutôt ternes qu’on a l’habitude de voir dans les livres de biologie, et elle permettra peut-être, espère sa créatrice, de mieux faire digérer l’information sur notre cerveau, information qui a considérablement grossi au cours des 10 dernières années. (http://icarus.med.utoronto.ca/neurons/)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

On n’achète que des heureux

On n’achète que des heureux

(Agence Science-Presse) – Les pubs, c’est bien connu, doivent susciter un sentiment de bien-être associé au produit pour être efficaces. Ainsi, pour vendre des voitures, il importe que les comédiens arborent le sourire… ainsi que les voitures! Une équipe de l’Université de Toronto a montré à des volontaires différents modèles de voitures. Les chercheurs ont constaté que les voitures souriantes —dont la forme du radiateur évoquait une bouche souriante entre deux yeux… les phares!— avaient la préférence de la majorité des «acheteurs» si elles étaient présentées par un vendeur enjoué. Alors que les voitures tristes n’attiraient la fougue d’aucun acheteur, peu importe que le vendeur soit joyeux ou neutre. Cette continuité —voiture souriante/vendeur souriant— s’appelle congruence émotionnelle.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une paire de planètes renégates qui défient toute explication

Une paire de planètes renégates qui défient toute explication Dossier espace

Agence Science-Presse – Une paire d’objets célestes, observés en train de tourner l’un autour de l’autre à 450 années-lumières de la Terre, ont alimenté un débat croissant au sujet de ce qui constitue une planète et une étoile. Faisant respectivement sept fois et quatorze fois la taille de Jupiter, ces corps célestes semblent trop petits pour être des étoiles. Et pourtant, ils n’ont pas de soleil autour duquel orbiter, comme le font les planètes. Au lieu de cela, ils évoluent ensemble dans l’espace, à travers notre galaxie. »Ils sont vraiment à mi-chemin entre les planètes et les étoiles », constate l’astrophysicien Ray Jayawardhana de l’Université de Toronto, qui a découvert la paire. Il s’agit du premier exemple connu d’objets de masse planétaire gravitationnellement attachés l’un à l’autre, et les astronomes n’arrivent pas à se mettre d’accord quant à comment les nommer. Jayawardhana, lui, les appelle planemos (contraction de « planetary mass objects »). Les astronomes sont également en désaccord sur la manière dont ces planemos se sont formés. Une théorie suggère qu’ils ont été violemment éjectés d’un nuage de gaz et de poussières s’affaissant sur lui-même, mais le processus aurait violemment séparé la paire, dit Jayawardha. Peu importe leur origines, les planemos sont entourés de disques de débris rocheux, suggérant qu’ils pourraient chacun se trouver au centre d’un système miniature complet de planètes orbitant d’autres planètes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Journal de Montréal, les armes et l’exagération éhontée

Le Journal de Montréal, les armes et l’exagération éhontée

Raymond Viger Dossier Journal de Montréal

La une du Journal de Montréal de mardi le 15 août, titrait: ”Un élève sur 5 a un couteau ou une arme à feu”.

Ces chiffres, interprétés par le pupitreur ou le journaliste, proviennent d’une recherche crédible de Mme Patricia Erickson professeure de criminologie et de sociologie à l’Université de Toronto. En page 3 de ce même Journal de Montréal, on peut voir la réalité des vrais chiffres à 2 endroits.

D’une part, on y mentionne que ”18,7% des élèves de Montréal

D’autre part, le plus intéressant, la définition d’une arme: ”couteau, gaz irritant et bâtons utilisés dans les arts martiaux”. Un peu plus loin, finalement, on inclus aussi les carabines. Contrairement au titre de la une où l’on n’y parle que de couteaux et d’armes à feu, maintenant on inclut ce qu’on appelle le poivre de Cayenne, connu aussi sous le nom de ”pepper spray”!

Dans ce 20%, combien y avait-il de filles qui ont répondu oui parce qu’elles avaient un ”pepper spray”? Ça change la couleur du titre. Un couteau peut être une arme d’attaque et je peux tuer quelqu’un. Le ”pepper spray” est une arme défensive et je ne pense pas qu’on puisse blesser gravement quelqu’un avec.

Soit qu’au Journal de Montréal, certains journalistes ont besoin d’un petit cours de mathématiques pour interpréter les recherches des universitaires, soit qu’ils nous ont volontairement mis un titre pour induire en erreur le public pour vendre leur une. Dans un cas comme dans l’autre, je considère qu’il y a faute grave.

Faute grave parce que ce titre vient augmenter l’insécurité du public. Pire, cette faute risque d’augmenter la violence. Que se passe-t-il dans la tête d’un adolescent qui voit un pareil titre. Si dans sa classe de 30 élèves, 20% des jeunes sont armés, je dois donc me protéger contre 6 élèves de ma classe. Dans mon école de 2000 jeunes, je dois me protéger contre 400 agresseurs potentiels. Je vais m’armer moi aussi. Et seul je n’y arriverais pas. Je vais me trouver un gang de rue pour me protéger.

Cette histoire me rappelle celle de l’école Henri-Bourassa il y a une quinzaine d’années. Les étudiants s’étaient armés à cause de ce sentiment d’insécurité. Le père André Durand avait participé à désarmer les jeunes qui fréquentaient cette école en faisant la démonstration que leur peur était basée sur les titres du Journal de Montréal!

Journalistes alarmants, envahissants et spéculateurs

Franco Nuovo et les gangs de rue

Le suicide et les médias

Violence, information et désinformation

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.