Un livre pour être un super-héros: ‘Devenir Batman’

Un livre pour être un super-héros: ‘Devenir Batman’

(Agence Science-Presse) – Après quelques livres consacrés à «la science derrière les super-héros», en voici un qui explique comment en devenir un. Un bon choix, puisque Batman est sans doute le plus terre-à-terre des super-héros : pas de super-pouvoirs, juste des technologies hors du commun et beaucoup d’entraînement. Dans son livre Becoming Batman, E. Paul Zehr explique comment un simple individu (et millionnaire) pourrait subir une telle transformation. L’auteur est professeur de neurologie à la retraite de l’Université de Colombie-Britannique… et pratique les arts martiaux.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

Le buzz de Julie Couillard tire-t-il à sa fin?

Photo de Julie Couillard et Maxime Bernier

Le buzz de Julie Couillard tire-t-il à sa fin?

Dossier Julie Couillard , Tout le monde en parle.

J’ai débuté mon blogue il y a 2 ans et demi. Je ne savais pas dans quoi je m’embarquait à ce moment-là. J’ai touché à cette drogue et j’y ai vécu quelques buzz. Un buzz est cet instant où les statistiques de votre blogue s’enflamment. Un mot ou une expression dans un billet tombe pile sur ce que la foule recherche cette journée-là.

Cela aura pris une année avant que je ne connaisse mon premier buzz. C’était l’histoire de la banane volante. Un artiste canadien, financé par les conseils des arts québécois et canadiens, voulait faire voler une banane géante au dessus de la maison de Georges Bush. Un projet d’un million. J’avais lu cette information dans L’actualité plusieurs mois auparavant. Lorsque j’ai écrit mon billet, loin de moi l’idée d’en faire un buzz. J’étais déjà plusieurs mois en retard sur la nouvelle. Mais étant responsable du Café-Graffiti, un milieu de vie non subventionné pour de jeunes artistes urbains, il était évident que ce projet me faisait réagir au plus haut point. Mon billet était une forme d’auto-thérapie sur le ridicule de ce projet.

Quelques mois plus tard, tous les médias placent cette nouvelle à la une. Ayant déjà un billet d’écrit sur le sujet, une série d’Internautes se ruent sur Google pour chercher une banane volante. Je suis bien référencé tout au haut de la première page de Google. Non pas que mon billet était mieux que les autres. Seulement parce que je n’avais pas vraiment de compétition. Personne n’avait écrit un billet sur un sujet tel que les bananes volantes. Il faut dire que ce n’est pas un sujet des plus courants.

J’ai commenté plusieurs émissions de Guy A. Lepage, l’animateur de l’émission Tout le monde en parle. J’y ai vécu mon 2e buzz lorsque Anne-Marie Losique s’est présenté à l’émission de Guy A. Lepage. J’ai fait un billet sur sa tournée de French-kiss qu’elle a servi sur le plateau. Cela a créé un buzz et j’en ai fait un billet pour partager aux Internautes ce 2e buzz vécu avec Anne-Marie Losique.

Puisque je ne connaissais pas Anne-Marie Losique avant son apparition sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle et que j’avais commenté sa présentation, je me suis permis de prendre quelques informations sur sa façon de présenter la sexualité. Quelques mois plus tard, j’étais prêt à vivre mon 3e buzz avec un billet intitulé Anne-Marie Losique et le sexe. Si Anne-Marie Losique seule était capable de créer un buzz sur mon blogue, quand j’ai collé le mot sexe à côté de son nom, mes statistiques se sont excitées.

Il y a eu ensuite le petit buzz permanent. Deux textes écrits pour les personnes suicidaires qui veulent en finir. Ces textes sur le suicide sont devenus mes deux classiques de mon blogue. Je me lève à 5:00 le matin pour répondre à des gens déprimés et je ne me couche pas sans avoir fait le tour pour être sûr que tout le monde a eu sa réponse. Ils n’ont pas créé un buzz instantanné. Mais en 8 mois, il y a eu plus de 53 000 visites, près de 800 commentaires et des dizaines d’intervention réalisé en dehors du site, sans compter des milliers de gens qui ont été sur les liens référant les ressources. Une sorte de buzz répartit dans le temps et qui ne cessent d’interpeller bien des gens.

Finalement, Renart L’Éveillé et Le journal d’un wannabe écrivent leur billet sur Julie Couillard et Maxime Bernier. 4 jours après, je commente le billet sur Julie Couillard. Le buzz que Renart L’Éveillé et Le journal d’un wannabe avaient vécu avec Julie Couillard était, dans ma tête, terminé. Et il l’était jusqu’à ce que Paul Larocque passe en entrevue Julie Couillard quelques semaines plus tard. Le billet que j’avais écrit pour commenter celui de Renart L’Éveillé me fait vivre un autre buzz. J’en suis encore étourdi. Sur mon blogue et celui de Reflet de Société, il y a eu 4 286 visites la première journée, 9 969 pour la 2e et 8 009 la 3e journée. 22 264 visites en 3 jours. J’ai l’impression que le buzz commence à s’effoufler. Nous verrons demain. À moins que Julie Couillard, Maxime Bernier ou Stephen Harper nous sortent d’autres informations pour exciter la blogosphère.

Vais-je survivre à la fin de ce buzz. Un blogue est déjà une drogue. Comme toute drogue, le corps s’habitue et la tolère de plus en plus. Avec le temps, elle ne procure plus l’effet escompté. Les visiteurs du blogue devraient diminuer. Est-ce que le buzz aura tué mon intérêt à continuer ce blogue?

N.B. Un débat est en cours présentement sur le buzz et sa valeur réelle pour les Internautes. Venez mettre votre grain de sel pour pimenter la sauce.

autres textes sur le  suicide:

VOS COMMENTAIRES SUR LE BUZZ DE JULIE COUILLARD.

Autres textes sur Julie Couillard

Le Bye Bye de Radio-Canada, René Angelil, Julie Couillard et la démission de Louise Lantagne

Mariage de Victor-Lévy Beaulieu et Julie Couillard

Julie Couillard et Maxime Bernier réuni dans Wikipédia anglais!

L’autobiographie de Julie Couillard et les retombées de Maxime Bernier sur Stephen Harper et le parti conservateur

Le buzz de Julie Couillard tire-t-il à sa fin?

Photos de Julie Couillard (ex-conjointe d’un Hells Angels et d’un Rockers) et Maxime Bernier, ministre conservateur

Sexisme d’Anthony Kavanagh envers Julie Couillard.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR LE BUZZ DE JULIE COUILLARD.

Le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec pilent sur une pelure de bananes!

Le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec pilent sur une pelure de bananes!

Dans L’actualité de janvier dans la section écran radar, un petit article nous parle d’un artiste montréalais, César Saez. Celui-ci veut amasser un million de dollars pour construire une banane géante et la placer à 40 kilomètres au dessus de l’état de George Bush. Cette banane aérospatiale sera visible de jour comme de nuit pendant un mois.

Je n’ai rien à redire sur un artiste qui dit lui-même que « c’est dans l’absurde que se situe l’art ». J’aurait préféré qu’il dise que c’est dans l’absurde que se situe SON art. Il n’est pas nécessaire de mettre dans le même bain que lui tous les autres artistes. Richard Séguin, Paul Piché, Gilles Vigneault et compagnie sont des artistes. Ont-ils eu besoin de verser dans l’absurde? Pas convaincu.

Là où j’ai été plus écorché par cette nouvelle quelque peu insolite, c’est en apprenant que César Saez dit avoir recueilli 100 000$ dont une partie provient de subventions du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Oups. Qu’un artiste veuille verser dans l’absurde ça le regarde. Mais que le Conseil des Arts du Canada et que le Conseil des arts et des lettres du Québec cautionnent cette absurdité, je décroche. Je suis obligé de me questionner sur les critères de sélection pour l’attribution de subventions dans ces deux institutions.

En tant que société, est-ce qu’on vient de piler sur une pelure de bananes?

Ministère du tourisme et les festivals

Le Festival Orgue et couleurs, l’Église St-Nom-de-Jésus: les Journées de la culture et le hip hop

Nana Mouskouri, ses lunettes et les blondes

Denys Arcand, Denise Robert et Téléfilm Canada

Black Tabou aux Francofolies de Montréal

JK Rowling, Harry Potter et un doctorat honoris causa

La maison Simons, des skates et des vitrines

Patrick Huard, Bon cop, bad cop et le cinéma québécois

L’émission 5 sur 5 de Radio-Canada et le graffiti: grande déception

Anne-Marie Losique frenche presque tout le monde à Tout le monde en parle

La ministre de la Culture et des communications Line Beauchamp et son discours de 10 000$

Richard Martineau et le tabac au cinéma

L’humour et la politique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.