Lentille canadienne pour éviter un empoisonnement à l’arsenic au Bangladesh

Des projets de développement pour une planète solidaire

Agence Science-Presse Sébastien Landry en collaboration avec le magazine Les Débrouillards

À cause d’une eau pleine d’arsenic, les Bangladais vivent le plus grand empoisonnement collectif de l’histoire de l’humanité. La solution serait-elle un plat de lentilles de la Saskatchewan?

Au Bangladesh, des centaines de milliers de personnes sont malades à cause de l’eau qu’elles boivent. À première vue, cette eau semble inoffensive. Pourtant, elle contient un poison, un tueur lent et silencieux : l’arsenic !

Sur les traces du tueur

Les puits creusés dans le sol sont la principale source d’eau potable pour les Bangladais. Or, la moitié de ces puits sont empoisonnés à l’arsenic. Pendant longtemps, les scientifiques ont cherché l’origine de cet arsenic : usines chimiques délinquantes ? Pesticides ? Dépotoirs clandestins ?

« Rien de tout ça !, s’exclame l’ingénieur canadien Roger Beckie. L’arsenic est naturellement présent dans les roches du sol. » Par conséquent, éliminer l’arsenic de l’eau potable est une tâche très difficile, et qui coûte très cher.

Une bombe à retardement

Maladies de peau, cancers du foie et des reins… des milliers de personnes souffrent. Et les effets de l’arsenic peuvent mettre des dizaines d’années à se manifester. Si rien n’est fait, 35 millions de Bangladais pourraient tomber gravement malades d’ici 20 à 40 ans.

D’étranges poisons

Deux scientifiques canadiens, Ingrid Pickering et Graham George, croient avoir trouvé une solution pour les Bangladais : manger plus de sélénium !

Comme l’arsenic, le sélénium est un élément chimique toxique à fortes doses. Mais les deux poisons ont une interaction bien particulière.

« Si une personne absorbe les deux poisons en même temps, leurs pouvoirs mortels s’annulent. Dans certains villages ailleurs dans le monde, les habitants boivent de l’eau qui contient plus d’arsenic qu’au Bangladesh, sans être malades. Nous pensons que c’est parce que leur nourriture contient beaucoup de sélénium. »

Au Bangladesh, les sols agricoles étant pauvres en sélénium, les aliments le sont aussi. Si on pouvait ajouter du sélénium dans la nourriture des Bangladais, on pourrait contrer les effets de l’arsenic, espère Ingrid Pickering.

Un bol de lentilles comme remède

Où trouver le sélénium ? Dans des lentilles cultivées ici au Canada, en Saskatchewan. Le Canada exporte des tonnes de ces lentilles chaque année !

« Les lentilles sont à la base de l’alimentation des Bangladais. Il serait mieux pour eux de manger des lentilles contenant du sélénium que de prendre des pilules, note la chercheuse. De plus, les lentilles produites en Saskatchewan sont très riches en sélénium parce que les sols où elles sont cultivées en contiennent beaucoup. »

Afin de valider leur hypothèse les deux chercheurs poursuivent leur recherche. Si leur théorie fonctionne, les lentilles cultivées au Canada pourraient, un jour, contribuer à sauver la vie de plusieurs milliers de Bangladais !

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,